Courrier des lecteurs

La France séduite par un coup d'état


La France séduite par un coup d'état
Nous avons changé d’époque : la mode n’est plus aux coups d’état violents d’autrefois. Pour renverser la République, plus besoin de prise armée : le système de la monarchie présidentielle joue son rôle. Dissimulé derrière une propagande médiatique d’abrutissement des masses, le putsch ne se remarque même pas. La mode est au « coup d’état enjôleur ».

Depuis la Révolution, tous les ennemis de la République, qu’ils s’appellent légitimistes, orléanistes, bonapartistes ou vichystes, ont cherché le même objectif : étouffer la souveraineté populaire et bâillonner le parlementarisme. L’idée est toujours la même : le peuple ne doit pas exercer le pouvoir, la démocratie parlementaire est une nuisance ; il faut confier tous les pouvoirs à un exécutif fort, conduit par un homme, responsable devant personne, qui gouvernera toujours dans l’intérêt des puissants.

Ainsi décrit-on l'arrivée au pouvoir de Macron. Derrière les sourires affables, perce un technocrate « ni de gauche ni de droite » ou « et de gauche et de droite » : nier le clivage gauche-droite, c’est nier la conflictualité sociale au profit des puissants. Son premier geste est d’aller s’exprimer devant le Congrès où députés et sénateurs doivent écouter la bonne parole présidentielle sans droit de réponse ; puis il se substitue au Parlement pour légiférer à sa place sur le code du travail. Même son annonce d’une baisse du nombre de parlementaires, idée populaire, est un piège : dans le système actuel, réduire les parlementaires, c’est limiter les possibilités pour l’opposition d’être représentée au Parlement (moins il y a de sièges en jeu, plus les rares sièges restant en lice iront aux partis dominants) : l'expression même de la ploutocratie.

Certes, on pourrait dire que les Français l’ont élu, lui conférant ainsi une légitimité démocratique. Erreur ! Le système électoral organise la dépossession de la souveraineté du peuple. Le mode d’élection du Président de la République est une supercherie. Nous vous en avions déjà touché un mot, voir http://aid97400.lautre.net/spip.php?article1529, lorsque nous évoquions les résultats des présidentielles et des législatives. En effet, quelle est la légitimité démocratique d’un scrutin dans lequel 90% des médias font campagne pour un candidat ? Quelle pertinence possède un scrutin qui, par le mot d’ordre du « vote utile », amène des millions d’électeurs à voter pour un candidat qui ne représente pas leurs idées, mais bien souvent celles des grands médias qui font campagne pour le « vote utile » ? Quelle légitimité s’octroie un candidat qui représente 18% des électeurs inscrits au premier tour à se prendre pour le monarque présidentiel ?

Le Parlement n’est guère mieux loti. La stupide inversion du calendrier électoral inféode les élections législatives au résultat de la présidentielle. Dans la quasi-totalité des démocraties européennes, c’est le résultat des élections législatives qui détermine le gouvernement. En France, c’est l’inverse ! On se retrouve ainsi avec des élections législatives auxquelles personne ne participe et des majorités parlementaires extravagantes, détenant 60% ou 70% des sièges et représentant 15% des inscrits. De plus, nous apprenons, cette information doit être confirmée, que (qui ?) l’on indique aux députés de La République en Marche comment voter par SMS, et qu’ils ont signé une sorte de contrat, de charte, leur stipulant de bien voter comme on leur dit. Ceci sous toutes réserves. Mais si cela était avéré, non seulement ce serait tout simplement illégal, mais aussi témoignerait du peu d’importance que concède l’exécutif au législatif. Ces députés godillots seraient des savates trouées.

La nouvelle monarchie présidentielle qui commence s’annonce encore pire que les précédentes, et démontre l’ineptie du régime actuel et la nécessité de fonder la 6e République.

Dr Bruno Bourgeon, président d'AID
D'après le Mouvement pour la sixième république
Mercredi 12 Juillet 2017 - 10:00
Zinfos974
Lu 1052 fois




1.Posté par GIRONDIN le 12/07/2017 12:07

Nous vivons une drôle d'époque !

2.Posté par retraitée de l 'EPSMR le 12/07/2017 12:21

Comme aurait-dit le regretté Coluche;

Je suggère à ce docte-écolo de l'ex-gôche-bôbô-démago, qui semble avoir beaucoup de temps libre en nous donnant à dose homéopathique, des leçons sur tout et à tout le monde,...
de consulter un de ses collègues spécialisé dans les boyaux de la tête, afin de rassurer les lecteurs de Zinfos qui sont obligés de supporter ses inepties prescrites à dose allopathique !!!

3.Posté par GIRONDIN le 12/07/2017 12:35

En plus il n'y a aucune cohérence, on a eu le discours
Macron ministre , le discours Macron candidat et maintenant le discours Macron président, apparemment 3 personnes différentes, des triplés peut-être ???!!

4.Posté par Bruno Bourgeon le 12/07/2017 20:08

A retraitée de l'EPSMR, vous avez tout à fait le droit de ne pas partager mon opinion. Inutile en revanche de l'exprimer de façon injurieuse, sans même offrir le moindre argument pour le qualificatif d'inepties de mes propos. Le fond, que diable, le fond, pas l'invective sur l'auteur. Discutez sur les idées, je suis prêt à échanger.

5.Posté par y.féry le 12/07/2017 20:09

Ainsi donc la sixième République pourrait inciter les Français à voter! Comment ça?

6.Posté par Pierre Balcon le 13/07/2017 11:23

Le sport aujourd'hui n'est plus vraiment dans les stades, le Tour de France ne se dispute plus sur les routes .
L'argent liquide n'est même plus dans les banques et j'en ai fait l'expérience ce matin .

La religion , la vraie , celle qui concerne la spiritualité n'est plus pratiquée dans les églises ; la cathédrale de St Denis était vide avant 10h et après midi ; et dans les dans les mosquées on parle politique ou affaires et très peu du salut des âmes .

La Justice ne se rend plus dans les prétoires.

La politique ne se fait plus ni sur l'agora , ni dans les urnes ni au Parlement.

Tout est sens dessus dessous .

Ces bouleversements ont une origine commune : l'irruption non pas d'une puissance nouvelle , - le monde reste de ce point de vue égal à lui même -, mais d'une MODALITE nouvelle d'exercice de cette puissance qui s'exprime dans tous les rouages de notre vie sociale.
Ce nouveau mode d'exercice de la puissance a un nom : c'est le système "médiatique".

Ce système se matérialise par un ensemble de fils de cuivre ou de fibres , d'écran , d'ordinateurs, de caméras, de logiciels et de sondages d'opinion à travers lesquels l'information passe et repasse à la vitesse de la lumière.

Et sur ces réseaux sont branchés en continu d'un côté des fournisseurs de pensées conformes et de l'autre des cerveaux disponibles parce que le plus souvent vides de savoir et de sens.

Au fond le monde s'est toujours organisé et réorganisé autour des techniques et des possibilités nouvelles qu'elles ouvraient, mais jamais encore une révolution n'avait eu l'ampleur et l'universalité de celle qui commence à nous toucher.

Notre organisation collective, fondée sur la démocratie représentative, a brusquement basculé.

Aujourd'hui nous entrons, sans vraiment l'avoir voulu, dans un nouvel âge de la politique, inquiétant et lourd de menaces : la "médiacratie".

Les pouvoirs ne sont plus là où la loi et les mœurs les avaient installés.

Et voilà que se forgent des nouvelles techniques d'accession au pouvoir et de gouvernement.

Dans la médiacratie, le peuple a perdu toute autonomie de penser et de décider . Il ne pèse plus par son vote mais par son opinion.

Et cela change tout, car l'opinion est une matière molle.

Cette mollesse n'a plus rien à voir avec la substance politique engagée dont nous parle Bruno .

Elle a plus à voir avec la fatigue d'exister et doit être traitée par des spécialistes de la dépression sociale qui devront prescrire d'éteindre la télé , de couper les téléphones et de rouvrir les bibliothèques.

7.Posté par margouillat974 le 13/07/2017 15:09

Oui..Jetez vos écrans...Vivez votre vie, plutôt que d'attendre ... ça passe très vite, une vie!

8.Posté par momo le 13/07/2017 15:44

apres la 6eme republique vous demanderez la 7 eme si vous souhaitez la revolution faite la donc en amerique centrale ; eux labas font tout pour se debarrasser de gens vous ressemblants

9.Posté par citoyen le 13/07/2017 18:05

Ha là! encore qui a oublié de respirer , à l'air libre il pratique l'apnée celui-là. 6è république sous la houlette du peuple ignare dirigé par le tsariste "Méléné" qui s'associera à maduro pour une nouvelle ère mondiale avec des 'fadas' ...bien entendu toute cette clique aux ordres des fils du Levant qui rinceront à plaisir ces demeurés à la recherche de la planète GOGO les ABC de la doctrine maoïste , croyant platement qu'ils auront les grands financiers pour leur cirer leurs spartiates de chanvre. L'époque de César est derrière nous "kamarades kabeau rouge" . ceux que vous désirez voir au pouvoir ne représentent que 30% des français; faudra au moins comprendre le ratio, revenez dans cent ans

10.Posté par y.féry le 13/07/2017 21:01

Aux cerveaux pleins de savoir et de sens:

Merci d"essayer d'éclairer "les cerveaux vides de savoir et de sens". Heureusement qu'on vous a !

11.Posté par margouillat974 le 13/07/2017 22:22

@ 9 il y a encore des citoyens, de ceux qui savent que de leur salaire, ils ne profitent de rien. Que de tous les " efforts" demandés aux travailleurs depuis des décennies n'ont servi qu'a alimenter le train de vie de l'état. qui suis-je, moi? héritier de mes parents, avec 5 enfants: comment partager équitablement 1 h de terrain et une bicoque en tôle?Comment saluer avec enthousiasme que ma malheureuse épargne , sera taxée par l'état de 30%. que si je sors mon assurance-vie= 30% pour l'état. Je fais des donations? Au regard des frais de notaire et des 30%à donner à l'état, il ne reste pas grand-chose. Je suis vieux et je ne comprend pas comment des citoyens, sûrement plus instruits que moi aient pu, en leur âme et conscience, élire un gamin capricieux . Comment des parents puissent avoir été fiers (ou baisser les bras) devant la relation de Mle Trogneux et Emmanuel, comment nous pouvons être fier ( si, si), d'une mamie qui montre ses cuisses, certes encore jolies, et que les médias les qualifient de "bon goût" lors des funérailles de Mme veil?

12.Posté par Pierre Balcon le 14/07/2017 08:11

à post 10

Je vais vous expliquer :

Les macrondolatres ont annoncé qu'ils allaient taxer à hauteur de 30% , à la source et selon le principe d'une "flat tax" libératoire (1) , les produits du capital (2) .

Ce qu'il faudrait retenir de cette annonce c'est qu'on fait ainsi un cadeau royal aux capitalistes dont les intérêts dividendes etc .. subissent actuellement une ponction fiscale moyenne supérieure à 50% et pouvant même aller à 60 % en consolidant CSG et IRPP.

C'est là qu'est évidemment le scandale.

Eh bien non : la plupart vont retenir qu'on va taxer leur compte , livret ou plan d'épargne à 30 %.
ils ont raison d'être mécontents à la condition que ce soit pour la bonne cause .

Eh bien tout est ainsi . Ne leur parlez pas de l'article 20 de notre Constitution ou de la libre administration des communes prévu à son art 72 !!

Maintenant si vous croyez encore en ce soit disant pouvoir de peuple là , libre à vous . Il y a bien des gens qui doutent encore que la terre soit ronde et tourne autour du soleil.

Ah ! et puis, autre chose .

Je me suis toujours étonné que des internautes , ombres d'eux mêmes , veuillent participer au débat public de manière anonyme , masqués donc .
C'est une drôle de conception de la démocratie .
C'est le style de l'époque , paraît il !
Mais il y a pire !
J'en connais d'autres , encore plus pervers, qui se voilent derrière un pseudo qui a toutes les allures d'un vrai nom .
Ceux là sont inqualifiables .



(1) contraire au principe de l'impôt progressif hérité de notre histoire sociale
(2) intérêts , dividendes ..etc.., que notre premier ministre appelle sans rire les produits de l'épargne et que Marx désignait plus surement le détournement de plus value

13.Posté par roquevert le 14/07/2017 23:20

blabla ridicule :

miiterrand en 81 ou chirac en 95 avait autant de députés de la majorité au parlement

hollande a eu pendant son mandat : un AN socialiste, un sénat socialiste, la majorité des régions présidées par des socialistes et une presse anti-sarkozyste pour le faire élire : a t on parlé de coup d'état ??

il soigne quoi le Doc Bruno machinchose ? en tout cas son remède fonctionne pas pour son cerveau...

14.Posté par A. HOAREAU le 15/07/2017 15:07

Voilà des lustres que je crie que la Démocratie est bel et bien morte en France !
Il est grand temps que des citoyens comme Mr Bourgeon se réveillent et monte enfin au créneau !
Macron représente 1 Français sur 6 … et il est au POUVOIR !
Une 6ème République ne changera RIEN au système … sauf si les Groupes d'électeurs peuvent se faire représenter à l'Assenb-Nat grâce à la mise en place de la Proportionnelle INTEGRALE !

15.Posté par VIEUX CREOLE le 18/07/2017 23:12

_ DOCTEUR BRUNO BOURGEON , ,je lis régulièrement avec intérêt vos articles publiés sur ce site ( ou dans les "Journaux-papier" locaux)... Je vous approuve souvent mais ne suis pas toujours d'accord avec certains de vos points de vue : c'est l e cas pour" le titre choisi pour votre courriel " ... J'approuve la plupart de vos remarques MAIS ce "Coup d''État" - pour reprendre votre expression- est tout ce qu'il y a de plus Constitutionnel lorsqu'on connaît les la CONSTITUTION qui régit toujours la France de 2017 ...

- VIVEMENT UNE NOUVELLE CONSTITUTION !!!
- Actuellement ,Personne ne peut prouver , devant une quelconque Juridiction ," l'inconstitutionnalité' de la dernière élection présidentielle de Macron !
- La trés forte abstention ( du second tour ) des Électeurs interpelle tout le Monde (et vraisemblablement aussi le Président élu ! )...Et ,à l'Assemblée Nationale s'il n'a pas une " Majorité Introuvable"- comme celle de "la Seconde "Restauration" de 1815 - , il dispose à la Chambre de Députés d'une Majorité confortable de " macroniens" qui lui permettra d'appliquer son programme. Il faut espérer : 1) qu'ils ne soient pas tous, de simples " Godillots ", 2) que le Président lui même , tienne sa promesse" d'ouvrir la discussion" avec l'opposition et les syndicats.... qui ont aussi des propositions intéressantes à faire !! La seule question pertinente qui se qui se pose est la suivante comment en est-on arrivé à ce" Tsunami politique" dont les effets ressemblent fort à ceux d' "un violent coup de pied" dans une fourmilière !!!
- Les politiciens ,totalement désorientés et affolés ,ne savent plus où se diriger, quoi faire !! LES LUTTES Fratricides - qui existaient déjà entre" petits Chefs de Chapelles" à l'intérieur de TOUS les Partis - ÉCLATENT PUBLIQUEMENT traduisant une sorte de rancœur , voire de haine. qui couvait depuis longtemps... QUAND DONC ," la refondation indispensable" de ces Partis se fera-t-elle ?? La classe politique ( le MICROCOSME aurait dit R .BARRE ! ) n'a rien compris et reste incapable de se débarrasser de méthodes éhontées ( magouilles ,alliances irréalistes circonstancielles, " JEU de Chaises -Musicales" entre " Copains-Coquins" dénoncé par "UN" quotidien local !!! Je ne dis pas que Tous les Elus de notre Île se comportent ainsi Mais les Corrompus ne se comptent pas sur les doigts d'une SEULE MAIN et nos compatriotes les connaissent bien .....

- "A quelque chose malheur est bon" dit-on souvent " ....FORMULONS donc un un vœu : - Que le " Tsunami électoral " du dernier scrutin présidentiel" , ce "d"un coup pied dans la fourmilière" politicienne , contribue à ouvrir ENFIN LES YEUX de nos compatriotes et à les les rende plus lucides et surtout plus déterminés à changer profondément notre Société !!!



de "chaises musicales entre Copains-'Coquin"s qui régissent la France ! dénoncé par" UN Quitidien local"tutions qui régissent la France !"pour arriver au Pouvir sanspenser vraiment vraiment à l'intérêt général des catégories sociales Le fataisme des plus défavorisés et aussi une certaine mentalté d"assistat que de Elus entretiennnt

16.Posté par VIEUX CREOLE le 19/07/2017 20:15

_ Vous avez certainement constaté que le dernier paragraphe du courriel ci-dessus (post 15 ) reprend des passages développés dans mon texte ...Bizarre ,bizarre !!! Mon voisin me dit que ce sont " les impondérables de l'informatique" (???)....

17.Posté par pittbull974 le 22/07/2017 11:15

Certes la monarchie de juillet est en route mais ne désespérons pas, l'histoire se répète.
En attendant je crois que la majorité parlementaire et le peuple français aiment la schizophrénie.
Mais bon ... prenons notre mal en patience. Lorsque la poire sera bien mûre, elle tombera toute seule.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 22 Septembre 2017 - 15:31 Macron insulte les salariés, le Medef insulte l'école

Vendredi 22 Septembre 2017 - 15:03 Le MEDEF n’a pas le droit d’insulter l’Ecole