Social

La Civis sous tension...

La Civis devrait connaître une fin de semaine agitée. En cause, une opposition grandissante entre salariés et direction générale. Au cœur de l'affaire qui a mené au dépôt d'un préavis de grève, la diminution des frais de carburant, le "malaise" interne et le nécessaire lancement d'une Commission paritaire. Depuis ce mercredi, les négociations vont bon train entre le DGS de l'intercommunalité Edmond Lauret et le SAFPTR. Explications.


La Civis sous tension...
On ne peut pas dire que l'ambiance soit au beau fixe à la Civis ces derniers jours. En interne, les relations semblent s'être détériorées au point qu'un préavis de grève ait été déposé en début de semaine pour un mouvement social ce vendredi 13 août. A l'origine de ce préavis basé sur trois revendications majeures, on retrouve le Syndicat autonome de la fonction publique territoriale (SAFPTR). Pour le moment, direction générale et employés en sont encore au stade des négociations et des discussions. Le but étant d'éviter une éventuelle paralysie des services.

Des frais de carburants revus à la baisse

Ce mercredi était studieux du côté de la Communauté intercommunale des villes solidaires. Il faut dire que depuis quelques jours, le torchon brûle entre une partie des employés et la direction générale. Hier, c'est le Directeur général des services de l'EPCI du Sud, Edmond Lauret, qui s'est entretenu avec des représentants du personnel, parmi lesquels une délégation du SAFPTR. Il faut dire que cette grève, dont pratiquement rien n'a filtré jusqu'ici, risquerait de faire beaucoup de bruit après la décision prise de réduire les frais de carburants des employés "mobiles".

C'est un rapport réalisé par une chargée de mission en "Contrôle de gestion", Valérie Mondon, qui a visiblement mis le feu aux poudres. Un rapport qui signifie une réduction d'à peu près 40% des frais de carburant pour une partie du personnel, les coursiers, médiateurs de l'environnement, agents de tri, agents de propreté et globalement tous les agents munis ou non d'un véhicule de service et chargés d'assurer une mission de service public. Au lieu des quelques 100 euros attribués mensuellement pour la consommation de carburants, cette somme devrait désormais être ramenée à 60 euros. Ce qui n'est pas du goût du personnel dont une partie a également rencontré des problèmes concernant leurs consommations téléphoniques sur portables.

Problème, si les employés sont mis au régime sec, ce n'est pas vraiment le cas des élus et de la direction générale qui ne devraient pas voir leurs frais modifiés.
En bref, les moyens donnés par la collectivité pour son bon fonctionnement seraient, d'une part, inégaux, et, d'autre part, inadaptés. C'est le premier point de désaccord entre salariés et direction. Mais ça ne fait que commencer.

Un "malaise" et un "problème de management" en interne

Selon le document déposé en collectivité par le SAFPTR, qui n'en est pas à son coup d'essai, l'ambiance interne à la collectivité serait "délétère". Il est même question d'un "malaise" et d'un véritable "problème de management" qui commencent à peser lourd au sein des salariés.
Selon certains d'entre eux, qui conserveront l'anonymat, les cas de pressions seraient monnaie courante entre la direction générale et les salariés. C'est d'ailleurs le directeur général des services, Edmond Lauret, qui a mené l'essentiel des négociations pour le moment. En effet, c'est sous son impulsion que le rapport relatif à la diminution des frais de carburants aurait été réalisé. Ce qui le place en position centrale dans les discussions avec les représentants du personnel.

Le troisième et dernier point de discorde concerne les agents non-titulaires de la Civis. Les actions du Syndicat autonome de la fonction publique territoriale en la matière ne sont plus à démontrer. Mais, cette fois-ci, le syndicat a décidé de s'attaquer directement à l'intercommunalité du Sud en exigeant la mise en place d'une Commission paritaire. L'objectif, proposer un plan de carrière dédié à la titularisation et à l'avancement des employés non-titulaires en fonction dans l'EPCI, et ils sont nombreux. Pour le moment, le SAFPTR exige des garanties de la direction générale sur les trois points de revendication.

Des discussions ont déjà eu lieu hier entre Edmond Lauret et des membres du personnel. Aujourd'hui, c'est le président de la Civis, Michel Fontaine, qui devrait entrer dans l'arène et tenter de désamorcer un conflit qui risque de s'envenimer. Un conflit qui n'avait visiblement pas eu d'échos sur le conseil communautaire de mardi dernier mais qui risque fort de mener au blocage des services dès ce vendredi.

Affaire à suivre...
Jeudi 12 Août 2010 - 07:30
Ludovic Robert
Lu 4440 fois




1.Posté par grevistes le 12/08/2010 07:54
grevistes: c'est quoi ce mot ? ah oui fumiste , greviste, féniant !! ah oui je decouvre la signification de ce mot
mais bon, la CIVIS n'est pas exempt de tout reproche. Y en a qui touche le pactole , et donne les miettes aux travailleurs.

allez ! un petit tour de grêve à la française !!!!

2.Posté par chef d'entreprise le 12/08/2010 07:57
Les accusations contre les elus de la civis sont injustes: Je les croise souvent au royal palm à petite ile et je peux certifier qu'ils prennent tres souvent le menu du jour et non pas à la carte. A l'apero, Michel ne boit que de l'eau en carafe et guito se contente d'un petit coca.

3.Posté par va s'y la gréve le 12/08/2010 08:31
Définition en temps de gréve :

*« Malaise » : Se dit du « trouble », plus ou moins profond, qui peut aller jusqu’au « mal-être », vécu ou ressenti par une profession. Depuis le printemps 2003, le « malaise » affecte particulièrement les enseignants. Le « malaise » peut se traduire par des « revendications » qui ne sont alors que des « symptômes ». Le « malaise » et ses « symptômes », diagnostiqués par les journalistes et les experts, réclament un « traitement » approprié.« Malaise » : Se dit du « trouble », plus ou moins profond, qui peut aller jusqu’au « mal-être », vécu ou ressenti par une profession. Depuis le printemps 2003, le « malaise » affecte particulièrement les enseignants. Le « malaise » peut se traduire par des « revendications » qui ne sont alors que des « symptômes ». Le « malaise » et ses « symptômes », diagnostiqués par les éditorialistes et les experts, réclament un « traitement » approprié.


« Négociation » : Selon les besoins, tantôt synonyme, tantôt antonyme de « concertation ». On est prié de ne pas indiquer que, à la différence de la « concertation », la « négociation » est généralement terminée avant d’avoir commencé.

« Égoïsme » : Frappe les chômeurs, les travailleurs précaires, les classes populaires en général. Exemple : le refus du dumping social est un symptôme évident d’égoïsme. Vice dont sont dépourvus les bénéficiaires de stock-options.

- « Individualisme » : Peut être vice ou vertu. Vice quand il entame la solidarité des dominés avec les dominants, vertu quand il détruit les défenses immunitaires des mouvements sociaux. En parler beaucoup, pour ne rien dire des conditions collectives de l’émancipation des individus.

- « Corporatisme » : Mal qui menace n’importe quelle catégorie de salariés qui défend ses droits, à l’exclusion des tenanciers des médias. Dans ce dernier cas, s’exclamer, comme Jean-Michel Aphatie : « Trouvez un argument de meilleure qualité que le corporatisme, s’il vous plaît, s’il vous plaît ! ». L’accusation de « corporatisme » est en effet un argument de bonne qualité, sauf quand elle vise des éditorialistes de qualité supérieure.

« Contribuables » : Nom que porte l’opinion publique quand elle paie des impôts qui servent au service public. Quand l’argent public est dépensé pour consentir des avantages fiscaux aux entreprises, cet argent n’a plus d’origine identifiée. On dira : « les régimes de retraites du secteur public sont payées par les contribuables ». On ne dira pas : «l'abattement d'impôts consentie aux journlaistes sont payées par les contribuables".

4.Posté par lourdes le 12/08/2010 09:37
gréve à la civis
malaise pour qui?
qui est le représentant de ce syndicat?
quel poste occupe t'il ,par qui est il embauché?avec quel diplome ?quel concours?
le personnel qui travaille vraiment ne peut pas parler avec ce personnage ,en fait ils sont deux ,la secretaire de direction qui tape à la machine avec deux doigts ,pour quel salaire ,combien de orime ,combien de voyage paye par les contribuable ,pour quelle formation ,et le monsieur du syndicat,le monsieur subvention au basket,au vélo combien d'argent ,combien de voyage ,en plus en congé de maladie . couvert par qui lors de ses déplacements ?
les voitures de la civis qui n'ont pas de logo le weekend en sortie ,et que ces personnes n'oublie pas
tous le mal qu'ils ont fait et qu'ils continuent de faire autour d'eux.
Ce monsieur gréve pour défendre son propre intéret,alors que ses deux filles ,sa femme ,ses cousins ,ses soers sont embaucés et grassement payés en raison de leurs diplome et de leur compétence ,sur des poste pour faire pression sur les autres lors des campagnes électorales . la justice devrait s'en mélé .et aller regarder dans toutes les associations dont il est membres ce qu'il fait avec les subventions
salariés de la civis ,les vrais ne rentrez pas dans les réglement de compte .

5.Posté par zig-zag le 12/08/2010 09:41
mais que fait m. bassan? le responsable de roul' pa nou est salarié de la civis, il devrait pouvoir trouver la solution du problème.

6.Posté par boyer le 12/08/2010 09:46
3.Posté par va s'y la gréve
« Corporatisme »


precisons que les syndicats qui veulent eviter l'unité avancent souvent comme excuse (à la question du collaborationisme) que c'est (je cite) pour "eviter la dillution du message". Veridique je l'ai entendu de la bouche de plusieurs responsables de syndicats974 a des moments differents (et donc non concertés).


7.Posté par 5000 Euros le 12/08/2010 09:50
Payer 5000 Euros par mois pour additionner de l'essence et du gasoil, il faudrait s'intéresser aux conditions de recrutement de cette chargé de mission...

8.Posté par boyer le 12/08/2010 10:02
que dit le president de "roule pa nou", chargé de com à la civis?

9.Posté par berenice le 12/08/2010 11:04
gréve à la civis

la Population de cet EPCI devrait demander des compte concernat les avantage des élus ,non seulement les indemnites ,les voyages ,les voitures,les tel, mais l'embauche des enfants des familles . sur quel poste quel grades uel salaires .
toutes ses familles qui restent une journée entièer pour attendre etre reçu pour un petit contrat
doivent demander des comptes, nous avons un exemple vivant sur la situation de la ville de saint louis ,la crise n'est pas pour tout le monde.
Avec l'arrivée des nouveaux vice président ,nouvelle vague d'embauche familiale .
le service technique est géré par des maquignons ,maintenant je suis élu à la civis.
Alors que à la'approche de la rentrée les travaux ne sont pas faites ds le ecoles ,ne parlons pas de saleté dans touts les quartiers .
heureusement que sakifo passe pour faire nettoyé le boulevard.
la pression sur le personnel dans les écoles,les atsems,les jardiniers,les ouvriers qui se font traiter de paresseux par une elue qui roule tte la journée ds une voiture comunale, qui par au mariage de sa famille en métropole avec un billet payée par la mairie .
la pleureuse de service ,qui fait virer les inspecteur ,les directrices d'ecole.
A quant une justice!!!


10.Posté par nicolas de launay de la perriere le 12/08/2010 11:29
post7 pose une bonne question.

11.Posté par tisentinel le 12/08/2010 11:35
Réduire les dépenses de fonctionnement (et pourquoi pas celles liées aux frais des déplacements du personnel si non justifiés ?) est tout à fait légitime au niveau de la gestion de toute entreprise/collectivité territoriale/epci et notamment en temps de difficultés budgétaires .
Les syndicats sont dans leur rôle/mission de défendre les intérêts du personnel et de négocier avec de décider de passer à la grève .Mais,très souvent il faut cette ultime démarche qui pénalise les contribuables,usagers,etc.
Je pense qu'in fine la sagesse/clairvoyance/responsabilité du président Michel Fontaine facilitera une issue favorable avec des propositions "gagnant-gagnant" pour le personnel et la civis .
Mais,le président doit aussi revoir la réduction/suppression des avantages (les voitures )accordés aux vice-présidents et/ou à certains cadres .La rigueur s'impose à tous et les élus doivent être exemplaires (leurs indemnités légales st liées à leur mandat et n'ont pas à être complétées,sinon qu'ils rendent leur tablier).

12.Posté par boyer le 12/08/2010 11:51
un passage croustillant sur les téléphones portables de la civis par la chambre regionale des comptes:

http://img27.imageshack.us/img27/669/civis2.jpg

13.Posté par civisien le 12/08/2010 12:51
La brigade financière devrait revenir faire un petit tour. Je suis sur qu'elle trouvera des choses intéressantes.

14.Posté par saint-pierroise le 12/08/2010 15:04
organigramme instructif de la civis: http://www.civis.re/index.php?option=com_content&view=article&id=25&Itemid=50
Qui ne nous roulerait pas (ah ah ah) "communique" (humour).

15.Posté par marre le 12/08/2010 15:09
a quand la remise à plat et la transparence dans cette civis. tout le monde doit se serrer la ceinture et el gaspillage d'argent continuerait à la civis. on n'oublie pas les 3 millions d'euros dépenses a la va vite pour les stades pour des bleus honte de la France marre de payer et encore payer pour ces connerie de la civis

16.Posté par LOL le 12/08/2010 15:20
mdr la tension va reveil a zot un peu.
vu le nombre de zouav devant la civis en pause cafe, cigarette et blabla, on pourrait penser que les employés de la civis sont en grève permanente depuis pas mal d'année déjà. re mdr.
y a ke pendant les éléctions qu'il y a un semblant de mouvement dans ce foutoir.


17.Posté par Mal o ki le 12/08/2010 15:21
Ou Claude Hoareau passe, c'est la merde à chaque fois

18.Posté par Poule aux oeufs d'or ou zefs dorés ? le 12/08/2010 15:30
C'est la question ! On achète le siège de Pierrefonds pour 27 millions d'euros et il n'y a pas d'argent ? Ceci étant, normal de rationner le carburant du personnel et des élus, c'est à dire la poule et les zefs ! Ah oui j'allais oublier, la facture GSM de .... je vous laisse deviner ....

19.Posté par Billou le 12/08/2010 18:42
Faut dire que le DGS est un petit dictateur à lui tout seul. Celui-ci a perdu sa "charge" de sénateur et n'a jamais avalé de s'être fait rouler dans la farine par Vira et AM Payet. Ayant obtenu ce poste "politiquement", il répand sa mauvaise humeur sur tout ce qui le dérange jusqu'à bloquer les décisions prises en assemblée pleinière par les élus. Monsieur fait des caprices. Quand à l'autre , il ne roule pas, enfin seulement pour lui, mais va où le vent souffle. Bref, l'incompétence ordinaire. A tous les niveaux. De toute façon, nous sommes dans un pays où les élus et les hauts fonctionnaires ne manquent pas d'air.

20.Posté par coco vert le 12/08/2010 19:00
La civis a toujours été une tirelire pour les élus municipaux et notamment ceux de saint-pierre : voiture, voyages.....
De 2001 à 2008 il y avait 7 vice-présidents (~à 2000 euros par mois plus voiture et gsm).
Depuis 2008, il y en avait 11 (au même tarif mais avec voiture plus grosse..n'est-ce pas MB en laguna 150 ch) et depuis l'accueil des avirons, il y en a maintenant 18 dont trois nouveaux saint-louisiens (dejean, jr hoareau et marc-andré hoarau) qui loin de la population saint-louisienne et du désastre financier touchent le jack pot.
Avec l'argent de nos impôts locaux, le président de la civis calment les cocos de son conseil communautaire et remercient ses fidèles élus de saint-pierre.

Alors la civis en difficulté financière......pas pour tout le monde

21.Posté par Undergrond le 12/08/2010 21:03
Après avoir dépouillé St Louis Claude Hoarau et ses complices vide les caisses de la CIVIS, c’est bien les autorités (compétente) mettront encore plus de deux ans avant de réagir, mais le mal sera encore fait.
Grave pour un état qui veut faire des économies. La réunion va finir comme la cote d’azur avec les nouveaux riches communistes.
La mafia communiste de Claude Hoarau s’occupe de nos poubelles, comme celle d’Italie ca promet !!!
La taxe d’enlèvement des ordures à St Louis va augmenter de 17 %, YOUPIIIII pas grave, nous va payer.

22.Posté par 10000$ baby le 13/08/2010 19:17
En réponse à Lourdes. poukoi ou okupe pa ou un peu avant okupe lé zote sérieusement vérifie vos sources paske aprés tt si ou na kelke choz a reproché a kelkun ou devré vnir dir sa avec la personne concerné et l'affaire sera close!!!! VO MIEUX FAIT ENVIE KE PITIER!!!!!!!!!!!

23.Posté par charger l'O le 13/08/2010 19:31
Combien de charge de mission a la civis ? (charge de mission se dit en creol charger d'lo) payé grassement ... ne prenant aucune responsablité et ayant 1 voiture de fonction et ne faisant que de la delation.. Catégorie B ou C, sans diplome (Cap?) sur le bulletin mais paye de categorie A.

24.Posté par Riccota le 14/09/2010 14:45
bonjr c la 1ère fois ke je viens sur ce site
je recherche une association d'aide aux victimes sur le sud de l'ile
quelqu'un aurai une réponse à m"apporter svp
merci

25.Posté par tikatorze le 15/09/2010 21:20
réponse à poste 10
c'est la nièce du DGS, et elle a tous les droits, une paye de catégorie A et faire un boulot de catégorie C, merci M. le président, les privilèges cesseront de droit en 2014... St-pierre rouve zot yeux, ou bien le président se fait manipuler ou bien c'est lui qui est manipulé, dans les deux cas il est sanctionnable... c'est un peu à l'image de l'UMP national.... Profitez bien M. le dGS le petit d est à l'image du personnage !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales