Social

La Possession: Grévistes et non grévistes s'accusent mutuellement de mettre la pression


Les services de la mairie de La Possession tournent au ralenti depuis mardi matin. Au sein du personnel, une autre fracture se joue, comme souvent lors d’une grève, entre les grévistes et les non grévistes.
 
Du personnel non gréviste aurait ainsi été intimidé ces dernières heures par certains manifestants les incitant à quitter leur poste.
 
Des insultes auraient également été proférées à l’égard des membres de l’équipe Miranville. Une preuve de plus que la tension a monté d’un cran depuis hier.
 
Alain Deliron, trésorier Force Ouvrière, dément toute forme de pression venant des rangs de l’intersyndicale. Rappelons que trois syndicats – FO, SAFPTR et UNSA – sont engagés dans ce bras de fer avec la mairie.
 
Selon le représentant du personnel, aucun manifestant n’est passé dans les services pour mettre la pression, d’autant plus que la grande mairie reste fermée depuis deux jours. Il évoque plutôt le fait que "les collègues non grévistes ont été appelés à la solidarité vis-à-vis du mouvement", tout au plus. "Certaines personnes ont peut-être eu un comportement un peu plus direct", mais en aucun cas des consignes n'ont été données en ce sens, confirme-t-il.
 
"C’est de leur responsabilité de faire grève ou pas. On en est conscient. On n'appelle personne à faire le quantitatif devant la mairie. On n’est pas là pour mettre la pression. Par contre, si cet après-midi on sort vainqueur, ça sera pour tout le monde", ajoute-t-il. Face à ces accusations de pression sur le personnel, il indique, en retour, que des responsables de services auraient aussi mis la pression sur leur personnel.  
 
Les manifestants disent comprendre également qu’un service minimum doit être assuré. C’est d’ailleurs ce qui leur a été signifié hier sur le site des services techniques.  

L'intersyndicale rencontre le maire, Vanessa Miranville, à compter de 14h.
 
Mercredi 8 Avril 2015 - 14:16
LG
Lu 2062 fois




1.Posté par LEROY le 08/04/2015 16:00
Les grévistes se sont bien rendus ce matin à la médiathèque pour virer les employés et couper électricité !!!!! C'est de la pression ????

2.Posté par Travis le 08/04/2015 16:38
Mon petit doigt souffle à l'oreille, qu'on devrait aussi regarder vers l'attribution des terrains...

3.Posté par Poulemouillees le 08/04/2015 19:47
C est quoi ces poules moulées cot cot cot . Merci mme le maire , je peux cirer vos pompes et vous emmenez du café .dire que ça existe encore à notre époque. Cot cot cot

4.Posté par COMPTE A REBOURS le 08/04/2015 20:13
Le compte à rebours à commencer pour madame le Maire . là vous etes à quelques centimetres de la PORTE .Moi je vous donne au plus un mois .

5.Posté par Didier Tintin na courage le 08/04/2015 21:28 (depuis mobile)
Té captain Haddock ko sa la fé...y vient pas fé l''intéressant devant la mairie dont ? Lé vré ou c un homme de l''ombre...coup bas; trahison et compagnie.

6.Posté par HONNEUR le 08/04/2015 21:52
Nous ne sommes pas fous .nous sommes des employes responsables . nous faisons notre travail avec honneur . Nous aimons aller travailler et revenir le soir retrouver notre famille . c est notre quotidien , nous aimons cette vie .nous ne sommes point des parresseux . nous ne voulons pas decevoir notre famille qu on aime . Pour nous le travail doit etre accompli cout que cout . Nous refusons d 'etre maltraité, humilié et d'etre rabaise par une maitresse d 'ecole .

7.Posté par ECHEC le 09/04/2015 07:33
HISTORIQUE ,une reine mise en ÉCHEC. Mes chers collègues je vous aiment .Merci pour votre Détermination .
Nous avons gagné la 1 ère partie ,nous allons lui faire bouffer ses casseroles remplies de margouilllles entre amis avec ou sans le sel .
A nous la Victoire. C est une question de jour .

8.Posté par Gérard Jeanneau le 09/04/2015 09:42
Deliron délire ! Des collègues ont seulement invité les non grévistes à la solidarité... au besoin en coupant l'électricité et en procédant à d'autres petites astuces qui relèvent de la démocratie des cocotiers !

Et, ce disant, je ne délire pas !

Et que proposent les syndicats pour compenser ? Niet ! pour la simple raison qu'ils ne sont pas du tout financiers ! sa lé pas nout tasse de thé, dirait Deliron ! Voilà on se contente de renvoyer la patate chaude. Et dire qu'on cherche le dialogue. Oui, bien sûr, à condition d'amener l'autre à dialoguer dans les mêmes termes ! Rien ne vaut le dialogue syndical !

La patate chaude de feu Roland Robert - ses dettes imputrescibles - il faut la refiler aux contribuables ! Voilà ce que pense en misouk Deliron !

Il manque dans ce débat le petit grain de sel de Philippe Robert ! Pour l'instant, il est aux abonnés absents ! Courage, fuyons !

9.Posté par Citoyen le 09/04/2015 10:12
Bravo Madame le Maire !
Tenez bon il faut arrêter de croire que l'on peut être paye a rien faire ! Vous faites un boulot ingrat qui aurait du être effectué par votre prédécesseur mais il n'a jamais eu le cran de s' y ateler !
Vos jours ne sont pas comptes non vous avez encore quelques années pour finir le boulot contrairement à ce que veulent faire croire vos détracteurs ! Vous avez été elue par le peuple !
Courage tien bo l'argen pa !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales