Société

La Civis cherche un terrain pour sa pépinière


Photo d'illustration Armeflhor
Photo d'illustration Armeflhor
Depuis le dernier conseil communautaire, la Civis a lancé un grand projet visant à développer une pépinière intercommunale. L'objectif est de créer une réserve de plantes ou d'arbustes prêts à être utilisés pour les différents besoins des communes du territoire. Un tel projet vise également à apporter des solutions au reboisement des hauts suite aux incendies de l'Ouest et éventuellement, à prévenir de prochaines catastrophes. "Nous avons pris contact avec l'ONF et la Parc National pour déterminer avec eux comment nous pouvons agir" explique Max Benard, l'élu en charge de l'environnement à la Civis.

Pour les hauts de l'Ouest, l'intercommunalité devra aussi travailler en collaboration avec le TCO, son homologue de l'Ouest. "Pour nous, ce projet a un réel intérêt économique. On veut préserver le patrimoine des hauts de l'île et notamment la forêt domaniale des Makes. C'est une nécessité de tout regrouper en un seul lieu car aujourd'hui, les services qui s'en occupent sont trop éparpillés sur tout le territoire. Ce n'est pas efficace", regrette l'élu.

Un terrain agricole de 4 hectares

Pour l'heure, la Civis recherche un terrain agricole irrigué d'environ quatre hectares. D'après Max Bénard, un terrain sur Saint-Louis pourrait faire l'affaire mais la question doit encore être soulevée lors du prochain conseil intercommunautaire.

Pour l'heure une pépinière provisoire doit être prochainement installée aux abords de la Rivière Saint-Etienne, à proximité du centre d'enfouissement. C'est une situation provisoire, la pépinière définitive devrait être opérationnelle dès 2012, "aussitôt que le foncier sera disponible" promet Max Benard.
Mercredi 7 Décembre 2011 - 16:48
Lilian Cornu
Lu 1133 fois




1.Posté par Cambronne le 07/12/2011 18:12
est ce le rôle de la Civis de faire dans le collectivisme bientôt vous allez voir ils vont nous faire des camps de vacances pour les agriculteurs je savais pas que nos impôts devaient servir à ça

2.Posté par CONTRE FACON???.. le 07/12/2011 20:04
la CIVIS gratte un peu partout on ne sait jamais çà peut toujours servir j’espère qu'ils vont trouver un moyen plus adapté pour transporter de l'eau pour l'arrosage parce que sur l'étang salé vu des poubelles jaunes comme récipient pour l' arrosage des arbustes dans les allées, donc cela laisse réfléchir sur leur objectif???

3.Posté par civisois le 07/12/2011 21:31
une pepiniere? mais pour quoi faire ? la civis a horreur du vegetal.

Partout ou elle le peut les arbres sont rasés pour faire place au beton: les terre pleins du front de mer ont ete betonné a ravine blanche, les arbres sont tronconnés dans les ecoles et meme l'herbe est artificielle sous les banians des jardins de la plage.

bien evidement la civis a fait crever les patates a durand sur la plage du centre ville et y jetant les coraux mort.

4.Posté par justedubonsens le 08/12/2011 07:26
Ce M. Max Bernard a une curieuse approche de la gestion. Plutôt que chercher un nouveau terrain dont on ne voit pas trop l'utilité (sinon peut-être pour celui qui le mettra à disposition ?) puisque le motif évoqué de la préservation des hauts est plutôt du rôle du conseil général qui est la collectivité de tutelle de l'ONF (me semble-t-il), et par ailleurs du parc régional, entité administrative à part entière, Il suffirait de regrouper l'administration des pépinières des municipalites contributaires de la Civis et d'attribuer à chacune un secteur de culture d'espèces pour repiquage par l'ONF. Cette bonne gestion ne produirait aucune dépense supplémentaire à un budget collectif déjà fort douloureux pour les habitants concernés ! Il y en a marre de ces usines à gaz qui n'ont d'autre but que de gaver ceux qui les gèrent !!!

5.Posté par ndldlp le 08/12/2011 13:48
4.
mieux que bien dit !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 10:02 Cap requin: Trois requins prélevés

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales