Economie

La Martinique double la Réunion sur l'énergie thermique des mers


La Martinique double la Réunion sur l'énergie thermique des mers
"La Réunion, future vitrine internationale de l'Energie thermique des mers". C'est le titre d'un article de Zinfos974 publié le 29 juin 2010. Une conférence de presse avait été organisée à la Région avec DCNS (leader européen du naval militaire) pour présenter l'ETM (Energie thermique des mers), une énergie durable, écologique, et surtout un secteur de pointe et créateur d'emplois et de richesse pour la Réunion. A l'époque, le conditionnel n'est pas de mise : "Le projet réunionnais sera la première centrale pilote mondiale", "un tel projet fera de l'île la vitrine internationale du produit", écrit Karine Maillot dans son article.

Alors, la Réunion laboratoire mondial pour une énergie amenée à remplacer le nucléaire, rien que ça ? Raté. C'est une autre île française qui aura finalement cette chance. Comme le souligne le Journal de l'île, DCNS s'intéresse depuis le début aux potentiels d'autres îles tropicales françaises. En novembre 2010, des accords sont conclus avec la Martinique, un premier pas. Puis, le 20 juillet dernier, une convention est signée entre DCNS (dont l'Etat est actionnaire à 75%) et la Martinique. C'est fait, le projet vient de passer sour le nez de la Réunion.

Un appel à projet pour une aide de 4,5 à 9 milliards d’euros

Une centrale pilote de 10MW va être implantée à Bellefontaine. Celle-là même qui devait voir le jour au large du Port et produire de l'électricité pour 70.000 personnes, avec pour projet d'arriver à l'autonomie énergétique pour 2025. Une centrale qui s'accompagne du soutien de l'Etat pour l'appel à projet Ner300, le plus important programme d’investissement au monde en faveur des énergies propres et pouvant déboucher sur une aide de 4,5 à 9 milliards d’euros.

Un projet colossal qui ne verra donc pas le jour à la Réunion. Pourtant, la Région avait signé, sous l'ancienne mandature, deux contrats avec l'Etat et financé le projet de DCNS à hauteur de 650.000 euros, en plus des cinq millions amenés par l'Etat. Seulement la Martinique possèderait un potentiel thermique supérieur à la Réunion et surtout elle "a eu un temps de réaction plus court que nous et a su saisir l'opportunité", déclare Alin Guezello, élu en charge des énergies renouvelables à la Région, dans le Jir.
Jeudi 11 Août 2011 - 10:58
Lu 2981 fois




1.Posté par Elus pour leur portefeuilles et rien de plus le 11/08/2011 11:03
Si on avait des hommes politiques qui pensent à autre chose qu'à leur chèques cumulés en fin de mois, peut être les choses se passeraient mieux pour la Réunion.....ceci étant dit, Marie Luce Penchard penche pour qui dans cette balance????
Faut pas chercher plus loin....

2.Posté par Henri-Paul Joonsen le 11/08/2011 13:11 (depuis mobile)
Merci Didier ROBERT ! Bravo Michel VERGOZ!

3.Posté par sgeg le 11/08/2011 13:33
c'est bien plus prioritaire d'acheter une banderolle illisisible au psg....LoL !

4.Posté par Loulou le 11/08/2011 13:48
Vive Vergoz !!!! Merci qui??? La bande à Robert... qui pendant ce temps la donnait à manger au Kangourou... courrait après le PSG, festoyer en dansant au son de Pat Jaune à Nice, inaugurait la ligne Maurice-Pekin à bord d'Air Mauritius... On est foutu !

5.Posté par VIGILANCE DONC!!!. le 11/08/2011 14:19
à la reunion certains élus y rêve foot bal!!. alors qu'il y a d'autre priorité des coups de pieds au cul se perdent!!!.

6.Posté par Jeff le 11/08/2011 14:55
Là, Didier Robert a raté le coche. Il a raté l'opportunité de faire de la Réunion une plateforme de recherche appliquée, je suis profondément déçu, il n'est pas meilleur que le vieux ex-président. Il avait pris connaissance de ce projet juste avant son élection, et a fait semblant de s'y intéressé.

La Réunion est mal barrée avec des élus incapables de préparer l'avenir et Vergoz ne semble pas mieux.

7.Posté par laluno le 11/08/2011 14:59
On ne peut comparer Bourbon aux Antilles ...La température moyenne annuelle de la mer en Martinique est supérieure...en plus c'est un prototype d'essai...

8.Posté par Pas étonnant.... le 11/08/2011 15:08
Ici c'est de la politique...pas la réalité...
où ils sont d'ailleurs tous les panneaux photovoltaïques qui devaient couvrir la route des tamarins?!!
Les 700000 arbres qui avaient été commandés pour ornementer l'ensemble de la route des tamarins?!!

Palabres y a rien de fait ici de la plupart des projets, juste à cause de politichiens... ils se payent des fortunes entres amis, sont même pas compétents pour que dalle et donne même pas suite aux projets de ceux qui sont intelligents et visionnaire.

9.Posté par polo974 le 11/08/2011 15:08
Au moins on réchappe à un immense gaspillage ! ! !

Car de toute façon, c'est un bon peu pipeau...

Pour faire de l'élec en gros, il faut :
du chaud d'un coté (eau de surface environ 25°C),
du froid de l'autre (eau de profondeur 5°C)
et une machine thermodynamique qui ici ne pourrait au mieux récupérer que 6.66% de l'énergie thermique vu la faible différence de température.
Comme en plus c'est imparfait, si on récupère 5%, c'est déjà très bien, mais à quel prix...

Au fait, si on met des chauffe-eau solaires, on obtient aussi cette différence de température (et même plus...), sans se faire chier à aller à 1000m sous la mer (ok, il faut de la surface et du stockage...).

Bref, pomper l'eau du fond de mer pour avoir du froid (clim et frigo), c'est jouable (ou presque vu le tuyaux à mettre en place), mais pour faire du jus, c'est encore plus débile que le photovoltaïque (au coût actuel)...

En passant, doit-on considérer l'eau froide du fond de mer comme une source fossile ou comme une source renouvelable ? ? ?

10.Posté par David Asmodee le 11/08/2011 18:24
"sous l'ancienne mandature, "
Tout est dit.

Didier Robert rate tout : le ferroviaire, l'internet, l'énergie, le tourisme. L'UMP est un désastre.

11.Posté par timagnola le 11/08/2011 18:55
D'accord avec polo974. Rendement ridicule et grande fragilité intrinsèque ont déjà été recensés il y a plus de ...40 ans par un savant français qui avait effectué des essais grandeur du côté de la ...Martinique. Pas grave pour le DR et sa clique (Boyer et consorts...) puisque ce sont des hommes du passé, grands amateurs de musées pour lesquels ils dépensent sans compter. Le volcan, la canne, l'eau douce pour les "chargeurs d'lo" de l'Etang ...Salé et bientôt le musée du POP ! Tous condamnés à être des trous sans fond pour amuser la galerie du moment. 0TE LA RENYON !!!

12.Posté par chinchard le 11/08/2011 18:57
La DCNS préfère travailler avec la Martinique, c'est géographiquement plus près et de ce fait
cela abaisse les coûts des tests.
Si la rentabilité de telles installations thermiques est avérée alors rien n'empêche la Réunion
de s'équiper.

13.Posté par Caton2 le 11/08/2011 19:40
ETM: Rendement : 3 à 4 %. Coût d’investissement : 4500 à 6000 €/kW. Impact visuel sur l'environnement. La Réunion a t'elle vraiment des raisons de regretter de n'avoir pas été l'heureuse élue?

14.Posté par negawatt le 11/08/2011 22:18
Qu'elle est la responsabilité de l'ARER?
pourquoi le directeur ancien grand adorateur de Verges ne rend-t-il pas de comptes?

cela dit, si la Réunion ne participe pas a élaboration du prototype on s'en fout, le principal est que lorsqu'il sera au point on puisse bénéficier de la technologie. En attendant il convient de purger l'ARER de ses parasites et de mener une vrai politique de maitrise de la demande electrique.

15.Posté par Mikael le 15/08/2011 19:04
Nos élus sont des incapables .
Il n'a jamais eu un groupe d'élus divers bords pour deffendre de vrais projets pour faire avancer la Réunion . Ils sont la seuleument pour récupérer tous les fonds qui arrivent à la Réunion .
Cela donne envie de vomir .
A la Réunion il y a le soleil , le vent , la géothermie , la mer , les rivières .
Aucun groupe d'élus ne s'est jamais réuni pour discuter d'une énergie . Et pourtant tous les jours on en parle . Il y a vraiment que vos indemnités qui vous intérressent .

16.Posté par le rouquin le 15/08/2011 20:35
15.Posté par Mikael

D'accord avec le propos, avec cette precision: à la reunion, les nombreuses etudes ont montré qu''il n''y a pas de potentiel geothermique. Au mieux à Salazie, 180° à 2000 m, mais difficile a exploiter faute de thermalisme. En guadeloupe, l'usine de bouillante est installée non pas sur le volcan actif de la souffiere mais sur un vieux volcan eteint depuis 400.000 ans et dans un site ou le thermalisme naturel foisonne.

Les geologues le savent, mais comme ils sont interessés par un carotage, ils preferent laisser trainer cette croyance pour gagner les subventions.


Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales