Politique

La Cour des Comptes s'intéresse à la gestion financière des communes

Didier Migaud, premier président de la Cour des Comptes, ne s’est pas fait prier pour révéler à la presse qu’un rapport sur l’état des finances des collectivités de l’île était dans les cartons. Toutefois, malgré cette information qui a de quoi effrayer plus d’un élu local, le représentant de la Cour des Comptes n’a pas souhaité, on le comprend, dévoiler les grandes lignes de ce rapport.


La Cour des Comptes planche sur les finances communales. Voici le message de Didier Migaud
La Cour des Comptes planche sur les finances communales. Voici le message de Didier Migaud

La Cour des Comptes a plutôt tendance à s’intéresser aux dossiers qui semblent porteurs. Le mot est faible. Faut-il y voir dans l’annonce de Didier Migaud, premier président de la Cour des Comptes, un quelconque signe de mauvaise gestion d’une ou de plusieurs collectivités de l’île ? Toutes les interprétations restent ouvertes d’ici quelques semaines.

"Je présenterai ce rapport très rapidement, en juillet ou en août", s’est élancé un Didier Migaud qui a tout de suite exclu de dévoiler, à quelques minutes d’assister à l’exposition des grands chantiers régionaux, la nature et les cibles précises de ce futur rapport.

"Il concerne les communes d'Outre-mer", a-t-il toutefois élargi. Autrement, sur la situation de communes particulières dans l'île, Didier Migaud s'est limité à un attendu : "l'autorité préfectorale continue de procéder à des contrôles budgétaires sur certaines communes".

L'annonce de la publication d'un tel rapport a de quoi en inquiéter plus d’un d’ici là, à commencer par les maires dont la gestion des finances municipales a occupé l’actualité ces derniers mois dans l'île. A moins que d’autres surprises ne sortent du chapeau de la juridiction financière.

Dernier rapport en date : la politique de soutien à l’agriculture domienne

Les rapports de la Cour des Comptes, bien que simplement informatifs, n’en sont pas moins des signaux forts lancés en direction des administrations étatiques ou locales sur la marche à suivre pour une meilleure utilisation des deniers publics.

En février dernier, lors de son dernier rapport annuel concernant l’année 2010, la Cour des Comptes s’était ainsi penchée sur la politique de soutien à l’agriculture dans les départements d’Outre-mer. La juridiction administrative avait notamment recommandé que "le versement des aides soit lié au strict respect de la réglementation environnementale et, d’une manière générale, à des objectifs de développement durable mieux ciblés".
Mardi 3 Mai 2011 - 16:50
Ludovic Grondin
Lu 1905 fois




1.Posté par con-tribuable le 03/05/2011 17:02
petite question: où sont passés les 10 millions disparus des marches truqués de la civis? les contribuables, qui les rembourse??? cette collectivité de communes, ce ne serait pas un gouffre sans fond???

2.Posté par ALEXANDRA le 03/05/2011 17:18
Où passent les + 33% de nos factures d'électricité pour la commune et le Département ???
Si on fait juste un petit calcul : sur 150 000 foyers qui paient l'électricité avec ces taxes communales départementales à raison de 100 € par foyer ça fait 15 000 000 €
Cet argent est il bien employé ??????

3.Posté par Anti cons et connes le 03/05/2011 17:42
Pourquoi est ce que cet organisme s'appelle "cour" ?
Cette dénomination est trop trompeuse. Cette cour n'a rien d'une cour de justice. Ses rapports n'ont aucune valeur coercitive. Les responsables (il faudrait dire les irresponsables puisqu'ils ne sont responsables de rien) peuvent rigoler en se torchant avec ses pages.

4.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 03/05/2011 18:11
3. Parce qu'il s'agit statutairement de magistrats (ils sont indépendants, inamovibles, ... ) et parce qu'une instance de jugement est attaché à la Cour (la cour de discipline budgétaire) , notamment.

5.Posté par contribuable réunionnais le 03/05/2011 21:40
ça sert à quoi la chambre régionale des comptes ? à vérifier, d'accord mais après ? ne serait-ce pas du boulot pour rien en fin de compte ?

6.Posté par MAC le 03/05/2011 22:38
Prions Saint Ben Laden, hheuuu pardon Bienheureux Jean-Paul II ,qu'il s'occupe de La Possession .

7.Posté par Pierre Frédéric Dupuy le 03/05/2011 22:51
5. Vérifier, sanctionner, analyser, ... Voyez ce qui est arrivé à claude hoareau: mise sous tutelle et menace de suspension. Dans le pire des cas, le travail de la CRC peut faire démarrer des poursuites judiciaires devant la cour de discipline budgétaire... C'est donc loin d'être anodin...

8.Posté par @ non le 04/05/2011 08:43
Je me demande vraiment ce que cette instance fait, à part de simples remontrances qui se répètent tous les ans
et que dire des recrutements hors la loi qui sont pratiqués ?
que dire des promotions internes illégales (cf un administrateur dans une commune du nord est ) ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales