Economie

La FNTR dénonce les transporteurs marrons


La FNTR dénonce les transporteurs marrons
Hier, la FNTR (Fédération Nationale des Transports Routiers) a dénoncé une entreprise de transport qui travaillerait dans l'illégalité pour la SBTPC. L'entreprise, qui loue des engins de travaux publics, ne disposerait pas de titre de transport, ce qui fait dire à Jean-Bernard Caroupaye, président de la FNTR, qu'il s'agit d'une "entreprise marron". Le président du syndicat de transporteur pointe du doigt les donneurs d'ordre qui doivent contrôler régulièrement que les locatiers disposent bien d'un titre de transport.

Pour la FNTR, ces pratiques seraient relativement courantes, malgré les réglementations en vigueur et la charte de bonne conduite par laquelle les donneurs d'ordres se sont engagés à effectuer des contrôles auprès de leurs sous-traitants.

Jean-Bernard Caroupaye évoque "une concurrence déloyale" d'autant que certaines entreprises de transport, en règle, ont des difficultés pour être à jour dans le paiement des cotisations sociales et qu'elles ne parviennent plus à décrocher des marchés, notamment parce que des entreprises marrons passent devant.

La politique du copinage

"Ce genre de pratique, ça fait longtemps que ça dure. La situation s'empire et avec la crise économique, c'est de pus en plus dur. On a des contraintes comptables. Si on ne présente pas une capacité financière suffisante, on peut perdre des titres de transport. On reçoit régulièrement des plaintes de transporteurs qui n'en peuvent plus, ils ne trouvent pas de boulot", regrette le président du syndicat qui annonce des contrôles inopinés.

Pour Bernard Caroupaye, c'est la politique du copinage qui prévaut. Il suffirait simplement à certains d'acheter un camion pour devenir transporteur. "On en veut à personne, on en veut au système. L'Etat ne fait pas son travail", dénonce-t-il en évoquant notamment la DEAL et la Préfecture.

Quoi qu'il en soit, Jean-Bernard Caroupaye promet que la FNTR sera vigilante et que les contrôles vont se multiplier auprès des transporteurs. Selon lui, parmi une centaine de prestataires recensés par la SBTPC, seulement 14 seraient en règle...
Jeudi 26 Avril 2012 - 11:54
Lilian Cornu
Lu 1328 fois




1.Posté par Reunion le 27/04/2012 06:28
BTP même dans les constructions la fraude le noir au yeux des Mairie qui laisse faire ! qui tue l' économie de la Réunion est les entreprises honnête , systeme ripoux !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales