Economie

La Possession: Le cabinet d'audit financier a rendu son rapport définitif


Le 3 mars dernier, le conseiller d’opposition Philippe Robert dévoilait les grandes lignes de l’audit financier commandé par la municipalité de la Possession à son arrivée.
 
L'un des indicateurs les plus alarmants soulevé par l'opposition était celui du creusement des charges de fonctionnement, imputable à la seule année 2014 selon elle. Le rapport qui n’était que provisoire fin 2014, est désormais définitif depuis ce 7 avril, date de sa remise à l’exécutif possessionnais. Il est moins alarmiste que prévu.
 
Sur le dérapage annoncé par l'opposant, concernant les charges de personnel à hauteur de 2 millions d'euros sur les 3,7 des seules charges de fonctionnement, les rapporteurs du cabinet Stratorial (Rhône Alpes) et son représentant local Fitex (Finances Territoires Expertises) indiquent qu’il est finalement de 920.000 euros sur la période fin 2013-fin 2014. Pas de quoi crier au scandale au vu des logiques de réorganisation entreprise par une gouvernance qui s’installe selon les auditeurs.  
 
Fin 2013 : comptes positifs mais largement portés par les concours financiers extérieurs
 
Mettre en perspective les orientations politiques passées et celles prises par la nouvelle majorité a demandé au cabinet de conseil et d'études spécialisé dans les finances et la fiscalité locales, d’éplucher les quatre derniers comptes administratifs approuvés par la collectivité depuis 2010. L’objectif final : offrir un état des lieux sur la situation et ainsi dégager des marges de manœuvre pour la majorité en place. La focale est portée sur le poste budgétaire que constituent les charges de personnel, une ligne budgétaire "rigide", modulable qu’à la marge, mais qui influe pour une grande part sur la santé d’une collectivité.
 
Le rapport relève ainsi que les charges de fonctionnement ont augmenté globalement de 2% par an en moyenne sur la période 2010-2013. Les charges de personnel "nettes" contribuaient principalement à cette augmentation avec une évolution de 2 millions d’euros entre 2010 et 2013, soit une variation de près de 16%.
 
Les autres charges de gestion courante, après avoir baissé en 2012, ont à nouveau augmenté de 11% en 2013, du fait principalement de la hausse des subventions au CCAS et aux associations. Un phénomène très souvent perceptible l’année précédant l’élection municipale dans tant de communes…
 
Sur cette période analysée, la Ville pouvait encore compter sur des ressources provenant de l’Etat, du produit de l’octroi de mer ou des subventions du TCO pour ce qui relève des ressources extérieures. En 2013, un autre levier, cette fois-ci de pleine gouvernance, avait été utilisé par le maire. "L’importante augmentation d’impôts décidée en 2012" avait généré 1,5 million d’euros de recette.
 
Alors que les experts relevaient déjà, dans leur rapport intermédiaire de décembre dernier, que la commune jouissait d’une situation financière à fin 2013 "positive", ce jugement devait être pondéré par quelques signaux d’alarme pour les années à venir.
 
C’est la trop forte dépendance aux financements externes - qui constituaient à eux seuls 60% des produits de fonctionnement de la ville - qui autorisait les rapporteurs à être inquiets pour l’exercice suivant car ces dotations étaient justement appelées à diminuer significativement à compter de 2014.
 
"Dans ces conditions, il n’est donc pas possible d’affirmer, même au vu de notre rapport provisoire, que la situation financière de la commune inspirait confiance et satisfaction au 31 décembre 2013. Si en première lecture, cette situation pouvait sembler restaurée, l’analyse dynamique démontre bien que les comptes communaux comportaient des fragilités structurelles importantes et, surtout des perspectives d’évolution défavorables au regard d’un contexte globalement hostile pour les finances communales", indique Stratorial.
 
Des indicateurs fin 2014 qui augurent une perspective plus optimiste que prévu
 
Le cabinet de conseil avait mis en garde, dans la version provisoire de son rapport fin 2014, que tout commentaire prématuré pouvait donner lieu à une interprétation erronée. Les chiffres consolidés obtenus du comptable public en mars dernier lui donnent raison.
 
C’est donc sur les bases des chiffres définitifs issus du compte de gestion du comptable public (mars 2015) que Stratorial Finances livre cette fois-ci une lecture exhaustive.
 
L’exercice 2014 a ainsi été marqué par une très légère baisse des recettes de fonctionnement, "alors que nous avions plutôt anticipé un reflux plus important. Le produit des impôts locaux a continué à progresser, certes modérément, à un rythme supérieur à nos prévisions".
 
En face, les dépenses réelles de fonctionnement se sont élevées à un niveau inférieur mais toutefois très proches des prévisions. 35,7 millions en 2014 contre 32,2 M en 2013 à titre de comparaison.
 
Au sein des charges, "la progression des frais de personnel n’a pas été aussi importante qu’envisagé", comme nous le reportions plus haut, soit +920.000 euros. Moitié moins que les 2 millions évalués provisoirement en décembre, et repris par l'opposition début mars. "Le montant de la masse salariale a certes progressé de 8% entre 2013 et 2014 mais en tenant compte des remboursements sur rémunérations, la progression nette s’affiche alors à 5%, ce qui n’est pas démesuré compte tenu du contexte particulier de l’année 2014" qui a vu un changement de majorité.
 
Pas de dérapage en somme. Les chiffres délivrés dans le rapport concluent que de fin 2013 à fin 2014, les charges de personnel nettes sont ainsi passées de 18,5 M à 19,4 M d’euros. Le cabinet d’audit observe que les mesures de rationalisation des effectifs entreprises par la nouvelle municipalité "ne seront perceptibles que sur une longue durée", au vu du caractère rigide, structurellement, de ce poste budgétaire.
 
L’ultime appréciation des experts ouvre le champ des possibilités pour la maire Vanessa Miranville. La situation financière de La Possession à fin 2014 "reste bien entendu fragile" mais "elle pourrait être restaurée à moyen terme".
 






Jeudi 9 Avril 2015 - 15:31
LG
Lu 4082 fois




1.Posté par AH le 09/04/2015 17:07
PhiPhi la rode mette bana dann fond et raconte nimporte koué!

2.Posté par finance publique le 09/04/2015 17:26
que retenir ? au bidonnage alarmiste et amateur de la nouvelle équipe ?
sur quelle(s) prévision(s) les augmentations d'impôt se basent elles dès lors ?

bref..le merdier l'amateurisme de l'équipe Robert, et de l'équipe Miranville vont emmerder pendant encore bien des années, les contribuables possessionnais..

3.Posté par Traître le 09/04/2015 17:31
Qui est ce traître ou cette traitresse qui a remis ce rapport "provisoire" à quatre sous à l'héritier pingouin??? That is the question!!!

4.Posté par En GROS le 09/04/2015 17:54
Pas de 10 millions de dettes annoncés par madame le maire, a son arrivée, pas de risque de mise sous tutelle de la municipalité, pas d augmentation phénoménale de la masse salariale, beaucoup d annonces que ce soit du clan Robert comme du clan MIranville. Les 180 000 euros de primes annuel qu on veut récupérer sur les employés ne sont pas indispensables, ni l'augmentation des impôts votée hier à hauteur de 9,5 pour cent. Je continuerai a rester chez moi lors des prochaines échéances électorales.

5.Posté par A 3 le 09/04/2015 18:02
Les traîtres et les traîtresses sont connus! Tou(te)s ces nostalgiques du robertisme qui occupent encore des postes de responsabilité, grassement payé(e)s à nous enc....... nana in zour i appelle demain et demain lé très proche. Zette un œil coté cimetière......

6.Posté par Auditeurs de mes deux! le 09/04/2015 18:07
Passer d'un délai de désendettement "provisoire" de 263,1 ans à 18,97 ans ........ Ca il faut le faire; Bravo les zoditères de mes deux et merci d'avoir foutu la mairie dans la merde à kose de zotte super rapport!!

7.Posté par Scandaleux le 09/04/2015 18:20
On ne comprend plus rien.
Un coup la commune risque la mise sous tutelle : la majorité accuse l'opposition d'avoir laissé des ardoises et l'opposition accuse la majorité de dépenses de personnel onéreuses.

Un coup, tout va bien, on apprend que les finances sont saines.

Alors j'ai deux questions :
Pourquoi, hier soir au Journal télévisé et ce matin sur freedom, mme miranville justifie encore la baisse des salaires de ses employés par le déficit budgétaire de la commune ?
Quel déficit ?

Il n'y en a pas. En témoigne le conseil municipal d'hier soir : excédent de 1,9 millions d'euros.

Alors cherchez l'erreur ! Qui ment dans ce dossier ? qui manipule l'opinion ?
Qui sanctionne de manière injustifiée ses employés ?

et pourquoi, pourquoi, pourquoi AUGMENTER de 29 % nos impôts locaux ?????


8.Posté par dégoûté le 09/04/2015 18:27
12 millions i faut paye les souprayenmestry c est un cadeau peut être et serait bien de porte plainte conte le prince déchu que la porte des accusations mensongère et trouve comment li la gagne ces fameux renseignement et ça la cour derrière pour un ti contrat i vaut pas mieux magouille magouille et ça i veut être maire et bien comence ramasse zot monnaie pour rembourse ses futurs bêtises

9.Posté par Les Judas le 09/04/2015 18:29
Stratorial finances, Fitex , auditeurs choisis par l'ancienne majorité pour pondre des conneries!! Il est temps que notre maire se rend compte de cette supercherie payée par nos impôts avec la complicité de certains "responsables" de nout mairie!!

10.Posté par Zeb BULO le 09/04/2015 19:09
A qui profite le cime ?
Souvenez-vous à quelques encablures des élections départementales nous assistions à des joutes entre les oligarques de l'ancien régime soviet du Roy Robert pour ne pas écrire Dagobert et l'actuelle majorité.
La progéniture a réussi son coup de tromper les administrés de la commune de la Possession et se faire élire conseiller départemental.
Ah, quand on a goûté à la gamelle, difficile de s'en détacher !

11.Posté par STAT le 09/04/2015 21:19
La demande de l'audit a été demandé en JUIN 2014. Et l'audit du personnel a été fait par qui? Et sauf respect il faut pas que le manager a un diplôme de coiffeur.

12.Posté par sac le 09/04/2015 21:20
moi député et entrepreneur , afin d' éviter augmentation des impots par temps de crise ,et la mise sous tutelle des communes et collectivités , je vais soumettre au gouvernement un amendement , pour demander la suppression des primes dans la fonction publique et collectivités en france, gain + de 40 milliard € , par an , ils doivent se contenter de la sécurité de l emploi , et il ne produisent rien et sont payés par nos impots et le privé , et je travaille aussi sur un ammandement pour la privatisation des services afin qu ils travaillent un peu plus , et la ils mériterons une prime, il faut arreter d asphixier les ménages et les entreprises privés, y en a marre de voir les autres s profiter de notre argent , ......

13.Posté par Pas de dérapage, ah bon ? le 09/04/2015 21:45
Une augmentation de 8 % de la masse salariale en à peine 1 an soit presque 1 million d'euros ( 920 000 précisément) .. au lieu de 2 millions annoncés, c'est rien pour vous ?
Amis et sbires de Vanessa Miranville, ce n'est pas la peine de défendre l'indéfendable. Vous n'êtes crédibles qu'au yeux de vos pairs qui ne jurent que par la Mairesse.
Pas de dérapage ? ah bon ? De combien étaient les évolutions des frais de personnel les années antérieures ?

14.Posté par le crime profite à vanessa elle-même le 09/04/2015 21:58
Je vais vous dire à qui profite le crime : à Vanessa elle-même !
Qui a fait la une des journaux et des médias début mars pour dénoncer le soit-disant déficit budgétaire de la Ville ? Déficit, bien sur imputable à l'ancienne équipe !
Ce n'est pas Phiphi mais la Miss Vaness elle-même.
Qui a construit toute sa campagne électorale en dénonçant les soit disantes "ardoises", "factures impayées" et autres affaires de l'ancienne équipe ?
On apprend, cependant, HIER, en CONSEIL MUNICIPAL, que le budget, loin d'être déficitaire, est EXCEDENTAIRE DE 1,9 millions d'euros !
Exit la mise sous tutelle, Vanessa n'en parle bizarrement plus ? Tiens ?
Mme Miranville a basé toute sa campagne sur du vent, sur des mensonges, sur de la diffamation.
Les finances laissées par RORO sont saines !
Aujourd'hui, aussi bien le compte administratif, le compte de gestion du Trésorier que ce fameux rapport d'audit le prouvent.
Alors, qui s'est joué de qui ? Pourquoi avoir inventer cette menace de mise sous tutelle, ce déficit de 6%, etc ?
POURQUOI FAIRE SUPPORTER AUX POSSESSIONNAIS AUJOURD'HUI une hausse cumulée de 29% de leurs impôts ?
Cela la presse n'en dit mot … cela a été voté hier en conseil municipal !
Pourquoi baisser les salaires des employés communaux ?

15.Posté par Aqui? le 09/04/2015 22:35
Le crime profite à la reine de l'enfumage qui a bénéficiée de l'appui des médias pendant toute sa campagne ou elle apparaissait tous les deux jours dans les journaux pour louer sa franchise et les mesures courageuses qu'elle allait prendre. Hausse des impôts, baisse du régime indemnitaire, hausse de la restauration scolaire, des centres de loisirs, baisse des subventions aux associations....sauf que maintenant que tout est passé, il n'y a plus de déficit et de mise sous tutelle! Elle est vraiment très forte. Au final, j'en arrive à me demander si ce n'est pas elle qui est allée mettre le rapport d'audit provisoire dans la boite aux lettres de Robert, trop fort !!!!

16.Posté par JH Savigny le 09/04/2015 23:25
Le bureau d'étude se déhonore. 32€/hab d'épargne brute ! Soit un million d'€ pour La Possession. Pas de quoi payer le capital de la dette de 2,3M€. Et le cabinet trouve ça "honorable" ! La complaisance est manifeste.

17.Posté par Pierre NALOIS le 10/04/2015 09:56
Il serait maintenant souhaitable que tous les responsables des cadavres laissés dans les tiroirs et placards de la mairie payent leurs dettes. Du même coup si ils leurs est possible, baissez le ton et attendez l'addition; ça vient, un peu de patience....

18.Posté par Monsieur 4% le 10/04/2015 10:13
Monsieur 4%, c ki la fait appel à ces guignols là pour ZAC Cœur de ville managé par out camarade loriol ??

19.Posté par doudou le 10/04/2015 11:07
ah si lo conseiller de l'opposition BJ l'avé pa pose la question si lo 200€ kel la di qué elle i enlève si ses indemnité ; zamé nou noré connu qué il fallait un délibération du conseil pou fé sa . sinon mi croi qué elle noré laisse lo zafère roule comme sa ;
la mi croi encore ine foi elle té vé fé gobe a nou nimporte koué !!!!!!
érèsement na do moune dan loposition lé vigilant !!!!!!!!!!!!

20.Posté par pécheur! le 10/04/2015 11:12
lo redevance i sa monté de 44¨%. na in conseiller la domande la commine de faire in geste pour toute pécheur si la possession ;
déza nou lé etranglé , nou travaye pa touletent et i fo payé ;
nou existe , nou va pense a ou lo maire quan nora zélection !!!!!!

21.Posté par Frigidaire le 10/04/2015 11:58
En résumé les salaires sous Robert ont augmenté de 16% entre 2010 et 2013 soit 5% par an alors que l'inflation était à 1,5 %. Le fils devrait regarder ce que son père a laissé en héritage à la Possession à savoir des bras cassés bien payés et de surcroit des copains encartés Rouge. A quand dans les communes une embauche sans regarder la couleur politique des agents ?

22.Posté par girard le 14/08/2015 23:17
Exceptionnelle, la promesse du Groupe Investors? Pas du tout, toutes les institutions financières tiennent le même discours. Les formulations varient, mais les engagements sont identiques.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales