Social

La Chambre d'agriculture en grève demain


La Chambre d'agriculture en grève demain
Les salariés de la Chambre d’Agriculture débrayeront le travail demain dans les différentes antennes de l’institution pour exiger l’annulation des avertissements pour "insuffisance professionnelle" établis à l’encontre de 5 conseillers "canne à sucre" entre le 30 juin et le 8 juillet. Selon le communiqué de la CGTR, trois d’entre eux ont reçu deux avertissements consécutifs pour le même motif en l’espace d’une semaine.

Les salariés sanctionnés ainsi que la majorité des salariés qui ont signé une pétition contre ces sanctions déplorent que la direction de la Chambre d’agriculture ait pris ces mesures sans dialogue préalable et en basant son jugement sur un seul critère d’évaluation, au mépris de l’ensemble de leur travail et de leur professionnalisme. Selon le syndicat, ces agents s’appliquent quotidiennement à répondre aux attentes des agriculteurs qu’ils accompagnent, la direction se préoccupe uniquement du nombre d’agriculteurs rencontrés lors d’une journée de terrain, exigeant un minimum de cinq.

Un agent doit-il faire uniquement du porte-à-porte, s'interroge la CGTR, ou au contraire apporter un conseil utile aux planteurs et de qualité ? Pourquoi avoir évalué les conseillers "canne" sur une période aussi restreinte sur cette seule logique comptable ?

Pourquoi uniquement sur le quota d'agriculteurs vus par jour et non sur l'ensemble des missions effectuées par ces agents ? Qui plus est, cette directive de "voir cinq agriculteurs par jour" était confuse selon le syndicat, et ne figure pas dans le contrat d'objectif qui a été présenté aux conseillers "cannes", affirment Serge Latchoumanin, délégué syndical et la CGTR, et Gilbert Rossolin, délégué du personnel.
Lundi 5 Septembre 2011 - 15:38
.
Lu 1109 fois




1.Posté par Ysabelle CHOCOLAT le 05/09/2011 19:22
Voilà ce que c'est d'être dirigé par un seul homme.
Il détient le pouvoir et dirige cette Institution sans tenir compte des employés et biensûr en faisant preuve d'aucun bon sens.
Les agriculteurs croient qu'ils sont écoutés alors qu'ils n'ont pas accès aux bonnes informations... ils sont manipulés.

Résultat des courses :
- sur le terrain, le travail n'est pas fait comme il faut faute d'employés suffisant,
- les agriculteurs et surtout les éleveurs sont lésés,
- les bon employés sont sanctionnés,
- ceux qui le peuvent quittent le navire (qui sans nul doute est amené à couler),
- ceux qui n'ont aucune éthique professionnelle, ferment les yeux et disent OUI à leur chef... ils sont récompensés (sans doute) par une augmentation injustifiée, voir une "promotion" (non méritée)
- certains ne fichent rien, et ont les faveurs du président et se disent même protégés par lui,
- une incompétente, embauchée politique, pour bon et menus services et autre faveurs au président, se dit soutenue et protégée par ce président, malgré son incompétence avérée.
- les autres, ces trvailleurs honnêtes, pères et mère de famille responsables ? ils subissent

Il était temps que certains employés réagissent !
Battez-vous camarades !!!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales