Société

La Confrérie des Gens de la Mer fête ses 20 ans: "Réconcilier le Réunionnais avec la mer"


Une partie de l'équipe de la Confrérie des Gens de la Mer, tous bénévoles
Une partie de l'équipe de la Confrérie des Gens de la Mer, tous bénévoles
Ces passionnés d’histoire et plongeurs professionnels tentent depuis 1996 de "réconcilier le Réunionnais avec la mer". Recherches sur terre à travers notamment les documents des Archives Départementales ou sous l’eau sur les épaves qui constituent le patrimoine de notre ile. La Confrérie des Gens de la Mer fête ses 20 ans et pour l’occasion publie un ouvrage répertoriant notamment 277 des plus de 300 naufrages survenus sur le littoral réunionnais. 

"Une histoire maritime réunionnaise" se veut ainsi "une restitution aux Réunionnais et à chaque amoureux de l’histoire de la mer" de ces années de présence sur le terrain, racontent Cendrine Molina et Laurent Hoarau, deux des auteurs de l’ouvrage. Un ouvrage collaboratif des membres de la Confrérie, édité en partenariat avec la Saga du Rhum, qui associe travail archéologique, iconographique, témoignages et anecdotes pour susciter l’intérêt d’un public le plus large possible. 

Car l’histoire de la Réunion et de son peuplement est liée à la mer, rappellent les auteurs comme en témoignent les 6 épaves répertoriées sur le littoral réunionnais ou encore les sépultures des "valeureux marins". 

L'ouvrage revient également sur la création des marines, débarcadères et ports
L'ouvrage revient également sur la création des marines, débarcadères et ports
"Aujourd’hui on réapprend la mer"

Le Réunionnais a-t-il peu à peu tourné le dos à la mer? Laurent Hoarau, historien indépendant, s’est intéressé à la question et a ainsi interrogé les pratiques maritimes de deux villages de pêcheurs, Terre Sainte et Patate à Durand.  Jusque dans les années 1950 - à l’arrivée des premiers avions -  le quotidien de l’île était rythmé par le transport maritime, sans parler des éléments linguistiques empruntés aux marins. "Aujourd’hui on réapprend la mer", argue-t-il à l'image de ces jeunes étudiant à l'Ecole maritime du Port. Mais "Les Réunionnais ont un rapport avec la mer très restreint plutôt vu sous l'angle des loisirs".

L’ouvrage est téléchargeable gratuitement sur le site de la Confrérie des Gens de la Mer, édité en version papier à 300 exemplaires exclusivement réservés aux établissements scolaires et aux médiathèques. 

Afin de poursuivre son travail de restitution et d’appropriation de l’histoire maritime réunionnaise, l’association, dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine, organise trois conférences également gratuites ce samedi à la Saga du Rhum. 

"Raccrocher le passé au présent", tel est donc l’objectif que poursuit la Confrérie. Elle espère aussi qu’un musée de la mer verra le jour dans notre île car "nous avons une très belle matière muséale et aujourd’hui c’est comme si nous parlions une langue sans dictionnaire", avance Cendrine Molina.

Mercredi 13 Septembre 2017 - 20:00
PB
Lu 2074 fois




1.Posté par Des Gens de la Mer CONFRÉRIE le 13/09/2017 21:32


Merci pour cet article.
Précisions les conférences auront lieu Samedi et DImanche dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine
l'ouvrage est effectivement téléchargeable sur notre site, en voici les coordonnées.
https://www.cgm974.com/publications. Bonne découverte à tous

2.Posté par Grangaga le 14/09/2017 02:57

" A la recherche du trésor de La Buse"

1: Lo z'istwarr'...........vizitt' in mizé, Léon Dierx, Sènn'-ni
2: Vizitt' fon marin.........Bato Fon d'Vèrr' Sin-Zil'
3: Lo débark'man........in klèbb' notik' Sin-Pol'.
4: Fé d'kan toutt' la nwitt' .......borr' d'mèrr' la Kavèrnn' Sin-Pol'.
5: Z'étidd', ressèrss' z'ès'kaladd'........dan Lé Ranpp', Bassin Pizon, ziska l'Etan-Salé.

An l'ès'pass' in l'OVV po bann' ......."z'anfan lé ô y koné pa la koulèrr' la mèrrrrrrrrrrrr' "................
20 t'an...........konfréri d'koué..........

3.Posté par Régine Delarue le 14/09/2017 04:41

Oui, l'ouvrage est téléchargeable sans aucune difficulté. merci pour votre travail et encouragements! Tienbo.

4.Posté par JMR974 le 14/09/2017 07:56

Initiative à saluer et je le fais bien volontiers. Mais il faudrait aussi réconcilier les réunionnais avec la voiture, et ça ce n'est pas gagné : la voiture n'est pas un jouet, il faut apprendre à conduire (réellement !), oublier un peu l'accélérateur, penser à utiliser et même sur-utiliser ses clignotants, etc.

5.Posté par klod le 14/09/2017 18:39

beau boulot , bon vent pour la suite.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Samedi 23 Septembre 2017 - 14:45 Le sud sous la pluie