Faits-divers

La Chambre régionale des comptes épingle Claude Hoarau pour les dépenses inconsidérées du CCAS de St-Louis


La Chambre régionale des comptes épingle Claude Hoarau pour les dépenses inconsidérées du CCAS de St-Louis
La Chambre régionale des comptes (CRC) de la Réunion s'est penchée sur la gestion du CCAS (Centre communal d'action sociale) pour les exercices 2008 et suivants. Si la CRC a donné son avis à plusieurs reprises sur les finances de la commune, elle se penche pour la première fois sur la gestion seule du CCAS.

Dans le résumé du rapport d'observations (daté du mois de septembre 2013) que nous nous sommes procuré, qu'apprend-t-on ? Plusieurs aspects sont mis en avant par les magistrats de la Chambre régionale: l'analyse financière, les missions exercées par le CCAS et la gestion du personnel. La Chambre souligne que les charges de personnel ont augmenté de 67% entre 2008 et 2009 . La CRC note tout de même que ces charges avaient diminué très "sensiblement" pour les deux exercices suivants avant de remonter en 2012 sans que des "modifications de compétences ou d'activités le justifient".

Concernant les missions exercées par le CCAS, le rapport de la CRC fait état d'une explosion des dépenses du compte "secours" entre 2008 et 2009. Des dépenses qui sont passées de 865.247 euros à 2.013.402 euros, soit une augmentation de 133%. Le compte "secours", c'est le compte qui permet au CCAS de venir directement en aide aux personnes en situation d'urgence, privées de ressources pour qu'elles puissent faire face aux besoins élémentaires du quotidien. Le plus souvent ces aides prennent la forme de bons alimentaires ou de sommes en liquide.

La Chambre régionale des comptes épingle Claude Hoarau pour les dépenses inconsidérées du CCAS de St-Louis
Mais les magistrats de la Chambre régionale notent que ces attributions d'aides financières n'ont pas toujours respecté les "dispositions du règlement d'admission à l'aide sociale qui prévoit une évaluation sociale et une instruction des demandes d'aides sociales conformément aux dispositions (…) du code de l'action sociale et des familles".

Claude Hoarau et une adjointe entendus en garde à vue dans le cadre de la gestion du CCAS

Autre point soulevé par la CRC, la gestion du personnel. Dans le résumé du rapport d'observations définitives, les magistrats soulèvent que des agents rémunérés par la commune sont affectés au service du CCAS et inversement. Alors même qu'aucune convention de mise à disposition et aucun arrêté de la commune ne "réglementent ces flux financiers et de personnels".

Pour rappel la gestion du CCAS avait valu à Claude Hoarau et son adjointe, Martha Vitry, plusieurs heures de garde à vue en octobre 2011 dans les locaux de la caserne Vérines de la gendarmerie à Saint-Denis. A ce moment, les enquêteurs cherchaient à comprendre comment avait été défini et utilisé le budget destiné à l'aide sociale d'urgence sur la commune. Les enquêteurs semblaient soupçonner que ces aides aient augmenté en 2009, lors du 2ème scrutin des élections municipales de Saint-Louis, suite à l'annulation des élections de 2008.

A l'époque, pour les proches de Claude Hoarau, cette situation était absolument normale puisque le maire s'était engagé à consacrer 1 à 2 % du budget de la commune pour les aides d'urgence du CCAS, lors de la campagne de 2008. Interrogé après la levée de sa garde à vue, l'avocat de Claude Hoarau, Rémi Boniface, expliquait que le maire de Saint-Louis n'avait "fait qu'appliquer son programme et ses engagements auprès des Saint-Lousiens".

Reste que le rapport de la Chambre régionale des comptes ne manquera pas de susciter une nouvelle fois l'interrogation des habitants de Saint-Louis, confrontés depuis 2010 à une importante augmentation de la fiscalité locale. Et peut être aussi, pourquoi pas, un regain d'intérêt du procureur de la République, le délai de prescription n'étant pas clôs dans ce dossier...

(NDLR : Nous avons cherché à contacter Claude Hoarau par différents moyens. Il n'a pas donné suite à nos appels...)
Jeudi 10 Octobre 2013 - 17:22
Lu 2555 fois




1.Posté par Vi souviens ? le 10/10/2013 17:02
Très bien l'article, mais je me souviens plus si Piérrot Dupuis avait relayé l'information quand c'était son mécéne Didier Robert qui fut accusé d'un rapport bien pire pour sa gestion de la commune du Tampon de 2006 à 2010 !

2.Posté par mafia réunionnaise ... le 10/10/2013 17:52
qui lé étonné ??? pas moi en tout cas ! cloclo va saigner notre commune jusqu'à son départ !! y a de quoi être dégouté de la politique et de voter principalement à st louis où c'est le contribuable qui trinque depuis 6 ans. après tout la CRC et consors.. i fait qu'épingler n'est-ce-pas Messieurs les hauts fonctionnaires !!!! faudrait peut être aussi punir ce délinquant politique (comme la justice l'a faite pour le maire de st andré) ; si té moin, ma place té paré dominjod ....nous la pas fini de voir les amis ....

3.Posté par JORI le 10/10/2013 18:29
Mais vous n'avez rien compris, c'est l'Etat colonial et son bras armé le CRC qui sont responsables et pas C.Hoarau. Elle n'avait qu'à fermer les yeux. Un maire communiste ne peut être qu'un bon maire, qu'un bon gestionnaire. Il n'y a qu'à voir le nombre d'entre eux qui ont eu affaire à la justice, voire subi une condamnation. Il n'y en a aucun. D'ailleurs même son fondateur, n'a jamais été inquiété par la justice, que des gens bien les cocos.

4.Posté par Pactole brûlant ! le 10/10/2013 18:48
Dépenses inconsidérées, oui ! ça on le sait depuis longtemps mais là où le bât blesse concernant ce pactole brûlant, il a été détourné de sa destination initiale, mais encore faut-il savoir à quels fins a-t-il été utilisé ? Là est toute la question !

5.Posté par ti kaf le 10/10/2013 18:53
Fou dehors , a li , le cyril, toutes le larlik. St louis c comme sa ville fo netoyé. De plis si ban na y fouille bien il a du faire plein d magouiile dans cet mairie. Detourneur...... lui et ses accolites.

6.Posté par maroco le 10/10/2013 18:54
Eh oui, post2, tout le monde sait qu'il y a fraude et surtout de l'argent mal utilisé (pour ne pas dire détourné) sauf la justice. Ca dure depuis combien de temps ? Même du temps de l'autre CH, tout est loin d'être net Il reste le contribuable qui met la main à la poche...

7.Posté par Bouftango le 10/10/2013 19:10
Il en a rien à foutre. Si le hasard lui vaudrait d'aller au tribunal, il ne prendra que du sursis. Et puis, en fin de compte cet argent a servi à faire du social (jusqu'à preuve du contraire) alors que pour le politicien de St Pierre dans le marché de la Civis, ce sont des dizaines de millions d'euros qui n'ont pas servi à la cause sociale mais à autre chose. C'était plus grave et au final: sursis....

8.Posté par Bouftango le 10/10/2013 20:05
Elle sert à quoi la chambre régionale des comptes, la Cour des comptes? Ensemble, ils ne cessent de délivrer des cartons rouges aux politiciens, mais la gabégie prospère de plus belle. Il n'y a rien qui change. Aussi, il faut dissoudre ces chambres qui coûtent chers vu que leurs avis ne sert à rien.

9.Posté par Collectif Eveil citoyen974 le 10/10/2013 21:00
Une justice ! pas de sursis !

10.Posté par Sardine le 10/10/2013 21:15
C'est vraiment du réchauffé ces informations. Des analyses sur 2008 et après. On est en 2013 et on nous parle encore de 2008. Ce journal eux est vraiment à la rue. On est de toute façon sur Zinfos. D'accord avec post 7 toutes les dépenses l'ont été pour l'aide sociale.

11.Posté par Aie confiance le 11/10/2013 03:34
Se servir de l'aide sociale , encourager la paresse et le vice, voila une bonne idée communiste propre à tuer la famille, la ville la région , le pays. Piquer l'argent aux gens qui travaillent pour le distribuer généreusement aux assistés qui votent bien est une idée chère à tous les profiteurs incapables de faire autre chose que de voler l'argent des honnètes gens.

12.Posté par n oe le 11/10/2013 11:46
Graissage de pattes sûrement !
On veut tout savoir sur ce mec trop beau-parleur !

13.Posté par La conscience le 11/10/2013 11:50
La CRC ne sert à rien que d'effectuer un constat. temps que la CRC n'aura pas de pouvoir juridique, elle ne sert à rien.
Aussi, un Maire et cela vaut pour toutes les Communes de France et de Navarre, un Mairie qui est un mauvais gestionnaire doit être systématiquement inéligible et n'en parlons plus si celui-ci est accusé et coupable devant la justice. Erradication à vie, regarder à Saint-Suzanne, le Voleur est revenu et "do moune i vote pôu li même".
Créole, ma nation mais les couillons.
Alors fini les 2 CH à Saint-Louis, traverse, noute yeux la r'ouvert.

14.Posté par Le Taliban. le 11/10/2013 12:57
Cela s'appelle.L'Autonomie Démocratique et Populaire.
Pour la Réunion au Réunionnais.

15.Posté par RODE_BIEN le 14/10/2013 15:01
Il y a bien quelqu'un parmi les agents qui sait....... Il faut pose la bonne question à la bonne personne...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 08:55 Quatre blessés graves en cette fin de week-end

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales