Economie

La Capeb propose un dispositif d'aide à l'embauche dans les petites entreprises

Théophane Narayanin, administrateur de la Capeb, a présenté, au nom de la Confédération, un dispositif d'embauche à expérimenter à la Réunion, dans les entreprises de moins de 50 salariés. Il s'agit d'un contrat de compétitivité bâti sur la concentration des moyens financiers de l'Etat sans engagement supplémentaire pour celui-ci. Une façon pour la Capeb d'apporter sa pierre à l'édifice en recherchant des moyens de sortir les petites entreprises du marasme ambiant.


La Capeb propose un dispositif d'aide à l'embauche dans les petites entreprises
Théophane Narayanin, utopiste? aguerri ? pertinent? C'est en tout cas avec la plus grande conviction qu'il a présenté, ce vendredi matin, en tant qu'administrateur de la Capeb son "contrat de compétitivité" pour favoriser l'emploi.

S'il rappelle "être un chef d'entreprise qui fait de l'international" et non un artisan, Théophane Narayanin, au nom de la Capeb, ne compte pas laisser ses camarades sur le bord du chemin. "J'ai choisi de soutenir l'artisanat voilà plusieurs années pour des raisons qui ne font que s'aggraver", évoquant le monopole de quelques grands groupes ou encore l'inadéquat système administratif qui pèse sur le dos des petites entreprises.

Non sans rappeler que "les politiques de la Réunion sont brillants", il espère bien pouvoir les amadouer pour qu'ils "s'inspirent de mes propositions" car, piqure de rappel, "chacun son job, il faut que les politiques nous écoutent, nous qui savons comment créer de l'emploi".

Plus de 32.000 créations d'emplois...

Alors comment créer de l'emploi, selon Théophane Narayanin? En faisant de la Réunion "un laboratoire d'excellence", "une île témoin", "un cobaye pour l'Europe". Lui et ses camarades de la Capeb proposent de "concentrer les moyens financiers de l'Etat, de toutes origines" afin de mettre en place un dispositif inédit d'embauche, dispositif qui serait régenté par "une association d'Etat".

"Un chef d'entreprise cherche un ingénieur développement? un DRH? On lui propose l'intégration d'un nouvel employé. On aide le chef d'entreprise à répondre à des besoins spécifiques, à redynamiser sa structure, à créer de la productivité" explique-t-il. L'aide serait versée pour deux ans à hauteur de 50.000 euros pour chaque entreprise… un dispositif ambitieux mais coûteux, peut-être trop: "Ce dispositif créerait plus de 32.000 emplois dans les secteurs de l'industrie, commerce, services et métiers, soit un coût de 800 millions d'euros par an", précise-t-on.

Plus de 100.000 personnes qui travaillent au noir à la Réunion, selon Théophane Narayanin

Les atouts de cet outil à expérimenter seraient, à en croire son porte-parole, plus nombreux qu'on ne le pense: "Il faut aussi le voir comme une façon de contrer le travail au noir", estime-t-il, car pour lui, les chiffres avancés par l'Insee sont bien loin de la réalité. En 2008, 12.500 personnes ont déclaré avoir eu recours au travail informel à la Réunion. "Je vous le dis, ils sont au moins 100.000 à travailler au noir ! C'est en train de pourrir la Réunion."

En plus de "muscler" les petites entreprises et créer de l'emploi, Théophane Narayanin entend proposer là une solution aux dérives sociales qu'amène le chômage dans les foyers, à l'instar de l'alcoolisme et de la délinquance… Tout un programme.

Le chef d'entreprise conclut en concédant qu'"on jette un pavé dans la mare pour faire réagir, certains éléments ne sont peut-être pas réalisables mais aujourd'hui on a besoin d'emplois, et les entreprises n'arrivent plus à embaucher".
Vendredi 16 Mai 2014 - 13:11
Lu 861 fois




1.Posté par David Asmodee le 16/05/2014 15:00
Ouais ! lé bon gars !
Di a mwin quand ça i commence, mi fout un dehors, mi prend un payé par l'Etat !

Lé bel ! lé bel !

2.Posté par Valls le 16/05/2014 20:13
On a meme pas besoin! Les socialistes viennent d'interdire de stage tout les eleves qui ne sont pas directement opperationnel en fin d'etude ( quelle entreprise payerais 535 euros par mois + les tickets resto ect... a une personne qua va passer son temps a se former?..)
Alors dans quelques mois ces memes entreprises pourront embaucher un chomeur de niveau ingenieur (mais moins cher: sens stage, pas de validation du diplome! Hi hi!) Et en plus grace a Pole emploi et au CAUE c'est les con-tribuables qui payeronst son salaire les 6 premiers mois!
Elle est pas belle la vie?
Ne sont-ils pas geniaux tous ces donneurs de leçons? ?? ^^

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales