Société

La Possession: La caserne des pompiers porte le nom de Roland Robert


Il faudra désormais l'appeler la caserne des pompiers Roland Robert. En hommage à l'ancien maire de la Possession et ancien conseiller général, le SDIS a procédé à une cérémonie de dénomination hier après-midi au centre d'incendie et de secours de la commune. Après plus de 40 ans de vie politique, Roland Robert est décédé en mars 2014, à l'âge de 77 ans, juste après avoir perdu son fauteuil de maire.

"J’ai souhaité avec l’ensemble des élus du conseil d’administration du SDIS, rappeler l’implication de Roland Robert pour La Réunion, son SDIS et le personnel du centre de La Possession", a précise Nassimah Dindar, Présidente du CASDIS. "Roland Robert, œuvra tout au long de sa vie au développement de sa commune, au bien-être des Réunionnais et à leur sécurité", a ajouté la Présidente du CASDIS.

Inauguré en mars 2012, le CIS de La Possession se situe dans le quartier du terrain de Sel sur une parcelle de 3 200 m² environ, cédé à l’époque au SDIS par la commune.  Les 45 sapeurs-pompiers du centre ont géré près de 1583 interventions en 2013, dont près de 80% de secours à la personne.

Nassimah Dindar, président du conseil d'administration du SDIS 974, et le Colonel Jean-Marc Loubry, directeur départemental du SDIS 974, ont également accueilli une délégation des îles Comores de passage à la Réunion afin de concrétiser le programme de coopération régionale mis en place entre les îles Comores et le SDIS 974.



La Possession: La caserne des pompiers porte le nom de Roland Robert

La Possession: La caserne des pompiers porte le nom de Roland Robert
Mercredi 15 Octobre 2014 - 07:06
Lu 1028 fois




1.Posté par noe le 15/10/2014 08:14
Les feux seront mieux éteints ....

2.Posté par Jean Paul FOIS le 15/10/2014 09:26
Rappels élémentaires sur la caserne des pompiers à la Possession.

Le 5 novembre 2010, le maire, Roland ROBERT, au demeurant vice-président du conseil général, et Nassimah DINDAR, présidente du conseil général, posaient la première pierre de la nouvelle caserne des pompiers. En fait, il s’agissait d’une véritable mise en scène médiatique puisque les travaux n’avait pas commencé.

Dans l’article du JIR du 6 novembre, on apprenait que le terrain de la future caserne des pompiers à une superficie de 3000 m2 et avait coûté à la municipalité 400.000 euros.
Cet exercice de communication nous avait semblé particulièrement cynique sous bien des aspects. En voici les raisons :

1. Le 18 avril 2006, le service du Domaine évaluait le terrain en question (3117 m2 et non 3000 m2), appartenant aux consorts DUMESNIL, au prix de 234.000 euros (soit 75 euros le m2) avec la traditionnelle marge de négociation de plus ou moins 10%.
Or, le maire, évoquait ceci lors du conseil municipal de novembre 2006 :
« …Après négociation, ils (les consorts Dumesgnil) seraient d’accord pour céder leur bien au prix de 467 500 euros, soit 150 euros le m2. Aussi compte tenu de l’inscription de la commune de la Possession sur le programme départemental de construction de nouvelles casernes pour l’année 2008, il y a urgence à mettre le terrain à disposition du SDIS. La procédure d’expropriation ne permettra pas de maîtriser ce terrain dans un délai compatible avec le programme du SDIS… »
Les raisons de fond évoquées par le maire en 2006 avait volé en éclat que ce soit sur la fameuse « urgence » pour justifier l’achat du terrain en question 2 fois plus cher que l’évaluation du service du Domaine, que ce soit sur les délais puisque nous étions aux portes de 2011, ou que ce soit pour le temps nécessaire pour une procédure d’expropriation.
Que valait la parole du maire dans ces conditions ?

2. Le conseil municipal suivant s'était déroulé le 8 décembre 2010. Suivant l’ordre du jour, Construction du casernement du centre de secours de la Possession, Affaire 4, il était demandé au conseil municipal « d’approuver le financement de l’opération et la convention correspondante et d’autoriser le maire à signer ladite convention et toutes autres pièces afférentes à cette affaire. »
Curieux comme démarche démocratique ! Le maire médiatise la cérémonie protocolaire du démarrage des travaux le 5 novembre 2010 et, un mois plus tard, il fait valider l’opération par son conseil municipal. La charrue avant les bœufs !
Alors, le conseil municipal fonctionnait-il comme une chambre d’enregistrements au service de Roland ROBERT ?

Les administrés ont donc payé les surcoûts injustifiés et voilà maintenant Roland ROBERT honoré par le patron du SDIS et la présidente du conseil général !

3.Posté par Napoléon le 15/10/2014 11:05
Madame la présidente
Très, bien pour le souvenir , contrairement aux mauvais penseur , la mémoire des disparus doivent être respecter Les pompiers ont un logement descend et des conditions d’hygiène nouvelles La dedans , on aurai aussi baptiser le bâtiment du non de l’ancre chef de centre
A saint Denis , RPV avait baptiser un espace du vivant de la personne , ancien maire de St Denis
Les procès de je ne sais quoi , sont inutiles et indécents ,
Mon propos va plus sur
Moi ce qui attire mon attention , c'est quoi ''coopération régionale '' Sa sert à qui et à quoi Encore de voyagent de convenances , des amis choisis , des amies choisies ,et les mêmes personnes en convoi aéroporté
Le contrôle du budget du SDIS REUNION et ses dépenses ne sont elles pas assez compliqués pour autoriser un illuminer à rêver de rayonner ,comme un bienfaiteur , sur les iles
La coopération est bien quand on doit être : donnant -donnant et gagnant- gagnant
On va donner quoi ?????? et Gagner Quoi ????????
Le sapeur pompier qui tous les jours fait ses heures et même plus , lui a t’ont expliquer cette coopération ou lui a t’ont dit : té trop con pour comprendre Quand tu seras grand chef , d'ailleurs jamais , et bien tu comprendras Car chef , jamais tu ne deviendras
Les heures, ou il a bosser , a ce jour , ont été oubliés
Et la on vas chercher Coopération
Faut arrêter de lancer de la poudre de perlimpinpin sur les élus et élues

4.Posté par polo974 le 15/10/2014 14:49
Pauvres pompiers...

5.Posté par Laurent le 15/10/2014 15:33
Madame la présidente du conseil général et du SDIS 974 ; était ce un sapeur pompier ce monsieur !

6.Posté par la lutte finale le 15/10/2014 18:09
sacré dumesnil...ils doivent être reconnaissant à RR...non ? un journaliste ne peut il pas aller les interviewer ???

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales