Politique

La Cinor : "Le développement durable est notre priorité"

Erika Bareight, présidente de la CINOR depuis le mois de juillet dernier, a présenté aujourd’hui les grands axes sur lesquels la communauté intercommunale compte se concentrer: le logement, l’insertion professionnelle et la protection de l’environnement. Le développement durable est pour elle une priorité car elle estime que les enjeux sont "énormes".



"Je souhaite que nous mettions en place les outils pour que les communes puissent produire suffisamment de logements pour loger les familles".
Face à la problématique du logement, la présidente de la CINOR compte soumettre aux parties prenantes dans la construction des logements sociaux une politique d’aménagement qui soit en cohérence avec les conditions climatiques de l’île.

Devant une jeunesse qui ne trouve pas sa place dans la société, Ericka Bareight fera en sorte que les collectivités accueillent de jeunes stagiaires. Elle mettra en place la clause d’insertion dans les marchés publics.

Face aux problèmes des déchets, la CINOR veut limiter tant que possible l’entassement des ordures à la déchèterie. D’ailleurs, la présidente dit être face à un dilemme et mettra tout en œuvre pour que les déchets soient traités, triés et recyclés. "Certes, il nous faut trouver de la place pour déposer nos déchets. C’est un problème qui s’aggrave au quotidien. Nous avons repéré deux sites de 28 hectares chacun pour accueillir les déchets. Mais le manque de logements est un problème tout aussi important. Personne aujourd’hui n’est capable de proposer des solutions immédiates, mais nous réfléchissons tous ensemble".

Quarante pour cent du budget de la Cinor ira dans de l’investissement divers,"d’abord dans les voiries d’intérêt communautaire, puis le logement, sans oublier les médiathèques et les bibliothèques. Le reste sera consacré aux dépenses de fonctionnement".

Alors qu’elle a accumulé pas mal de retard sur la construction des stations d’épurations, c’est à la fin de cette année que la CINOR choisira les entreprises qui participeront à la construction des deux stations  qui complèteront celle de la Jamaïque. Le Grand Prado qui se situera à sainte-Marie et la troisième, place des Trois frères à sainte-Suzanne, sont toujours prévues pour 2012. D’ici là, la seule station d’épuration de la Jamaïque continuera à brasser l’ensemble des eaux usées, bien qu’elle soit déjà saturée depuis un moment...
Vendredi 23 Janvier 2009 - 13:39
Karine Maillot
Lu 1880 fois




1.Posté par nicolas de launay de la perriere le 23/01/2009 15:38
mais ce n'est pas à la cinor de parler logement, sauf à avoir la compétence du logement "social" déléguée par les communes de st denis, ste marie et ste suzanne..
la multiplicité des intervenants (département, état, commune, inter communalité, société d'hlm, établissement public foncier) est sans doute de nature à ralentir justement les projets !

2.Posté par Ulysse le 23/01/2009 20:34
on ne dira jamais assez que "développement durable" = couilloniss !

3.Posté par Toby or not Toby le 23/01/2009 21:42
Que la CINOR commence à balayer devant sa porte !!!
Développement Durable : 2 mots qu'on exhibe fièrement sans en appliquer le premier iota !
Le développement durable est un mode de développement économique cherchant à concilier le progrès économique et social et la préservation de l'environnement, considérant ce dernier comme un patrimoine à transmettre aux générations futures.
Alors, à quoi ça sert de mettre des panneaux solaires sur le toit pour gaspiller l'énergie en mettant en place des lampadaires boules sur le parking. Les ornithologues et les astronomes se plaignent de la pollution lumineuse, et la CINOR équipe les parkings de son siège tout neuf de lampadaires boules dont 65% de l'énergie consommée ne sert pas à éclairer le parking, mais le ciel...
Progrès social : on marque 2 places de parking d'un beau logo bleu pour réserver les places aux handicapés, mais il n'y a pas de bateau sur le trottoir pour accéder à la rampe pour les fauteuils roulants... Quand bien même, le fauteuil roulant déposé par hélicoptère sur le trottoir devant le siège de la CINOR, la personne monte la rampe, suit les flèches, et se retrouve devant une porte monumentale et lourde, marquée du même logo d'un fauteuil roulant ... à tirer ! Pas de porte coulissante avec détecteur...
Madame la Présidente devrait sortir de son bureau plus tard le soir ou en fauteuil roulant pour comprendre que Développement Durable, c'est premièrement arrêter de faire n'importe quoi sur des prétextes fallacieux... On appelle ça aussi le bon sens, mais ces 2 mots sont moins vendeurs, et surtout, n'importe qui voit qu'ils ne sont pas utilisés dans la conception des projets.
Alors donc, pour la CINOR, le Développement Durable, c'est "croyante mais non pratiquante" ?

4.Posté par cris974 le 25/01/2009 13:22
A lire Erika Bareight, j'ai l'impression qu' elle ne sait plus si elle est Maire n°2 ou présidente de la CINOR elle confond les postes. Peut-être veut-elle prendre la place d'Annette depuis qu'elle n'est plus sa belle-fille? A trop vouloir tout faire on ne fait rien de bon Cela devient la cacophonie à la Mairie de St Denis et à la CINOR.
Qui peut me dire Qui doit passer la débroussailleuse dans les rues de ST Denis, les gratteurs de ki de la MAIRIE ou ceux de la CINOR (il fait bon à l'ombre et soleil est trop fort) L'herbe pousse dans toutes les rues (sauf carré piéton) J'ai un assortiment de photos qui pourrait faire penser que St Denis une en pleine brousse, l'herbe y est haute de 30 cm!

5.Posté par nicolas de launay de la perriere le 29/01/2009 01:55
faisons le pari que d'ici la fin du mandat de cette personne, la part des demandes de logement non satisfaites des habitants de la CINOR seront en l'état, dans les tiroirs des sociétés hlm ...faut arrêter de prendre les gens pour des cons..!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales