Social

La Guadeloupe toujours paralysée par les barrages

Ce lundi, 7ème jour de grève, le collectif qui lutte contre la grève de la vie chère a rencontré de nouvelles organisations patronales et responsables politiques. Les 115 stations-services de l’île sont restées fermées.


www.20minutes.fr
www.20minutes.fr
Samedi, 8.000 personnes ont manifesté selon la préfecture, 10.000 selon les journalistes et 25.000 selon les organisateurs.
Quoi qu’il en soit, le conflit perdure et la réunion de dimanche en préfecture n’a pas abouti.
Ce lundi donc, la grève générale a été maintenue par le "Collectif contre l’exploitation outrancière" (LKP) et continue de paralyser la Guadeloupe.
Les gérants des 115 stations-service souhaitent l’arrêt de toute nouvelle implantation de station-service et le collectif continue de réclamer la baisse des prix des produits de première nécessité, des impôts, des taxes et des carburants.
Seuls les clients prioritaires figurant sur une liste de professions établie par la préfecture ont accès le matin aux sept stations-services réquisitionnées.
Des écoles, magasins et centres commerciaux ont aussi fermé leurs portes.
Lundi 26 Janvier 2009 - 19:16
Melanie Roddier
Lu 917 fois




1.Posté par Trouillomètre au maximum le 26/01/2009 22:00
La Guadeloupe n'a qu'à tuer sa seule vraie ressource : le tourisme.
Tant qu'on y est : Qu'ils demandent leur indépendance, et qu'on la donne.
Prenez donc une hache et attaquez le fond de la cale.

2.Posté par Albert Ebasque le 26/01/2009 23:15
Pour ce qui est du tourisme; c'est déjà fait....les gens en ont marre de se faire recevoir comme des chiens par les antillais......Ben oui, les plus beaux, les plus intelligents, les plus fort, les plus................

3.Posté par nicolas de launay de la perriere le 27/01/2009 01:35
Non trouillo, lutter contre les situations abusives de monopoles hérités du doux temps où les "gros blancs" se faisaient des fortunes sur le dos des descendants d'esclaves, est le signe d'une prise de conscience que d'autres populations ont également. et cette prise de conscience devient plus "dangereuse" que ces populations le font pousser la faim et le sentiment d'injustice..

Le libéralisme que certains évoquent à mots cachés n'est pas la solution. le contexte actuel vient bien de démontrer les faiblesses des Etats qui n'interviennent pas assez dans l'Economie pour réguler les dérives de certains agents économiques, que la culture de l'individualisme prôné dans nos sociétés a poussé à l'excès.

L'Etat est là pour garantir en tout cas en France des principes républicains qui sont peut être en décalage avec la réalité que vivent de nombreux compatriotes, insulaires ou continentaux, et c'est peut être par le biais de l'expression populaire de la rue, qu'ils pourront redevenir des valeurs communes partagées par tous..

Aussi, ce n'est pas en abandonnant des territoires français ou des franges de la société française à leur "triste sort", que réside la solution Trouillo, mais bien dans l'analyse des flux économiques et de la répartition des "richesses" que viendra un début de solution.
Les ressources financières dégagés par une collectivité d'individus doivent être au service du développement de ces mêmes individus. A l'économie d'être avant tout un outil au profit du "social", et au "social" de s'adapter aux contraintes qui pèsent sur son économie..

Autrement, la solidarité naturelle entre individus partageant des éléments en communs ne saurait exclure une attitude responsable d'un Etat, dont certains de ses représentants ne sont là que pour leur profit personnel ou leur carrière personnel. Hélas...

http://www.bakchich.info/article6545.html

4.Posté par PSYCO le 27/01/2009 08:32
Moin mi dit zot nana raison. Quand zot va gagne gain de cause , nou sera toujours entrain de cour derrière.
Motif... la reunion nou lé pa solidaire.Quand nana un gréve , toujours nana pou crié su radio..
Moin la perde un journé travail, moin ceci , moin cela.
Oté kréol assé sou plait. Assé laisse exploite a nou , léve la téte avant lé trop tard.

5.Posté par nicolas de launay de la perriere le 29/01/2009 00:40
Jego annonce ce soir qu'il doit y avoir une sortie "par le haut" de la crise ... cela veut dire quoi ? que l'Etat va contenter partiellement la population qui manifeste ...?

je me demande bien pourquoi le mouvement de grêve ne va pas du côté de gillot bloquer les accès...

"Trop bon ... trop con"...cela semble bien aller à la logique sociale réunionnaise...c'est bien cela le malheur dans notre île..

6.Posté par Ulysse le 29/01/2009 10:43
Jego annonce ce soir qu'il doit y avoir une sortie "par le haut" de la crise ... cela veut dire quoi ? que l'Etat va contenter partiellement la population qui manifeste ...?

Je ne serai pas étonné qu'il pense en fait l'inverse à savoir l'arrêt de la grève.
Mais que fait Mme Marie-Luce Penchard ? Elle qui a l'oreille du président ...

7.Posté par Aero Freins le 29/01/2009 12:06
C'est vrai que lorsqu'il s'agit d'écoper, un spectomètre de masse..(!!). me semble particulièrement inutile. Fermez vos gueules donc ? "C'est bien ça", dit en ricanant le fin analyste, l'effroi à son paroxysme. "Tais toi et rame". Et vogue la galère...

;] !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales