Economie

La Nouvelle-Calédonie prend exemple sur la filière fruits et légumes péi

Une délégation d'agriculteurs de la Nouvelle-Calédonie séjourne actuellement à la Réunion à la découverte des filières et des nouvelles techniques agricoles dans le département. Ce matin, c'est l'usine de transformation Tropilégumes qui a accueilli la douzaine de professionnels, sur fond de coopération agricole.


La Nouvelle-Calédonie s'est récemment lancée dans la transformation agro-alimentaire et dans la structuration de la filière fruits et légumes. Dans l'île du 17 au 25 février, une délégation composée d'agriculteurs et d'élus de la Chambre d'agriculture de cette île du Pacifique s'est rendue ce matin à Saint-Pierre. Objectif : prendre des informations et aller à la rencontre d'une entreprise spécialisée dans la transformation de légumes en produits de 4ème gamme.

Au programme de la délégation, on retrouve des visites qui ont pour thème majeur l'organisation en amont et en aval des circuits de production et de commercialisation des fruits et légumes pays. Des visites qui devraient leur permettre d'appréhender au mieux le système de production et de commercialisation de l'agriculture réunionnaise, et de l'adapter à leurs propres cultures. Le tout soutenu et appuyé par la Chambre d'agriculture de la Réunion.

Ce matin, sous l'égide de la responsable de site Tropilégumes, Aline Scriva, la délégation néo-calédonienne s'est dite surprise de l'avancement de la structuration de la filière dans le département. En effet, l'élevage demeure l'activité agricole encore dominante dans cette île du Pacifique, ce qui joue encore en défaveur de la production locale en fruits et légumes. Une production qui, à la Réunion est en relative bonne santé.

La filière légumes péi en quelques chiffres

Nos légumes péi se portent relativement bien. Ainsi, la production locale de légumes permet de couvrir près de 70% des besoins locaux. Composée principalement de légumes frais à 84%, de racines et de bulbes à 15%, la production réunionnaise est répartie entre le Nord, le cirque de Salazie et plus particulièrement dans une zone comprise entre les hauts de l'Ouest et Saint-Joseph.

De leur côté, les importations progressent également mais à un rythme inférieur à celui de la production locale. Les principaux produits importés étant les oignons à 35%, les haricots à 19%, les carottes et navets à 14% ou encore les pommes de terre à 7%.
Mardi 23 Février 2010 - 14:15
Ludovic Robert
Lu 2571 fois




1.Posté par pimanzoizo le 23/02/2010 20:16
La Reunion plus meilleur :elle m'envoie au salon de l'agriculture .
KALOLO,non ?
C'est pimanzoizo qu'ann la boulette !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales