Economie

La FRBTP tire la sonnette d'alarme et appelle à la mobilisation des acteurs de la filière


Après les promesses de François Hollande lors de sa visite en août, la 12e édition des Coulisses du BTP le mois dernier et l'annonce d'une première "alerte cyclonique"  de la FRBTP (Fédération réunionnaise du bâtiment et travaux publics) récemment, la voilà qui se trouve désormais "dans l'œil du cyclone". La fédération tire à nouveau la sonnette d'alarme ce lundi pour se faire entendre par les élus et appeler les autres acteurs de la filière BTP à se joindre à elle.

Si Bernard Siriex, président, dit "voir cette situation arriver depuis des années", ce sont les débats actuels à l'Assemblée nationale qui ravivent aujourd'hui de fortes émotions chez la FRBTP. Jeudi dernier, la députée Ericka Bareigts a interpellé la ministre du Logement, Sylvia Pinel, sur l'amendement au projet de loi de Finances pour 2015 visant à augmenter le plafond de la défiscalisation dans le logement intermédiaire à 18.000 euros. Un amendement qui n'a pas été voté suite à un avis défavorable du gouvernement.

Attirer de nouveau l'investissement extérieur dans le BTP à La Réunion, c'est ce que souhaite la FRBTP. "La filière est au bord d'une rupture qui pourrait être catastrophique, affirme le président, nous allons être 1 million d'habitants dans 10 ans; comment se loger et s'épanouir dans une île durable si on ne construit pas aujourd'hui?"

"Je suis passé de 90 salariés à cinq et j'ai perdu 70% de mon chiffre d'affaires"

Les chiffres que dévoilent la FRBTP sur la situation depuis six ans sont alarmants: la perte de 10.000 emplois, une baisse de 50% du chiffre d'affaires pour lequel il manquerait cette année 350 millions d'euros, un investissement par habitant en baisse de 55%, 22.000 logements en attente et 25.000 en surpeuplement, une probable baisse de 1.700 nouveaux logements par an, une baisse de l'activité dans les travaux publics de 50%, etc...

Aujourd'hui 3.000 emplois et 450 entreprises seraient menacés.

Les témoignages des chefs d'entreprise présents ce lundi révèlent que la réalité reflète ces données: "Je suis passé de 90 salariés à cinq et j'ai perdu 70% de mon chiffre d'affaires", raconte Thierry Legros, secrétaire de la FRBTP.

"La Réunion doit être attractive et pour cela nous demandons un plafond de défiscalisation à 18.000 euros ou minimum 15.000 euros pour que les investisseurs reviennent, insiste Bernard Siriex. Car il ne faut pas oublier l'importance des commandes privées".

La fédération n'a pas précisé quelles actions allaient suivre mais demande avant tout "à voir les autres acteurs", car selon ces chefs d'entreprises, "si le BTP va mal, ça touchera tout le monde".


Bernard Siriex, président de la FRBTP:

Lundi 3 Novembre 2014 - 14:00
SH
Lu 1141 fois




1.Posté par JORI le 03/11/2014 14:49
Quelle sonnette d'alarme puisque super cumulard D.Robert est censé leur donner du boulot avec sa NRL????

2.Posté par David Asmodee le 03/11/2014 15:40
La défisc n'est plus intéressante. Les gens n'ont plus envie d'investir.
La taxe foncière est trop chère. La CSG, c'est de l'arnaque.
Les banques ne prêtent plus. Macron, banquier de son état est ministre de l'économie ; il ne risque pas de secouer le cocotier.

L'immobilier n'est plus un placement rentable.

Je ne vois pas l'avenir rose pour le BTP à la Réunion. Et quand le BTP ne va pas, tout le pays coule.

3.Posté par Le Taliban. le 03/11/2014 15:51
Mais, dans cette fédération il commence par mettre de l'ordre dans ce désordre
pour la concurrence ,ce sera déjà mieux.
Vu leur niveau prix et leur capacité de faire du bon travail.
On s'en doute.

4.Posté par Rienafout le 03/11/2014 18:55
Fermez ! Un point c'est tout .

5.Posté par la lutte finale le 03/11/2014 20:33
il est temps d'arrêter de se gaver via la défisc..

6.Posté par David Asmodee le 03/11/2014 20:51
Fermez ! Un point c'est tout .


L'avenir est à l'entreprise à zéro employé ou presque.

7.Posté par @JORI LE SUPER NULLARD le 04/11/2014 06:39 (depuis mobile)
Vous pouvez ce que j''écrivais récemment! Le même commentaire depuis 4 ans!

Votre amour pour Didier Robert est immense!

A peine 1 article sortie immédiatement vous parlez de votre idole adoré! Aller sans rancune nous avons bien compris!

8.Posté par mi marche ec Melenchon le 04/11/2014 10:13
Apres avoir pleuré pour diminuer le poids du public (il suffit d'ecouter l'emission "C dans l'air" avec les memes guignols psalmodier tous les soirs leur litanie neocons), ils pleurent sur ...la diminution de la commande publique!!!!

ils sont con comme ca au medef?

9.Posté par Alexandre Lorion le 04/11/2014 16:33
A post 2 : tout a fait d accord..

A cela s ajoute des loyers impayés de plus en plus...

Et un parc d apart de defisc 2006 - 2007 en vente qui vont noyer le marché.

Faut repensez le système...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales