Faits-divers

La Possession : La Sedre clôture le chantier après la chute de Mathias

La Sedre a engagé depuis le lundi 2 janvier des travaux de sécurisation du site en construction de logements sociaux sur les hauteurs de la Possession. La semaine dernière, le petit Mathias avait chuté de 9 mètres alors qu'il s'amusait à vélo à proximité.


La Possession : La Sedre clôture le chantier après la chute de Mathias
 
Le coup de gueule des parents du petit Mathias et du voisinage aura porté ses fruits, et vite. Très remontés par le manque de sécurisation des nombreux sites en chantier dans le quartier de Sainte-Thérèse à la Possession, ils avaient, après l'émotion suscitée par l'accident de l'enfant, réclamé l'enclenchement de travaux de sécurisation. Deux ouvriers sont à pied d’œuvre depuis hier.

"C'est une bonne chose de faite", annonce ce matin Jocelyne Taïlou, la maman de Mathias, en regardant du pas de sa maison les ouvriers engagés par la Sedre. "Pour notre fils, c'est trop tard, mais c'est déjà ça", précise-t-elle. Justement, du côté du marmaille, les nouvelles sont rassurantes. "Il est sorti lundi des soins intensifs. Il n'est plus sous perfusion, il parle normalement, il mange, ses yeux sont encore enflés et il ne se souvient absolument plus de sa chute", reconnaît-elle.

La tatie et la soeur de Mathias n'en reviennent toujours pas du manque de prévoyance de la Sedre et de l'entreprise du BTP Pico
La tatie et la soeur de Mathias n'en reviennent toujours pas du manque de prévoyance de la Sedre et de l'entreprise du BTP Pico
A côté de la case familiale, qui sera d'ailleurs prochainement rasée pour y laisser place à de flambants logements sociaux de la Sedre, le mur de soutènement, qui mesure 10m (côté montagne), a été barricadé.

"La mairie est venue poser des barrières provisoires vendredi dernier, en attendant,...", explique Jocelyne Taïlou. Depuis hier, deux agents d'une société privée œuvrent pour le compte du bailleur social. La clôture a déjà progressé de près de sept mètres. Deux tiers restent à faire.

Mercredi 28 décembre, alors qu'il s'amusait à vélo avec des copains, Mathias, 10 ans, avait percuté un muret avant de basculer dans le vide, 9 mètres plus bas. Il avait été hospitalisé dans un état grave au CHD de Bellepierre et plongé dans un coma artificiel pour y atténuer ses douleurs. "C'est un miraculé", réitère Jocelyne Taïlou.

Des barrières provisoires avant que les ouvriers ne commencent la sécurisation définitive lundi
Des barrières provisoires avant que les ouvriers ne commencent la sécurisation définitive lundi
Mardi 3 Janvier 2012 - 15:20
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1498 fois




1.Posté par GUILLERMET le 03/01/2012 15:46
il faut avoir un deces d un enfant pour que ça bouge c est qd même aberrant de voir ça
même en metropole

2.Posté par nicolas de launay de la perrière le 03/01/2012 20:15
dépôt de plainte contre ses "couillons" de la sedre et de l'entreprise..faut pas laisser passer ce genre de manquement!

3.Posté par c'est moi le 03/01/2012 22:22
Surveillez vos marmailles et tout ira mieux.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales