Economie

La Capeb rejette l'accord Medef-Cospar

La Capeb (Confédération de l’Artisanat des Petites Entreprises du Bâtiment) a convié la presse ce matin pour justifier sa position face à l’accord signé entre le Medef et le Cospar.


La Capeb rejette l'accord Medef-Cospar
Tous les ans, la NAO (négociation annuelle obligatoire) permet une revalorisation salariale. En ce qui concerne le secteur du bâtiment, et notamment la Capeb (confédération  de l’artisanat des petites entreprises du bâtiment), ces négociations obligatoires de revalorisation de salaire ont eu lieu il y a un mois. "Le monde salarial a signé un protocole pour une augmentation de l’ordre de 3%" explique Joël Melchior, le président de la Capeb.

Il est donc hors de question pour la confédération d’accepter une nouvelle hausse salariale : "L’accord entre le Medef et le Cospar, qui prévoit une hausse de 50 euros des salaires, ne nous concerne pas. Nous, petites entreprises du BTP, ne sommes pas d’accord et nous ne pourrons pas faire face à une double revalorisation des salaires", a lancé fermement Joël Melchior.

La Capeb va notamment interpeller les candidats à l’élection européenne pour les sensibiliser sur la situation des petites entreprises. Ecouter l’interview de Joël Melchior ci-dessous.

joel_melchior.mp3 joel melchior.mp3  (471.06 Ko)


Samedi 30 Mai 2009 - 13:11
Melanie Roddier
Lu 1429 fois




1.Posté par nicolas de launay de la perriere le 01/06/2009 19:49
3% de revalorisation salariale alors que le coût de la vie est plus élevé à la Réunion dans les proportions que l'on sait, c'est vraiment se foutre de la gueule des salariés, qui ne peuvent parfois pas dire grand chose sinon "merci patwon"...."l'esclavage la pa fini"...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales