Economie

La Commission européenne valide les modifications du POSEI, programme de financement de l’agriculture en faveur des DOM


La Commission européenne valide les modifications du POSEI, programme de financement de l’agriculture en faveur des DOM

Dans un communiqué, la Préfecture annonce que les départements d'outre-mer bénéficient d'un programme européen d'aides spécifiques à l'agriculture appelé POSEI (programme d'options spécifiques à l'éloignement et à l'insularité), doté de 278 M€ de crédits communautaires. Ce programme regroupe l'ensemble des aides du premier pilier de la PAC pour l'outre-mer, c'est-à-dire les aides directes aux producteurs et à leurs filières, et des mesures de soutien à l'approvisionnement permettant de compenser les surcoûts liés à l'éloignement de la métropole.

A La Réunion, le POSEI a représenté en 2009 une aide d'un montant de 86 M€, au profit des planteurs, des industries sucrières, des éleveurs, des provendiers, des producteurs de fruits et légumes, des industries agroalimentaires, des filières traditionnelles de plantes aromatiques et à parfum, et des interprofessions.

Le programme POSEI peut être révisé chaque année, et ses modifications sont approuvées par la Commission après consultation des Etats-membres.

Cette année, la révision du POSEI revêtait une importance particulière, suite au comité interministériel de l'outre-mer (CIOM) du 6 novembre 2009 qui a doté ce programme d'un budget national complémentaire de 40 millions d'euros par an.

Ces crédits supplémentaires permettent de financer le développement des filières de productions animales et végétales, hors canne à sucre et banane, destinées en priorité à couvrir les besoins du marché local de produits frais et transformés, et le cas échéant de l'exportation.

A La Réunion, des actions nouvelles ont ainsi été inscrites dans le cadre de la révision du POSEI :
· Le projet DEFI des interprofessions des filières animales, qui vise à accroître de 10% en 10 ans la part de la production locale sur le marché local ;
· Des aides spécifiques aux filières caprine et apicole ;
· La structuration des filières végétales de diversification, en marche vers une interprofession ;
· Le conditionnement des fruits et légumes et la commercialisation des fruits et légumes bio ;
· La fabrication de produits élaborés à partir de la vanille noire et de produits élaborés à partir de plantes médicinales et aromatiques.

L'ensemble des modifications proposées par la France pour 2011 a été validé le 23 février par la Commission européenne, avec une application rétroactive au 1er janvier 2011.

Le soutien au projet de l'interprofession de la pêche et de l'aquaculture ARIPA fera l'objet d'un examen séparé par la Commission dans le cadre de la procédure dite des "aides d'Etat". Le Gouvernement vient de notifier cette nouvelle aide à la Commission et tout est mis en oeuvre pour que celle-ci soit aussi approuvée dans les meilleurs délais.

En cette année des outre-mer, dans la continuité des décisions prises par le Gouvernement en faveur du développement endogène, la décision prise le 23 février au bénéfice de l'agriculture, et celle qui est attendue très prochainement au bénéfice de la pêche, sont des signes forts du soutien de l'Etat et de l'Union européenne aux deux filières de production qui assurent la sécurité alimentaire de La Réunion et
contribuent, pour une large part, à sa capacité d'exportation.
Jeudi 3 Mars 2011 - 18:34
Lu 1634 fois




1.Posté par le congo chez tintin le 03/03/2011 19:53
même les portugais financent ? ils sont bien gentils vu l' accueil qu'on leur réserve.

2.Posté par noe974 le 03/03/2011 20:14
Nos planteurs pourront se reposer un peu
Ce programme est le bienvenu !
Vive Sarkosy , notre Président !

3.Posté par ARTISAN, chef d'entreprise, paysan,unissons nous. le 04/03/2011 07:39
Quand on accepte les aides de l'UE , il faut aussi accepter les contraintes....... on en reparlera avec la filière cannes car nos planteurs ne font pas trop d'effort pour diversifier les cultures ..... ils espèrent que les aides tomberont ! ou peut être qu'ils comptaient, pour certains, continuer à escroquer.....

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales