Société

La NRL va "compromettre le développement harmonieux du Sud"

Le collectif pour le développement de la micro-région Sud et le collectif Nou Vé Nout Tram font feu de tout bois pour stopper le projet de la nouvelle route du littoral. "Ralentissement du développement du Sud et impossibilité d’une alternative ferroviaire", sont les principales raisons de l'acharnement de leurs membres à faire dérayer le projet. Leur communiqué :


Le collectif : Cindy Porto. Krishna Damour. Gigant Nadège. Denise Porto
Le collectif : Cindy Porto. Krishna Damour. Gigant Nadège. Denise Porto
"D’ici 2020, le sud accentuera sa prépondérance démographique avec 140.000 résidents supplémentaires pour contenir 37 % des réunionnais, ce qui représente un potentiel énorme en tant que moteur de croissance.

La croissance démographique engendrera un besoin de 89 600 logements dans le sud. D’ici 2020, le sud hébergera 58.000 personnes âgées d’au moins 60 ans dont 16.500 dépasseraient même les 75 ans.

Face à ces données fondamentales, le collectif pour le développement de la micro-région sud a la ferme conviction que le sud est à un  point de décision qui place l’ensemble des sudistes face à leur destin. Puisque les décisions qui sont prises ou pas prises pour les 4 années à venir conditionneront le futur du sud pour les 20 ans à venir. (…)

Or, nous craignons le pire avec le choix de la Région de tout miser sur la route du littoral. Soit à terme en 2020, plus de 2,4 milliards d'euros pour 12km de route. La conséquence de cela : il ne restera que des miettes pour le sud.

Il s’agit ici d’une décision grave qui pèsera pour longtemps. En effet, La Région qui prévoit 669 millions d’euros au départ de son projet devra à terme compte tenu de l’évolution des coûts et de l’inflation et compte tenu des impondérables inhérents à tout grands travaux, prévoir pour sa part au total 1,38 milliard sur les 2,4 milliards du coût définitif du projet.

On peut alors qualifier cette future route dans sa configuration à voies sur mer, de gouffre financier qui risque d’hypothéquer et de compromettre le développement harmonieux du sud par faute de finance.

Nous devons nous interroger alors : quelle est la légitimité de mobiliser autant d’argent, pour 60.000 usagers quotidiens sur la route du littoral (correspondant à environ 40.000 véhicules), car, il n’en reste pas moins 300.000 autres se déplaçant non sans difficultés. (…)

Il faut une nouvelle route de littoral mais pas celle-ci…Et il existe d’autres tracés moins coûteux que l’Etat et la région ont écarté. Et surtout moins préjudiciables pour la continuité du développement harmonieux de l’ensemble des micros-régions. (…)

Nous comptons donc nous mobiliser en transmettant à chaque commune du sud une motion qui en substance demandera aux maires d’être vigilants à la préservation des fonds du FEDER déjà actés pour le financement du développement de l’aéroport de Pierrefonds, considérant la situation structurelle et économique du Sud. La modernisation de l’aéroport et l’allongement de la piste de Pierrefonds pour un positionnement stratégique sur les moyens courriers. Et cela, afin de permettre à de nouvelles compagnies de desservir à partir du sud les pays émergents de la zone pour offrir notamment, de nouveaux marchés à notre filière agricole et agroalimentaire. C’est pour vous dire l’importance économique de cet outil en tant qu’effet de levier à la création d’emplois dans le sud.

Par ailleurs, nous allons interpeller le député maire Patrick Lebreton, et qui plus est, le président du syndicat mixte de Pierrefonds pour lui soumettre notre crainte d’une part. Et d’autre part pour qu’il agisse au plus haut niveau afin de préserver ces fonds FEDER au profit de l’aéroport du Sud. Car nous craignons réellement que les fonds du FEDER prévus pour l’aéroport de Pierrefonds risquent de basculer au profit du boulevard Nord.

La deuxième partie de notre point presse concerne l’alternative ferroviaire qui était déjà compromise avec la suppression des crédits du tram train (430 millions) du protocole de Matignon 1, en les redéployant sur une nouvelle route du littoral à travers la deuxième version du protocole.

La Région par cet acte compromettait pour l’avenir, toute possibilité de réaliser un transport ferroviaire. Ce choix était anachronique aux critères du développement durable qui doivent promouvoir les modes de transports propres. Aujourd’hui, nous pouvons dire que la réalisation de la NRL nous condamne au tout automobile et tire un trait définitif sur le réseau ferroviaire.

Alors que l’Europe avait pris part au financement du protocole de Matignon 2, sous condition d’un TCSP guidé, c'est-à-dire 2 fois 3 voies dont 2 pour le TCSP, en accord avec les directives européennes en matière de déplacement…Nous apprenons maintenant, que l’engagement de la région et de l’Etat pour une alternative au tout automobile est remis en cause par la configuration même de la NRL…

En effet, même si le SAR prévoit bien un Réseau régional de transport guidé de Saint-Joseph à Saint-Benoit et que le TCSP est le premier maillon de ce RRTG qui suivra en 2020 le chantier de la NRL, aucun financement n’est prévu aujourd’hui pour ce réseau !
 
Et d’ailleurs on peut même dire que, le souvenir des 150km du RRTG est ressuscité du SAR pour masquer la disparition d’une des voies du TCSP sur la NRL à cause d’un coût du tracé en mer qui se révèle croissant au fil des études…

En fait, la partie viaduc a été réduite à 5 voies (3+2 voies) au détriment d’une voie TCSP pour répondre à la demande du public d’une piste cyclable. La région, espérant contenir son budget conserve les voies automobiles et sacrifie l’emprise du TCSP. Il ne disposera qu’une seule voie sur la moitié du parcours de la NRL en viaduc.

Mais si vous interrogez la Région à ce sujet, on vous dira pour vous rassurer, que la suppression d’un sens du TCSP n’est que provisoire et la piste cyclable serait restituée au RRTG le temps venu. La piste cyclable serait alors accolée sur la largeur du viaduc sur un encorbellement métallique. Il s’agit d’une promesse mort née car qui peut croire qu’une piste métallique rapportée en porte à faux sur 6km et soumise en permanence aux embruns au dessus de l’océan soit une solution pertinente et durable ?

En définitive, la Région commet une entorse à ce qui était prévu dans le protocole de Matignon 2 puisqu’il y aura qu’une seule voie TCSP.

D’autre part, nous avons appris que la convention signée entre la Région et le commissaire européen dernièrement, ne prévoit aucun passage ferré et concède à un réseau guidé sur pneu…

Cela condamne donc, définitivement La Réunion à aucune voie ferrée, même si le SAR nous fait miroiter un RRTG pour 2030…

Pour conclure, nous disons qu’il faut une liaison sécurisée entre Saint-Denis et La Possession,  et que cela est nécessaire, mais pas cette NRL. C’est pourquoi, nous appelons tous les sudistes et l’ensemble des réunionnais de profiter de cette enquête publique pour contrer ce projet et offrir d’autres choix aux Réunionnais.

Krishna Damour
Porte parole des collectifs"
Mercredi 20 Novembre 2013 - 12:15
.
Lu 959 fois




1.Posté par Arrêtez vos conneries le 20/11/2013 15:56
vous me faîtes pitiés.

Vous jouez avec la sécurité des personnes qui empruntent cette route tous les jours.

et si c'était un membre de votre famille un jours sous les galets, changerez-vous d'avis ?

2.Posté par fiertéréunionnaise le 20/11/2013 16:13
n'importe quoi, le financement de cette route est garanti par l'Etat, le milliard et 600 millions d'investissement ne sortiront pas de la caisse de la Région. donc arrêtez de dire n'importe quoi. depuis quand on monte les réunionnais contre les réunionnais pour tuer un projet structurant de la Réunion ? on aurait pas du faire la route des Tamarins car elle ne desservait pas l'Est ? vous êtes ridicules.

3.Posté par marion lefevre le 20/11/2013 18:35
personnellement, je trouve que ce collectif a raison de plaider pour un transport ferroviaire. c'est ce qu'u il faut pour La Réunion. Et soyons réaliste: si on se lance dans le projet pharaonique de la route en mer, on ne sait pas à combien ça finira et on n'aura plus ls moyens de faire un train. Il faut choisir: route gigantesque en mer pour 12 km ou train entre saint-dbenoit et sait joseph. moi, je choisis le train. sans hésitation!

4.Posté par badboys le 20/11/2013 20:47 (depuis mobile)
Monsieur damour arrete. Vous voulez exister. Vous etiez moins virulent lorsque monsieur paul verges etait au commande. C est vrai on vous recevait au au sommet de la pyramide 5 eme etage....

5.Posté par l''''écolo le 20/11/2013 21:38
Personne n'a de vision pour demain, le tout voiture sur une ile aussi petite que la Réunion c'est un suicide collectif, on va droit dans le mur et on trouve encore des personnes pour applaudir ce genre de projet qui malheureusement ne résoudra rien dans 10, 20 ans. Mais bon sang, nos élus voyages, le réunionnais moyen également, ce qu'on constate c'est que la voiture n'est plus la panacée et que l'on développe des projets de transports en commun, genre métro souterrain ou aérien, le vélo électrique et qui fonctionne dans des pays autour de nous, pourquoi pas à la réunion ? té créole, le lobbie voiture a tué le petit train, balancer autant d'argent pour qq kilomètres c'est faire preuve d'égoïsme, et qui c'est qui vont se frotter les mains si ce projet passe ?? je vous laisse juste réfléchir un peu....

6.Posté par Antipode le 21/11/2013 07:37
Merci aux associations qui luttent contre la NRL :)

7.Posté par Petit electeur le 21/11/2013 08:25
Une phrase, une seule dans votre point presse jette le discrédit total sur votre raisonnement...
Laquelle ?
Allez j'ai du boulot, je dois finir mes maquettes...Bonne journée à vous.

8.Posté par nico le 21/11/2013 09:55 (depuis mobile)
Les gens qui soutiennent cette route ne se rendent pas compte de l''énormité de la situation... Une route aussi chère avec au final 0 postes créé a la sortie! Pour un coût astronomique! Alors qu''en face, un train et des emplois! Pour un coût moindre.

9.Posté par à post 7 le 21/11/2013 13:32
Ne vous inquiétez pas, Petit électeur, tout cela c'est beaucoup de bruit, beaucoup d'agitation pour rien... Justement parce que les choses avancent trop bien...
Comment l'Etat et l'Europe auraient cautionné financièrement à un tel niveau ce projet s'il était aussi aberrant qu'on essaie de nous le faire croire ? ces arguments ne tiennent pas, évidemment, vous avez bien raison !

10.Posté par boss le 21/11/2013 14:20
HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA vous me faite pitié!!!!!! inutile d'en dire plus sa vaut pas la peine

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 10:02 Cap requin: Trois requins prélevés

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales