Culture

La Cité des Arts "paré" pour son ouverture le 16 février


Ça y est, après plus de deux ans de travaux, la Cité des Arts de Saint-Denis va officiellement ouvrir ses portes le 16 février 2016. Situé à l’îlot Jeumont, ce nouvel espace culturel, d’une superficie de deux hectares, se veut être un espace public au service du territoire et de sa population afin de "faire de la culture pour tous, par tous et avec tous".

Réalisée par la CINOR avec le soutien de l’État, de la Région et de la Ville de Saint-Denis, la Cité des Arts, qui englobe le Palaxa, mais aussi le Fanal et le Banyan, aura coûté plus de 23 millions d’euros.

Elle se positionne sur quatre grands axes stratégiques, à savoir la pluridisciplinarité (tous types de spectacles représentés comme la musique, la danse, le théâtre, la peinture, la vidéo ou encore l’écriture et la lecture), la polyvalence (espace de diffusion, de création et d’accompagnement), la démocratisation (ouvert à tous) et le rayonnement sur l’île mais également au niveau national et international.

Faire de la Cité des Arts "un nouveau phare culturel"

Pour ses concepteurs, cet équipement culturel "est une première à La Réunion et dans l’océan Indien, par sa dimension et sa conception". Comme l’explique René-Louis Pestel, adjoint à la mairie de Saint-Denis et président de la SPL Territo'arts qui exploitera le site, "la Cité des Arts permettra à tout un chacun de s’exprimer dans cet espace".

"Jusqu’à présent, les artistes faisaient leurs créations dans leur coin, sans aucune confrontation avec le public. Là le site est ouvert à toutes et à tous. Il permettra de faciliter la culture par tous, pour tous et avec tous. Il est important pour nous que cette culture soit partagée avec le plus grand nombre"
, imagine l’élu qui souhaite faire du lieu non pas un bien de "consommation culturel, mais de consommaction culturel". "Nous l’avions pensé ainsi, afin qu’il devienne un nouveau phare culturel à l’échelle de l’île".  

La Cité des Arts se positionne également comme un lieu de maillage avec d’autres salles de l’île. "Nous restons sur une logique de coproductions avec d’autres salles de l’île comme le Kabardock ou le Kerveguen", ajoute pour sa part Amandine Moreau, chargée de production musique sur le site, "mais aussi avec d’autres évènements comme Les Électropicales, le Big Up Festival ou encore Rock à La Buse".


Toutes les informations sur la Cité des Arts :

Jusqu'au 15 février : www.palaxa.re
À partir du 15 février : www.citedesarts.re
Sur la page Facebook  : La Cité des Arts






 

La Cité des arts en quelques chiffres :

- Coût prévisionnel de l’opération : 23 147 470 € TTC
- 1 salle d’exposition modulable de 240m2 (le Banyan)
- 1 salle de spectacle modulable de 352 places assises à 1000 places debout (Le Fanal)
- 1 salle de concert de musiques actuelles de 150 places assises et 600 places debout (Le Palaxa)
- 8 ateliers d’arts plastiques et visuels


- 5 ateliers de fabrication (décors, costumes, accessoires)
- 3 studios de danse
- 1 studio de théâtre
- 4 studios de musique et 2 studios d’enregistrement
- 1 atelier de MAO
- 1 salle polyvalente
- 2 bars
- 1 restaurant


- 1 boutique culturelle
- 8 appartements de type F1
- Des espaces administratifs (bureaux, salles de réunions)
- Des locaux de stockage et de maintenance du bâtiment
- Des espaces de création extérieurs dont le parvis du Fanal
- Des stationnements (un parking de 200 places, un parking deux roues motorisés et un parking vélos)
Mardi 9 Février 2016 - 16:15
SI
Lu 3006 fois




1.Posté par Eno2016 le 09/02/2016 16:39
Bâtiment lugubre , affreux , pas joli à voir dès qu'on entre ou sort de St Denis !
L'architecte a dû fumer de la moquette avant de faire les plans ...

Vilain bâtiment qui ne représente rien du tout et surtout pas de l'ART !
Un bloc de béton sans plus !

2.Posté par Pierre Balcon le 09/02/2016 17:43
Le propre des vrais artistes c'est justement de faire leur création librement dans leur coin sauf en Corée du Nord et à La Réunion .
C'est le prix à payer de l'autonomie de la création et du talent .
Ici les artistes rêvent tous de devenir fonctionnaires .
Et on invente un "marché de l'art" , qui n'a rien à voir avec l'art , nécessairement administré puisque les ""consommateurs de l'art " n'existent pas ou sont insolvables . On sollicite le contribuable et pour gérer les crédits on recrute naturellement des bureaucrates qui officieront sous l'autorité du ministre de la culture dionysienne.
Cette cité des arts est en fait une cité administrative où seront enterrés et l'art et nos illusions sur la cité .

3.Posté par Yuki le 09/02/2016 18:13
@Eno2016 t qu'un mal o Q !!

4.Posté par William le 09/02/2016 19:08
Plus de 23 millions d'euros en prévisionnel,
combien en réel ?
combien en coûts de fonctionnement annuels ?
combien d'euros en plus sur ma fiche d'impôt ?

5.Posté par Lucide le 09/02/2016 19:33
Si j'ai bien suivi, juste avec la salle de spectacle et de concert, ça fait 1600 places debout maximum. Et seulement 200 places de parking.. Cherchez l'erreur !

6.Posté par Isidore le 09/02/2016 20:34
Bravo à la municipalité d'avoir fait une salle spéciale Bobo, et à côté une autre spéciale bobos moins fortunés!
Il fallait voir le monde branché de la nuit qui était invité à la soirée de gala. Et bien sûr aucun membre du petit peuple! Elle est loin la culture pour tous!

7.Posté par Simandèf le 09/02/2016 20:46
N'y a t'il pas risque de formatage avec ce système ? Il n'est pas impossible que des normes apparaissent et influencent les artistes. On irait alors vers une uniformité qui risquerait d'être monotone pour tout le monde.

8.Posté par L'Ardéchoise le 09/02/2016 21:25
C'est quoi ce "paré" dans le titre ?
Une cité, c'est féminin, non ?

9.Posté par redoutable le 09/02/2016 22:01
Bizzare! je ne vois pas ou je ne reconnais pas le jeune directeur sur la photo qui était "ébouriffé" et en "t-shirt" lors de sa présentation sur réunion 1ère et fraîchement arrivé de métropole. D'autre part, Eno a raison sur le plan architectural pas à la hauteur de l'enjeu et la résistance de ces façades peu esthétiques en plexiglas aux vents cycloniques semble précaire.

10.Posté par babar run le 09/02/2016 23:19
moi j’habite dans les hauts de st Denis......il est très beau éclairé la nuit.....

11.Posté par Debout les motards le 10/02/2016 04:34
Les motards, debout et en grande colère seront de la partie.

12.Posté par 2020 le 10/02/2016 06:57
La Cité des arts est une SEM si je ne me trompe.....
Le pdg de cette sem est.... devinez qui?.........
Camaradocratie quand tu nous tiens........

13.Posté par Alex le 10/02/2016 07:29
Chapeau blanc pour la culture à Sin Dni!

14.Posté par ZembroKaf le 10/02/2016 09:40
@4 "William"
peut être vous préférez "financer" des zistoir' comme "sakifo" a plusieurs millions d 'euros de subventions. Moi je trouve que c'est un très beau projet culturel dans l'architecture et dans l'idée du partage d'expérience, création et diffusion. Saint Denis n'est pas la seule ville de France a avoir ce genre d'équipement, par exemple :
http://citedesarts.chambery.fr/542-presentation.htm
Saint Pierre aura dans quelques années un équipement de ce type "centre de créations d'arts plastiques" rue Victor le Vigoureux et bientôt l'ouverture du Kerveguen....La Culture c'est La Mémoire de la Vie !!!

Par contre "Erika" "Karam"...n'ont pas trouvé un candidat "réyonné" pou la "cité des arts" !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales