Sport

La FFF ordonne la tenue de l'élection cette année

[Exclusif] Noël Vidot tablait sur un mandat de quatre ans mais la FFF n'acceptera pas cette "exception" réunionnaise.


La Fédération française de football ordonne à la Ligue réunionnaise de football d’organiser dans moins de 6 mois des élections comme dans l’ensemble des ligues et districts de France.
 
Ce rappel des textes fédéraux arrive après que le président de la Ligue, Noël Vidot, ait émis le souhait de déroger à la règle. Pour bénéficier de cette exception, le patron de la LRF avait consulté la FFF. Celle-ci a tranché lors d'une réunion de son comité exécutif le 12 juillet.

Le patron du foot péi avait en effet estimé, il y a deux mois, que son mandat, débuté après l'éviction de l'ancienne équipe en cours de mandat, démarrait pour quatre ans pour se finir en 2019.
 
Or, le mandat de celui qu’il avait contribué à éjecter du fauteuil de président, Yves Ethèves, avait débuté en 2012, année olympique, et devait s’achever logiquement en 2016 sans ces péripéties judiciaires.
 
Dans une décision de son comité exécutif en date du 12 juillet, l’instance parisienne a donc tranché.
 
"Informé par son Président du refus actuel du Président de la Ligue de la Réunion à procéder à des élections au terme du mandat actuel, le comité exécutif rappelle les dispositions statutaires fédérales relatives au mandat électif des instances du Football et applicables obligatoirement à toutes les Ligues et à tous les Districts, mandat de 4 ans expirant au plus tard le 31 décembre qui suit les Jeux Olympiques d’été", rappelle le COMEX.

Son avis se poursuit ainsi : "Dès lors, le Comité exécutif demande à la Ligue de La Réunion d’appliquer ce principe comme tous les autres organes fédéraux déconcentrés et de prévoir dès à présent une date d’assemblée élective antérieure au 31 décembre de cette année."

Le comité exécutif a même menacé la ligue locale en cas de refus : "A défaut, [la FFF] en tirera toutes les conséquences, politiques, juridiques et sportives", mentionne la décision du comité exécutif de l'instance du foot français.
Jeudi 21 Juillet 2016 - 14:44
LG
Lu 2479 fois




1.Posté par Rene Magnaval le 21/07/2016 15:24
Le vouloir le devoir le pouvoir un dementi pour le locataire de la LRF
Quels arguments la ligue va pouvoir metre en jeu !
Le roi n'a pas force de loi
A suivre !

2.Posté par Louloute le 21/07/2016 18:14
voila dans les mains de qui on a mis le foot reunionnais. : des incapables et incompétents qui se voulaient en plus au dessus des lois
Et apprentis putschistes en plus...

3.Posté par Bourik le 21/07/2016 21:28
Dison Zéral Mayo avec la CINOR...

4.Posté par justicia le 22/07/2016 15:31
On reprend Gérard ETHEVE et on recommence le galimatias.............on aime bien le changement dans la continuité à la Réunion ....................Bon courage Noël .......

5.Posté par ren66 le 22/07/2016 17:42
La défense des faibles !
Toujours dans son déni le locataire de la LRF qui s'accroche à sa vision de sa situation ?: c'est du moins ce que l'on peut comprendre en lisant l'article du JIR
1° étape : une affirmation mensongère : « élu pour 4 ans ». L’instance suprême de la FFF, le Comité Exécutif, affirme le contraire. Le Président s’en moque éperdument !
2° étape : « les instances ne sont pas habilitées à dire le règlement » : c’est comme le CROS : ça ne sert à rien, les instances !
3° étape : minimiser le rôle des instances et leurs représentants CROS,CNSOF,LFA,FFF….
4° étape : s'enfermer avec son comité dans le « j'ai raison contre tous » ;cela a des limites
5° étape : elle reste à écrire et à constater mais l'aveuglement n'est jamais le signal d'une prise de conscience !
L'ensemble représente un aveu d’échec et d'incompétence notoire .
Mais il y a matière à se faire du souci ! Dans quel état sera laissée la Ligue après ce passage qui se voulait novateur, créateur, empreint de sincérité, de nouveauté, d'une vision différente faite d'écoute et de partage .
Au final une politique au coup par coup , des solutions miracles qui n'existent pas et les finances dans le rouge (jugez donc, parmi les autres dépenses somptuaires : 2 avocats et un membre du Comité Directeur devant le CNOSF : qui paie ?
Il faut d’ores et déjà se mobiliser pour présenter une alternance crédible, raisonnable et raisonnée : c'est le sens de ce billet d'humeur .
Gageons que le sens des responsabilités anime très prochainement une future équipe pour le bien du football réunionnais et de l'ensemble des composantes de la Ligue,

6.Posté par Jean Luc Hoareau le 22/07/2016 18:37 (depuis mobile)
La FFF n'ordonne pas, elle rappelle la loi.
Et pour le post 4, c'est Yves Etheve et non Gérard.

7.Posté par Le révolutionnaire le 22/07/2016 23:06
combien de clubs se sont plaints de la gestion dictatoriale d'yves etheve ? combien de ces présidents préfèrent le retour de ces anciens dirigeants aujourd'hui ? le foot est un monde de magouilleur, et noël vidot est au mauvais moment et au mauvais endroit.
Que d'hypocrites dans ce monde de foot qui ne vit que de subvention municipale et qui se croit dans une ligue professionnel, y fait vraiment pitié !!!

8.Posté par Benard le 31/07/2016 10:34
On a pu lire dans la presse 630 000 euros de déficit en 2015 soit sur la gestion d'avant l'arrivée de Noël VIDOT. Actuellement, on assiste à un retour à l'équilibre financier de la ligue. Ou est passé tout cet argent ? Qui en a profité ? Et vous voulez qu'on revienne en arrière ? 260 000 euros de chèques détournés par l'associé (article du 2 juillet 2016) et cet associé n'est ni plus ni moins qu'un président de club de foot, ami d'ETHEVE, qui porte plainte contre la ligue au CNOSF ? Chercher l'erreur.!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 07:52 L'Excelsior magistral

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales