Société

La Possession : Les habitants des Lataniers montent un collectif pour sauver leurs cases


L'information nous est rapportée par nos confrères du Quotidien. Plusieurs habitants des Lataniers à La Possession refusent de quitter leurs maisons après que leur quartier ait été classé en zone rouge dans le plan de prévention des risques.

Les services de l'Etat et de la mairie avaient alerté il y a une dizaine d'années les habitants du quartier des risques de glissements de terrain dans le secteur.

Mais ces derniers refusent d'être expropriés et d'abandonner leurs cases, affirmant qu'aucune crue ou glissement de terrain ne s'est produit dans le coin depuis l'installation de leurs grands-parents il y a de cela des décennies.

Hier après-midi, plusieurs habitants du quartier des Lataniers se sont réunis sous le préau de l'ancienne école Evariste-Courteaud. Ils ont constitué un collectif et échangent sur une adresse mail dédiée nous apprend Le Quotidien.

Leur représentante au conseil de quartier a indiqué que le collectif aurait une réunion avec les services de l'Etat le 23 septembre prochain, toujours sous le préau de l'ancienne école.
Samedi 5 Septembre 2015 - 07:53
.
Lu 1946 fois




1.Posté par noe le 05/09/2015 11:02
Qu'on nous laisse vivre notre vie tranquillement !!!

2.Posté par doudou le 05/09/2015 14:01
mi esper pou zot que lo maire sra la, qué nora CE, FD, madame FL; et GH pou koe avec zot !!
si zot i croi qué lo bande zélus lé avec zot et ben zot i trompe a zot !!!!

3.Posté par Magouya974 le 05/09/2015 14:19
Pas de soucis mais faites leur signer un decharge au cas ou.
A vos risques et perils.
Les assurances en pensent quoi?

4.Posté par Sylviane RIVIÈRE le 05/09/2015 14:48
Dans ce dossier, ce qui est regrettable c'est que la municipalité ne s'est pas mise une seule fois à la place de ces habitants de la Ravine des lataniers.. Ils vivent dans ce quartier depuis des décennies. Ils sont pour la plupart propriétaires. Je connais certaines personnes qui ne dorment plus depuis l'annonce de cette nouvelle. On s'adresse à des êtres humains!
Ils ont eu raison de se constituer en comité . L'Union fait la force.

5.Posté par Bea le 05/09/2015 15:36
Mme Riviere kan ou lété a la mairie koi ou la fé pou aide à zot ?
C pa une critique c juste une question ...

6.Posté par ti caf la cour le 05/09/2015 16:22
il m'est déjà arriver lors des commentaires de critiquer SYLVIANE RIVIERE mais la elle a raison . par contre le conseil que je peux apporter a ces habitants des lataniers ne vous laisser pas bercer par les belles paroles des politiques opportunistes de votre mouvements surtout je viens faire références a un anciens premiers adjoints de feu ROLAND ROBERT pour ne pas citer son fils : PHILIPPE .

7.Posté par Snooppy le 05/09/2015 18:10
Et dans 10 ou 20 ans, ces familles réclameront d'être relogées suite à une crue soudaine ou suite à un glissement de terrain...Il faut rappeler que les catastrophes naturelles obéissent à un cycle temporel et dans le cas d'un PPRI ou PPR, la période de retour des phénomènes exceptionnels est de 100 ans. Bien évidemment, cette période de récurrence est une moyenne observée sur le terrain et peut varier de + ou - quelques années. Donc oui il faut une discussion entre les services de l'état et les habitants et oui il faut les reloger, sinon donnons nous rdv dans quelques années pour une marche blanche en l'honneur des victimes. Amis contribuables, l'état doit dédommager ces familles avant que le drame arrivent, car la question n'est pas de savoir si "oui" ou "non" cela se produira mais plutôt "quand" .

8.Posté par JO le 05/09/2015 18:25
S'ils restent dans leur case, mais à leur risque et péril. Avant toute chose, ils devraient proposer de signer une décharge spécifiant que c'est en toutes connaissances des risques majeurs qu'ils font prendre à eux et à leur famille et à leurs visiteurs, retirant toute responsabilité à l'Etat et à la commune. Bien sur aucune assurance ne prendra de risques, Les personnes qui dessinent des zones rouges ne le font pas pour nuire mais pour prévenir de risque majeur.

Héritage empoisonné, car ces biens sont maintenant invendables, il ne reste plus qu'à les transmettre par héritage. La seule consolation c'est qu'il n'y aura probablement pas de droit de transmission à payer à l'Etat la valeur étant devenu = 0.

9.Posté par Sylviane RIVIÈRE le 05/09/2015 19:08
À Béa je faisais en effet partie de l'ancienne l'équipe municipale pendant un certain temps. Vous n'habitez certainement pas à la Ravine des Lataniers. Demandez leur ce que l'ancienne municipalité à fait. Il y a eu engagement des services de l'état pour que la Ravine des Lataniers reste en l'Etat. Si vous demandez au gens de la Ravine des Lataniers, ils ont gardés le précieux document.
Les habitants se souviennent bien de cette réunion avec le représentant du Préfet. Et quoiqu'on en dise de l'ancien maire, il n'a pas eu peur de prendre des décisions pour faire en sorte que les habitants restent. Il n'a pas cherché à sortir le parapluie.

10.Posté par lolo le 06/09/2015 09:12 (depuis mobile)
La commune y commande. Vous avez rien à dire

11.Posté par doudou le 06/09/2015 09:16
Bien vu Sylviane !!!! le representant du préfet s"appelait je crois M LACHAU!

12.Posté par Madame ISF le 06/09/2015 10:45
L'ancienne adjointe de Roro, plus connue comme Madame ISF, condamnée par le tribunal correctionnel, ramène sa fraise. La honte na point té!!!! Profitez bien de votre fortune madame ISF ou connais que l'argent mal gagné........

13.Posté par JO le 06/09/2015 14:35
Comme toujours, le problème des uns et des autres est : Comment échapper à notre responsabilité. L'Etat et la Commune se réfugient sous le définition de zone rouge : zone à hauts risques et les propriétaires des case, comment ne pas perdre notre capital.

L'idée de se regrouper pour négocier est de loin la meilleure.

Concernant Roro et la Sylvianne, c'était plus un manque de courage politique de "différer" toutes décisions. La position étant advienne que pourra, il sera toujours temps de trouver des arguments pour justifier une indécision.

Sylvianne fait toi oublier, tu ne mérites plus la confiance des possessionais et continue à ruminer tes déboires, tu a mis les doigts dans le pot de confiture, alors lèche toi les doigts et laisse nous tranquille

14.Posté par Sylviane RIVIÈRE le 06/09/2015 19:53
Pour devenir Mme ISF il a fallu travailler pendant des dizaines d'années . J'ai fais fonctionner plusieurs
entreprises de bâtiments et construit des centaines de villas sur un territoire allant des Avirons à St.André. J'ai donné du travail à près de 80 employés. C'est pour cela que j'ai été décoré chevalier de l'ordre national du Mérite sur décision du premier ministre et du président de la république.. Aujourd'hui je suis toujours inscrite sur les listes électorales et je n'ai pas perdu mes droits civiques et il n'y a aucune condamnation inscrite à mon casier judiciaire. Entre nous on pourrait avoir un peu plus de considération pour ceux qui travaillent pour le développement économique de leur pays mais je comprends la jalousie est un mal qui vous empêche de voir les bons côtés des autres. En tout cas comme l'a dit MAO TSE
TOUNG "la bave du crapaud n'atteint pas la blanche colombe."

15.Posté par Jacques BOVIS le 06/09/2015 20:13
ils veule les chasser pour recuperer le terrains et faire des immeubles c'est lamentables

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:03 Saint-Leu : L’opération 10.000 arbres lancée

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales