Politique

La Chambre régionale des comptes n'en a pas fini avec Saint-Louis

La Chambre des comptes revient à la charge sur la gestion du personnel de la ville de Saint-Louis. Les élus étaient invités à s'exprimer hier soir sur le dernier rapport des magistrats financiers.


Après s’être intéressée de près au fonctionnement du CCAS de Saint-Louis, la Chambre régionale des comptes (CRC) s’est penchée sur la gestion des ressources humaines à partir de l’exercice 2013. Ce mercredi, lors du conseil municipal qui s’est déroulé à la Rivière, le rapport d’observations définitives a fait l’objet de vifs échanges entre la majorité municipale et l’opposition. 

Malgré les hausses des taux d’imposition qui ont permis de dégager une recette supplémentaire de 93 millions d’euros, le compte n’y est pas. Les dépenses de personnel continuent de peser sur le budget de la commune de Saint-Louis. Elles représentent 72 % des charges courantes, note la Chambre. Ainsi les charges de personnel ont augmenté en moyenne de 7,6% entre 2013 et 2015. 

"La population attend une baisse des impôts et une commune bien gérée", commente Jean Piot, conseiller municipal de l’opposition qui retient du rapport de la CRC que "rien n’est fait pour diminuer les charges" et qu’un certain nombre de recommandations n’ont pas été suivies. 

"Les dysfonctionnements sont dans l'ADN de votre politique", a lancé Shantal Hoarau à la majorité municipale
"Les dysfonctionnements sont dans l'ADN de votre politique", a lancé Shantal Hoarau à la majorité municipale
Non respect des horaires hebdomadaires et absences injustifiées

"Confusion dans la gestion du personnel ", entre les agents affectés à la commune, au CCAS ou à la Caisse des écoles, critères d’éligibilité pour le versement des indemnités également "confus", non respect des horaires hebdomadaires et absences injustifiées…Les élus de l’opposition tentent d’obtenir des réponses et la moutarde finit par monter au nez de Shantal Hoarau, élue PS de l’opposition. La tension monte d’un cran durant quelques minutes. Propos sexistes et insultes auraient été échangés. 

L’intervention de Pierrick Robert finit par calmer les esprits. "Le mandat court et un moment donné il faut se mettre au travail. Quand on a en charge une collectivité on prend les actifs et les passifs, et on rétablit la situation ", lance-t-il. 

La "nomination" de Cyrille Hamilcaro en question

Pour le maire Patrick Malet, le rapport ne prend pas en compte le travail effectué par les équipes pour tenter de redresser la barre.  "Depuis 2014, un travail de rationalisation est mené par la collectivité, diminution de CDD, non renouvellement de départs à la retraite, l’effectif sur le budget principal a donc bien diminué", indique-t-il dans ses observations. 

Le maire déplore également qu’une large partie du rapport de la CRC remette en question la fonction de "collaborateur occasionnel du service public bénévole" exercée par Cyrille Hamilcaro entre août 2014 et mai 2016. Un poste et des interventions dans le fonctionnement de la collectivité qui ont valu à l’ancien maire de Saint-Louis une mise en examen pour "poursuite irrégulière de ses fonctions et complicité de prise illégale d’intérêt" en décembre dernier. 

​Le cumul des fonctions de directeur de l’association des maires et de conseiller bénévole mais aussi ses échanges fréquents avec les services, la mise à sa disposition de moyens logistiques (bureau, téléphones, secrétariat…) ou encore son implication dans la gestion des primes, sont "contestables" pour la CRC.

Un plan d’économies doit être mis en place, rappelle la CRC. Même si la situation budgétaire de la collectivité devrait s'améliorer, 2017 ne devrait pas permettre de stabiliser ou réduire les charges de personnel. Selon le rapport d'orientations budgétaires pour l'année 2017, également débattu ce mercredi soir à la Rivière, elles devraient augmenter de plus de 6,3 millions d'euros en raison de "l'impact de la mise en cohérence et l'application des obligations légales telles que l'augmentation du point d'indice ou l'adhésion à la Caisse d'Allocations Familiales".
Jeudi 16 Mars 2017 - 02:25
PB (prisca.bigot@zinfos974.com)
Lu 4602 fois




1.Posté par COCODELO le 16/03/2017 03:14 (depuis mobile)

Yen a qui devrait être en prison depuis longtemps. Ça en devient pathologique. Obligation de soins pour monsieur CH. .

2.Posté par deux rives le 16/03/2017 07:14

pour ST LOUIS TOUS LE MENDE LE SAIT
MAIS vous êtes ou pour STE Suzanne avec tous les dépenses que son MAIRE a fait pour son compte ses besoin personnel aux frais des contribuables et du ccas
n attendez pas qu on soit ruiner pour vous occuper de cette situation

3.Posté par LASTIC le 16/03/2017 07:20

Mon petit doigt me dit qu'on est en train de passer de la vaseline et que cette annèe encore une augmentation d'impot semble inéluctable

4.Posté par Voleurpoul le 16/03/2017 07:57

Monsieur le maire dit "les équipes TENTENT de redresser la barre" c'est toute à leur honneur puisqu'on les as élus pour cette fonction .Force est de constater qu'ils n'y arrivent pas. Alors si dans un bus qui circule le chauffeur qui dit aux passagers " je vais TENTER de REDRESSER la direction et éviter les sorties de route" Moi si je saute pas du véhicule en circulation , au prochain arrêt je me sauve en courant . c'est ce qu'il devrait faire et avec lui ces élus incompétents . MOI je pense que l'Etat a une part de responsabilité et que pour préserver "la paix sociale" il ferme les yeux sur certaines pratiques courantes de ces gestionnaires à la petite semaine incapables même de gérer chez eux leur rouleau de papier c... !

5.Posté par lajy le 16/03/2017 07:59 (depuis mobile)

LEBIEN KOZÉ MÉ KAN YA RET POUR AGIR.CEUX QUI SONT EN PLACE S EN FOUT.L€ I TOMBE .2 SALAIRE.SINON HABITE PAS DANS LA VILLE OU CASE SECONDAIRE.PAYE MOIN ZIMPOT.I SOV SA EN VAKANS OU QUITTE LA VILLE.HYYPOCRITE EGOISTE INCAPABLE.POUR LE POUVOIR.
RESPAIX

6.Posté par GIRONDIN le 16/03/2017 07:59

ET ALORS ????

J'ai quand même le droit en France de mettre le bordel et sur la paille une collectivité !

Vivement la 2ème commune !

MiLiKe 1000karo

7.Posté par grosMAL le 16/03/2017 08:16

Commune 2 volants comme dans les anciennes auto écoles: Tandis que le conducteur tourne le volant à droite le copilote le tourne à gauche ! vous pourriez être le meilleur conducteur c'est la sortie de route assurée !C'EST SIN LUI PS parfois sil tourne dans la même direction et c'est le même résultat CONCLUSION : changeons de pilote et dehors le copilote

8.Posté par NOM le 16/03/2017 09:39

"intéressée de prêt au fonctionnement du CCAS de Saint-Louis"
RELISEZ VOUS SVP

9.Posté par EDUCATION EN DANGER le 16/03/2017 09:58

pourquoi cette chambre régionale des comptes ne se décide t elle pas à s'intéresser de près à l un des piliers de la société ? L EDUCATION !!
Dieu sait que saint Louis est un des endroits où l'éducation prioritaire ne devrait pas relever que du rectorat qui ne donne aucun moyen financier aux écoles.
AUCUN LIVRE livré dans les écoles cette année ,ni celle d'avant !
le personnel fonctionne sans foi ni loi ou plutôt avec la complicité de la responsable qui adhère semble t- il à une totale anarchie dans les horaires et le je m'en foutisme total ! Personne ne semble capable de faire un brin de ménage correctement ! quelle honte pour cette ville et quelle tristesse pour les jeunes victimes de ces voleurs

10.Posté par Comité de Salut Public le 16/03/2017 12:23 (depuis mobile)

Une seule solution : le comité de Salut Public.

11.Posté par biloute le 16/03/2017 13:03

L'état est complice et la montagne accoucha d'une souris.

12.Posté par Tipierrelacavale le 16/03/2017 13:56 (depuis mobile)

Y t il un pilote dans l'avion St Louis.... Trottoirs défoncés, constructions illégales, poubelles à chaque coin de rue...sans compter la délinquance.
À fuir

13.Posté par st louis baiseur d'' paquet le 16/03/2017 18:48 (depuis mobile)

Au lieu d''augmenter les impôts, pourquoi ne pas licencier cette bande d''emplois fictifs pour la plupart.
Tout le temps en arrêt maladie!
Viennent travailler 3 heures le matin, âpres rentre a la maison!
Et nous on doit payer chaque année plus de taxe!

14.Posté par Pascal le 16/03/2017 22:43 (depuis mobile)

L''état avec le préfet de l''époque est coupable d''avoir en connaissance de cause laisser la commune s''enfoncer dans cette escroquerie de peur d''avoir des mouvements sociaux organisée par CH grand spécialiste en la matière !!

15.Posté par davd le 17/03/2017 08:26

Ah St Louis ! le tiers monde à deux pas de chez nous.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter