Société

La Charte d'approche des baleines sera complétée le 27 juillet


Laurent Mouysset de l'association Globice
Laurent Mouysset de l'association Globice
Les cachalots sur les routes, les baleines en mer. Elles sont nombreuses à gagner les eaux tranquilles de l'océan Indien en pareille saison d'hiver austral. Même si l'association Globice ne préfère pas donner une fausse tendance, elle rappelle que les chances d'observation sont très variables d'une journée à l'autre.

"Les mois de mai et juin, il y a eu un nombre important d'observations", reconnaît Laurent Mouysset, chargé de l'animation et du suivi administratif à Globice. Aujourd'hui même, un nombre impressionnant d'observations ont été faites sur une bonne moitié du littoral de l'île.

"Au Souffleur, à Saint-Pierre ce lundi matin où j'ai pu les voir moi-même, à Grand Anse et aussi à Sainte-Marie", raconte-t-il. Pour certaines observations, l'identification n'a pas pu être menée à son terme à cause de la difficulté à identifier la caudale du mammifère marin, seul indice qui distingue un cétacé d'un autre. L'objectif de l'association de sensibilisation est de tracer, d'une année sur l'autre, les baleines qui fréquentent les côtes de la Réunion.

Attention aux approches trop agressives des mammifères marins
Attention aux approches trop agressives des mammifères marins
"Il est difficile de donner une tendance", relève Laurent Mouysset. Si on s'arrête à la seule semaine dernière, "c'était relativement calme", et aujourd'hui on constate beaucoup d'observations. "C'est donc très variable", constate-t-il.

Une contravention en 2011 : qu'un début ?

Le chant des baleines annonce aussi celui, moins réjouissant mais utile, des pouvoirs publics. De nouvelles mesures seront annoncées le 27 juillet par la Préfecture, qui a autorité en mer. Le spécialiste de Globice ne peut laisser échapper des indices sur le contenu de ces mesures. On sait simplement que la Charte "pour une approche et une observation responsables des baleines à bosse", lancée en 2008, devrait être complétée, pour ne pas dire renforcée. Difficile de dire si cette charte basée sur la coopération en bonne intelligence des plaisanciers et des opérateurs touristiques osera intégrer une dose de répression face aux mauvais comportements d'approche des baleines.

Le bilan "répressif" de l'année 2011 donne peut-être un indice : une contravention a été dressée. C'est peu, évidemment, mais la charte a peut-être atteint ses limites. Réponse dans une dizaine de jours. En mer, les plaisanciers et autres professionnels sont prévenus : pêle-mêle, la gendarmerie maritime, les agents assermentés de la Réserve naturelle marine ou encore la brigade nature de l'océan Indien (BNOI) veillent.
Lundi 16 Juillet 2012 - 16:55
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1273 fois




1.Posté par Pitékantrhope le 16/07/2012 18:09
Les baleines sont chez elles, dans leur milieu naturel...les gens doivent accepter les risques ou rester chez eux devant la télé.

2.Posté par Papapîo, ni macro ni géniteur payeur le 17/07/2012 08:32
Quel spectacle merveilleux... Nul besoin de s'approcher de toutes façons
chacun de nous doit s'enorgueillir de les savoir la, et de donner a la réunion cette chance unique d'être un sanctuaire une aire de repos pour celles encore trop chassée dans le monde...
S'il y a bien une image touristique a défendre et a promouvoir, c'est bien celle la...

3.Posté par Baleine sous gravier le 17/07/2012 08:36
Vraiment comiques tous ces bobos écolos, opportunistes protecteurs de la nature, donneurs de leçons, qui s'empressent d'aller au plus près des baleines, source de stress pour elles, histoire de se faire photographier afin de frimer auprès de leurs homologues parisiens ou suisses.
Ne pas mettre toutes les ONG dans le même panier bien évidemment. Juste certaines fraîchement arrivées.

4.Posté par CItOYENS VIGILANTSl!!.. le 17/07/2012 12:00
cela commence as devenir folklorique la charte d'approche des baleines!!. ça sent le commerce nauséabond tout ça???.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 10:02 Cap requin: Trois requins prélevés

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales