Société

La Marche pour le climat aura bien lieu à Sainte-Marie

Ce dimanche 29 novembre, une marche pour le climat en marge de la tenue du sommet pour le climat de la Cop21 se tiendra sur notre île. La même marche prévue à Paris a été annulée en raison de l’état d’urgence.


La Marche pour le climat aura bien lieu à Sainte-Marie
L’organisation Avaaz a coordonné les 2.331 marches dans le monde entier afin de protester contre les énergies fossiles. Les enjeux: une vie meilleure pour les générations futures et la réduction des gaz à effet de serre.

Des thèmes chers à Bruno Bourgeon, qui organise la marche pour le climat à Sainte-Marie. D’ailleurs, en tant que président de l’Association Initiative Dionysienne, il a espoir que la manifestation mobilisera. "Nous comptons 275 marcheurs inscrits. Mais comme souvent un inscrit représente une famille, nous attendons pas moins de 500 à 1.000 personnes".

Dans le contexte post-attentats du 13 novembre, l’état d’urgence maintenu ne posera pas de problème pour le bon déroulement de la mobilisation. "Nous avons toutes les autorisations requises concernant l’état d’urgence. Nous avons l’autorisation de la mairie de Sainte-Marie. Le maire sera présent, ainsi que l’autorisation de la Cinor. Nous avons un accord oral avec la préfecture sous condition de moins de 2.000 marcheurs", assure Bruno Bourgeon.

La marche est simple et sans difficultés. Accessible aux handicapé(e)s, le parcours reliera l’hôtel de ville au parc de Bois-Madame sur 1km de sentier littoral. Rendez-vous est fixé à 10 heures du matin. Des animations sont ensuite prévues jusqu’à 15 heures.
Vendredi 27 Novembre 2015 - 15:00
Laurence Gilibert
Lu 1070 fois




1.Posté par Johnny le 27/11/2015 15:43
Bonjour,

Quelqu'un pourrait me donner le nom de la dame au centre qui m'a l'air fort sympathique :)

2.Posté par noe le 27/11/2015 15:55
J'espère que dimanche il n'y aura pas une bonne averse !

3.Posté par boussole le 27/11/2015 16:46
Ah ouais ? Avec les femmes engagées de Didi1er ?

Même heure même endroit ! heu heu

4.Posté par Zozossi le 27/11/2015 18:45
Une "marche pour le climat"!
Il y a quelques années, quand le ridicule tuait encore, c'était matière à plaisanterie.

Mais c'est qu'ils ont l'air d'y croire, nos bibendum…

A quand une marche pour le feu froid, l'eau sèche et le crétin malin?...

5.Posté par JMT97400 le 28/11/2015 00:56
pour en savoir plus:

http://www.zinfos974.com/La-Marche-pour-le-climat-aura-bien-lieu-a-Ste-Marie_a94486.html

6.Posté par Bonne initiative à renouveler le 28/11/2015 07:16
4.Posté par Zozossi le 27/11/2015 18:45

Le GIEEC et une majorité de scientifiques reconnaissent bien l'influence très probable de l'activité humaine sur le climat.

Je vous livre quelques extraits du résumé du groupe technique ayant analysé les dernières évolutions au regard du rapport du GIEC de 2013 (lien pour y accéder: http://www.ipcc.ch/home_languages_main_french.shtml:

"Le réchauffement du système climatique est sans équivoque et, depuis les années 1950, beaucoup de changements observés sont sans précédent depuis des décennies voire des millénaires. L’atmosphère et l’océan se sont réchauffés, la couverture de neige et de glace a diminué, le niveau des mers s’est élevé et les concentrations des gaz à effet de serre ont augmenté (voir figures RID.1, RID.2, RID.3 et RID.4). {2.2, 2.4, 3.2, 3.7, 4.2-4.7, 5.2, 5.3, 5.5-5.6, 6.2, 13.2}"

"Le niveau moyen mondial des mers continuera à s’élever au cours du XXIe siècle (voir
figure RID.9). Selon tous les RCP, il est très probable que cette élévation se produira à un
rythme plus rapide que celui observé entre 1971 et 2010, en raison du réchauffement accru de
l’océan et de l’augmentation de perte de masse des glaciers et des nappes glaciaires. {13.3–13.5}
"

"Il est très probable qu’au cours du XXIe siècle, l’étendue et l’épaisseur de la banquise arctique
continueront à diminuer, de même que l’étendue du manteau neigeux de l’hémisphère Nord
au printemps, au fur et à mesure de l’augmentation de la température moyenne à la surface
du globe. À l’échelle mondiale, les glaciers continueront de perdre de leur volume. {12.4, 13.4}
"

"Le cumul des émissions de CO2 détermine dans une large mesure la moyenne mondiale
du réchauffement en surface vers la fin du XXIe siècle et au-delà (voir figure RID.10). La
plupart des caractéristiques du changement climatique persisteront pendant de nombreux
siècles même si les émissions de CO2 sont arrêtées. L’inertie du changement climatique est
considérable, de l’ordre de plusieurs siècles, et elle est due aux émissions de CO2 passées,
actuelles et futures. {12.5}"


Même un enfant comprend que la masse des êtres humains (actuellement 6 milliards environ) a nécessairement par son activité a nécessairement influé grandement et négativement sur son environnement. Les gaz à effet de serre (GES) étant une des causes.

Mais ne pas oublier aussi l'urbanisation grandissante (les villes s'étendent), la déforestation, la pêche intensive dans les mers et océans, etc etc

Mais on rencontre toujours des climato sceptiques (non spécialistes du climat) dont il serait intéressant de connaître les arguments (scientifiques) pour continuer de tenir cette position..

Et la raillerie (qui s'attaque notamment au physique des organisateurs - "bibendum" , très "élégant", et certainement très "efficace" (mais quel rapport avec la question de fond?) n'est pas un argument.

Dire son avis et s'opposer oui, mais avec des arguments. S'opposer sans aucun argument, et se moquer du physique des gens, je ne comprends pas..

En tous cas, pour moi, c'est une bonne initiative (qu'elle soit téléguidée de droite ou gauche, je m'en fiche, car elle ne peut que sensibiliser les populations sur l'impact de leurs activités sur leur environnement naturel....)!

A renouveler.

Par contre, un grand bémol: les gens qui y participeront, ils viendront en voiture?

Et tous les jours, ils limitent le plus possible leurs émissions à effet de serre et donc leur empreinte carbone?

Euh, j'ai un doute, là ....

Il n'empêche: bonne initiative.

7.Posté par Zozossi le 28/11/2015 09:22
@6.Posté par Bonne initiative à renouveler

Je ne mélange pas les genres: sarcastique envers ceux qui m'attaquent en-dessous de la ceinture (comme le bibendum de gauche qui me traitait de "courageux anonyme"), sérieux et affable avec ceux qui -comme vous- m'affrontent sur le terrain objectif de la science.

Je connais par cœur les élucubrations du GIEC dont vous reproduisez un extrait: d'ailleurs, nul ne peut les ignorer puisque ce sont les seules que reproduit le gros média subventionné (comme le GIEC).

Ces divagations anti-scientifiques péremptoires évoquent des vaticinations charlatanesques: "Il est très probable… persisteront pendant de nombreux (?) siècles… etc.".

Le plus grave est que le GIEC ment carrément en voulant accréditer un pseudo-"consensus" des scientifiques et, véritable Inquisition moderne, ne recule pas devant la diffamation, la menace, voire l'appel à la répression contre ceux qui osent s'opposer à sa foi aveugle.

Il ne suffit pas de répéter et de faire répéter par le média à la botte que tous les scientifiques ("sérieux", ajoutent ces cuistres) pensent comme eux pour que ce mensonge devienne vérité.

Plus de 40.000 chercheurs dans le monde (dont des dizaines de prix Nobel) ont signé des pétitions, appels ou lettres ouvertes pour alerter les gouvernements de leur pays sur les dangers du catastrophisme ambiant et les mettre en garde contre les extrapolations non scientifiques du GIEC, principalement à l'appel de l'Oregon Petition (à l'initiative de l'ancien président de l'académie américaine des sciences, Frederick Seitz).

Si vous avez la mémoire courte, je vous rappelle qu'il y a une quarantaine d'années, l'imposture pseudo-scientifique à la mode n'était pas le réchauffisme mais le "refroidisme".
L'équivalent du GIEC de l'époque clamait: "Le refroidissement en cours du climat mondial alarme les experts agronomes de tous les Etats. Car il menace les zones tempérées d'une baisse nette des récoltes, peut-être aussi de catastrophes agricoles et donc d'une famine sans précédent. Remède possible : FAIRE FONDRE L'ARCTIQUE (sic !)" (Science et Vie, juin 1974).

Pour résumer, quelques-uns des arguments (solidement étayés) des scientifiques réalistes critiques de l'idéologie irrationnelle du GIEC sont les suivants:

- les cycles climatiques naturels de hausse et de baisse sont vieux comme le monde;

- la saturation due au CO2 est déjà atteinte: donc le chantage n'a aucune base scientifique;

- il n'y a aucune preuve scientifique qu'une augmentation de température serait due au CO2.

A vous de vous informer plus amplement -en sortant évidemment du discours officiel recopié en boucle dans le gros média payé pour vous décérébrer (car le "réchauffement anthropique" bidon est un enjeu financier et politique énorme).

8.Posté par Grand méchant loup le 28/11/2015 10:21
1.Posté par Johnny le 27/11/2015 15:43 |

C'est vrai qu' elle a l'air plus que sympathique habillée comme le petit chaperon rouge, .... je la croquerai bien volontiers dans la forêt !!!

9.Posté par Glandeur de Première le 28/11/2015 13:16
Un livre vient de paraître :
Philippe Dubois est ornithologue, et il publie un petit livre bleu, très pédagogique : « Pour ceux qui ne veulent pas finir grillés comme des sardines ».
Très bonne idée cette marche !

10.Posté par Glandeur de Première le 28/11/2015 13:19
Zozossi post 4 : Un Kréol dans tous ses états !

11.Posté par nukihC le 28/11/2015 13:47
Ils se la pêtent tellement qu'ils vont provoquer un effet de prouts à bois madame.

12.Posté par EKOLO le 29/11/2015 00:32
@ post 10 : Ah bon ? Heureusement qu'on ne compte pas sur vous pour faire des enquêtes judiciaires, alors.

13.Posté par guillaume974 le 29/11/2015 08:28
Est ce que ce genre de manifestation est vraiment bénéfique pour la planète ?

impression de tract et autres pub sur papier (même si c du recyclé) et tshirt,
Utilisation des voitures, cars pour ce rendre à cette marche donc création de CO2,
utilisation d’énergie électrique (fossile car certainement sur groupe électrogène) pour faire fonctionner la sono et autres objets pour les animations (jeux gonflable, frigo et plaque chauffante pour les stands de nourriture) ...
Création de déchets divers (bouteilles, papiers, reste de nourriture ...) sans compter l’énergie, l'eau et autres personnes qui vont devoir tout nettoyer après ...

je suis chez moi, mon enfant fait du vélo dans la quartier, nous avons décidés de manger une salade (que nous cultivons sur notre balcon). ma voiture est dans son garage et ne produit actuellement aucun gaz. Il fait jour et ma consommation d’énergie est faible. Est ce écologique ?

14.Posté par 7.Posté par Zozossi le 28/11/2015 09:22 le 29/11/2015 08:58
7.Posté par Zozossi le 28/11/2015 09:22

Je vous cite et crois utile de répondre (sans être scientifique), d'après ce que j'ai lu et crois::

"Pour résumer, quelques-uns des arguments (solidement étayés) des scientifiques réalistes critiques de l'idéologie irrationnelle du GIEC sont les suivants:

- les cycles climatiques naturels de hausse et de baisse sont vieux comme le monde;
"

D'abord, je ne vois pas pourquoi des scientifiques au sein du GIEC seraient irrationnels et non critiques. Quel serait leur intérêt? Et leur avis se fait en terme de probabilité, et non de certitudes totales (à 100 %).

Par ailleurs, certes, il y a eu d'importants cycles de refroidissements et de réchauffement de la terre par le passé (périodes de glaciations)que l'on s'accorde à expliquer par le cycle d'inclinaison de l'axe de rotation de la Terre (obliquité) tous les 21 000 ans je crois.

Mais ce qui est en cause: c'est le taux de gaz à effet de serre (GES), qui a augmenté à un taux sans précédent en peu de temps (depuis le 19ème siècle et surtout le 20ème siècle).

Et le réchauffement est "brutal" augmentation moyenne de température sur 150 ans. Si ce réchauffement moyen est faible, ses conséquences à long terme sont importantes surtout si l'augmentation se poursuit.

Aussi, les enjeux liés à la hausse du niveau des mers est réel et nous devons faire en sorte d' y parer. Sauf à se ficher totalement notamment des futurs "migrants "climatiques" et des bouleversements sur nos économies même? Ou faire fi du principe de précaution et ne rien faire tant que le discours scientifique ne sera pas absolument indiscutable à 100 %?

"- la saturation due au CO2 est déjà atteinte: donc le chantage n'a aucune base scientifique;"

Je n'ai lu ça nulle part et même dans ce cas, le problème est la libération du CO2 par les océans, forêts ... Et pourquoi parler de "chantage scientifique"? On parle là de science, ou d'intérêts politiques et commerciaux? Moi, je parle de science, en tous cas (ou essaie de le faire, vu que je ne suis pas scientifique, mais intéressé).

En tous cas, en limitant ou diminuant les émission de GES, on doit pouvoir permettre aux milieux naturels d'absorber à leur rythme les excès "humains" de CO2 et espérer revenir à la situation passée, avec le temps, si les émissions de CO2 diminuent (pour l'instant, ce n'est qu'un rêve, hélas)..

- il n'y a aucune preuve scientifique qu'une augmentation de température serait due au CO2".

Affirmation de scientifiques? Lesquels? Sources?

Et à l'inverse: les clilmato sceptiques ont-ils une preuve que l'augmentation de température N'EST PAS DUE au CO2?

"A vous de vous informer plus amplement -en sortant évidemment du discours officiel recopié en boucle dans le gros média payé pour vous décérébrer (car le "réchauffement anthropique" bidon est un enjeu "

Si vous entendez poursuivre la conversation, merci de bien vouloir citer vos sources ou donner des liens (même si je suis assez grand pour en trouver: mais si on avance des choses, c'est mieux d'indiquer ses sources).

Le discours du GIEC servirait des intérêts économiques? Peut-être. Mais lesquels?

Ne faut-il pas plutôt rappeler que la théorie des climato sceptiques sert par contre de façon évidente des intérêts industriels autrement plus importants, voire "monstrueux", de par le monde. Ainsi, ceux-ci peuvent continuer de polluer à mort et faire pression dans les rencontres internationales en s'appuyant sur ce discours "scientifique" se prétendant éclairé, critique, ou se voulant tels.

Pour ces groupes et leurs relais de lobbying et de communication, faire ou laisser croire que l'expansion de l'exploitation industrielle de la Terre est sans conséquences négatives n'est qu'une stratégie. Expansion se faisant au détriment du milieu naturel et de notre santé, notre avenir même.

Le seul point d'accord avec vous est le fait que les politiques ont communiqué un temps sur la base de conclusions non strictes du GIEC (voir la "fameuse" courbe en "crosse de hockey" du climatologue américain Mickael Mann et de son équipe, dans les années 1998-1999..C'était un tort. Mais de là à jeter le bébé et l'eau de son bain, non!.

15.Posté par 7.Posté par Zozossi le 28/11/2015 09:22 le 29/11/2015 09:25
Rectificatif: le cycle de l'obliquité est 41 000 ans (et non 21 000 ans).

Extrait de Wikipédia (https://fr.wikipedia.org/wiki/Inclinaison_de_l%27axe:

"En ce qui concerne la Terre, une propriété importante de l'obliquité est la variation cyclique de sa valeur : celle-ci varie entre 24,5044° (ou 24° 30' 16") et 22,0425° (ou 22° 2' 33"), suivant un cycle de 41 000 années. Les saisons varient donc suivant les millénaires de forte inclinaison ou d'inclinaison plus faible, une inclinaison plus forte impliquant des saisons plus marquées."

16.Posté par 7.Posté par Zozossi le 28/11/2015 09:22 le 29/11/2015 10:31
J'oubliais enfin: merci quand même pour votre réponse modérée (post 7). Je partagee votre position: rester affable et prudent, en toute matière....

13.Posté par guillaume974 le 29/11/2015 08:28

Tout à fait d'accord avec vous et bravo: ça commence surtout comme ça, et c'est le plus important (les petits ruisseaux font les grandes rivières, et peuvent influer sur la mentalité générale et ensuite, via l'opinion publique, sur les grands décideurs..).

Oui, vous avez tendance à avoir un comportement écologique (on peut toujours aller plus loin, mais ça devient plus dur, je parle pour tout le monde, moi le premier).

17.Posté par Zozossi le 29/11/2015 10:53
@14.Posté par 7.Réponse à Zozossi

Mon incrédulité en matière de "réchauffement climatique anthropique" ne se fonde ni sur des préjugés, ni sur des compétences scientifiques (que je n'ai pas), mais sur des constats personnels à la portée de tous.

J'ai eu la chance (ou la malchance) d'assister sur le terrain à des faits d'importance déjà "historique" totalement différents de la version qu'en donnait le média (je dis "le" et non "les", car tous relaient une version unique qui ne peut donc provenir que de la même source).

Ce constat a éveillé ma curiosité et ma méfiance qui m'ont mené de découverte en découverte, et m'ont donné une sorte de flair en matière de bobard médiatique qui me trompe rarement.
J'ai compris que les versions médiatiques uniques et monolithiques sur une masse de sujets servaient toujours des intérêts politiques et financiers (on n'est jamais si bien servi que par le média que l'on possède).

Donc, quand la campagne mondiale et tapageuse sur le "réchauffement climatique", partie de rien, a commencé il y a une dizaine d'années, j'ai immédiatement -bien que n'étant pas scientifique non plus- flairé un énorme bobard sans rien connaître à la question.

Pourquoi?
Parce que le"problème" auquel on nous sommait brusquement de croire exigeait des "solutions" imposées aux peuples de façon comminatoire qui correspondaient trop bien aux projets des puissants qui nous servaient cette salade.

Quelles solutions?

-Première "solution": taxations et limitations de libertés individuelles et nationales pour "sauver la planète".

Quand on sait que l'argent mène le monde et que la crise financière n'est pas née de génération spontanée, que la prospérité individuelle et la souveraineté nationale sont les principaux obstacles à l'asservissement de la planète, voilà une aubaine pour des requins toujours à la recherche de nouvelles servitudes et ponctions sur le dos des peuples.

-Deuxième "solution": obligation d'accueillir des "réfugiés climatiques" (ah! le beau néologisme que voilà, que vous semblez vous-même reprendre à votre compte sans esprit critique).

Quand on sait que des organisations mondialistes (dont l'ONU, qui est tout sauf "indépendante") et les gouvernements acquis à leur cause ne se cachent pas (ou plus) de promouvoir l'immigration au nom de raisons tantôt morales pour les naïfs (la "richesse" culturelle, l'"ouverture" etc.), tantôt économiques pour les réalistes (la "richesse" tout court, le paiement des retraites, etc.), quel merveilleux prétexte de devoir imposer des "réfugiés climatiques" sortis du chapeau de ces infernauxmagiciens, et d'affaiblir ainsi la cohésion des peuples, autre obstacle à leur entreprise de domination mondiale (écoutez Attali, qui ne se cache même plus des projets qu'il partage avec toute une clique plus ou moins discrète).

Si vous me suivez jusque là, avouez que les raisons de la collaboration des scientifiques (sincères ou dévoyés) du GIEC sont facilement explicables: argent, gloire (même frelatée), carrière (voyez l'éviction de ce pauvre Verdier, "monsieur météo" de France 2, viré pour avoir osé douter de certains détails de l'évangile réchauffiste).

Les tromperies dont ils se sont rendus coupables sont faciles à trouver (je me rappelle entre autres la manipulation d'une université britannique, mais les exemples sont nombreux).

N'ayant plus depuis longtemps de doute sur la nature du bobard, je ne note pas systématiquement les références de ce que j'ai pu lire et entendre sur le sujet et que tout un chacun peut trouver facilement.
Ma référence la plus récente est une émission de Radio courtoisie où intervenait (entre autres un scientifique "repenti" du Giec qui expliquait les faits que je mentionnais précédemment (saturation atteinte en CO2, innocuité de ce gaz).
Faites une recherche sur Courtillot par exemple (nombreux articles et vidéos), ou allez sur le site de l'Oregon project http://www.petitionproject.org/ (je répète, puisque vous me demandez des noms de scientifiques: signé par plus de 30.000 scientifiques, dont des prix Nobel), et bien d'autres sites.

Pour finir, si les scientifiques réalistes (non "réchauffistes") étaient comme vous le dites "financés par des lobbys", ceux-ci doivent être bien misérables, comparés avec l'omniprésence médiatique et le luxe de moyens des réchauffistes qui occupent toutes les estrades mondiales (dont la COPISSETTE hollandaise n'est que la dernière mouture).

18.Posté par Glandeur de Première le 30/11/2015 11:19
A post 12 : Je veux dire que Zozossi est dans tous les états de l'ânerie. Et de ce fait, il n’honore pas sa communauté.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales