Economie

La CRC épingle la gestion financière du Groupement Hospitalier Est Réunion

A peine installé (1er janvier 2012) et déjà dans la tourmente: le GHER (Groupe Hospitalier Est Réunion) ou Pôle Sanitaire Est vient de se faire épingler par la Chambre régionales des Comptes (CRC). Leur situation financière délicate après le regroupement de trois structures (Centre hospitalier intercommunal, clinique de Saint-Benoit et syndicat interhospitalier) liée notamment à leurs passifs respectifs, a amené l'Agence régionale de santé (ARS) à demander à la Chambre régionale des comptes une enquête. En cause, un plan de redressement des finances insuffisant, un recrutement de personnel démesuré, des coûts d'exploitations mal définis… le tout couplé à un compte de résultat présentant un déséquilibre de plus de près de 3 millions d'euros. Au final, la CRC interdit au GHER de ne plus effectuer de demandes de prêts sans l'accord de l'ARS. Une mise sous tutelle qui ne dit pas nom.


La CRC épingle la gestion financière du Groupement Hospitalier Est Réunion
Alors que le Pôle Sanitaire Ouest a du mal à sortir de terre, le Pôle Sanitaire de l'Est vient de se voir adresser un sérieux recadrage par la Chambre régionale des comptes de la Réunion. Le Groupe hospitalier Est de la Réunion ou Pôle Sanitaire Est est tout jeune puisque installé à Saint-Benoit le 1er janvier 2012 et a à sa tête Arsène Nerbard en tant que directeur général.

Le GHER a été mis en service au mois de janvier dernier et est présenté comme un fleuron en terme d'équipement de santé moderne. Le GHER résulte du regroupement de trois structures, le Centre hospitalier intercommunal (CHI) de Saint-André/Saint-Benoit, la clinique de Saint-Benoit, établissement de santé privé non lucratif géré par la fondation du Père Favron, et le syndicat interhospitalier (SIH). Et la santé financière de certaines structures a pesé sur les comptes du GHER.

Une situation financière délicate qui n'a pas manqué d'inquiéter la directrice de l'Agence de Santé de la Réunion, Chantal De Singly. Cette dernière a adressé un courrier le 23 avril dernier demandant la saisie de la Chambre régionale des comptes afin de "formuler un avis sur la situation financière du GHER et des propositions de redressement", explique la CRC. Dans la foulée la Chambre des comptes demandaient au directeur général et au président du conseil de surveillance, Arsène Nerbard et Jean-Claude Fruteau de fournir leurs "observations".

La CRC épingle la gestion financière du Groupement Hospitalier Est Réunion
Pourquoi une telle saisine de la CRC ? Dans un courrier du 5 septembre 2011, Chantal de Singly demandait au directeur général du GHER de "présenter un plan de redressement pour le 1er novembre 2011", souligne la Chambre régionale des comptes. Or, en janvier 2012, l'ARS n'avait reçu qu'un "projet de plan laissant envisager un déficit au compte de résultat provisionnel de plus de 5 millions pour 2012", ajoute la CRC. Un nouveau projet de plan de redressement est présenté en mars dernier, mais jugé "insuffisant" une nouvelle fois par la direction de l'ARS qui saisit alors la CRC. "Le plan de redressement présenté par le GHER serait insuffisant pour permettre un rétablissement des comptes de l'établissement pour les prochains exercices", souligne-t-elle. La Chambre se met alors à "décortiquer" ce fameux plan…


La CRC épingle la gestion financière du Groupement Hospitalier Est Réunion
Des recrutements tous azimuths

Dans son rapport, la CRC pointe du doigt la gestion des ressources humaines du GHER. Entre le 20 janvier et le 30 avril 2012, l'établissement médical a recruté 56 agents (ndlr: 47 personnels non médicaux et neuf personnels médicaux) alors que l'ARS avait demandé au GHER de "privilégier le redéploiement du personnel non médical" et de "geler tout recrutement supplémentaire jusqu'à la signature d'un contrat de retour à l'équilibre", souligne la CRC. Pour l'établissement, il s'agissait de recrutements liés au renforcement nécessaire des services support pour optimiser le fonctionnement de l'hôpital dans les nouveaux locaux.

Autres points soulignés par la CRC. Les services extérieurs qui passent de plus de 1,1 million à 2,6 millions d'euros entre 2011 et 2012. "Une progression pas suffisamment justifiée (…) il explique cette prévision par la mise en place d'un contrat d'entretien (non transmis) sur le nouveau matériel", explique la CRC. Et les exemples de ce type sont nombreux. Les dépenses d'alimentation passent de 38.000 euros à 1,6 million d'euros… "L'externalisation de la restauration s'est traduite par une augmentation significative du coût de la restauration que l'établissement n'a pas été en mesure de justifier clairement (…). Il appartient à l'établissement de clarifier la gestion de la restauration qui constitue une charge importante", précise la CRC. Chaque chapitre budgétaire présenté par la direction est immanquablement corrigé par la Chambre régionale des comptes.

Une pénalité de renégociation d'emprunt d'un montant de 10 millions d'euros

La CRC épingle la gestion financière du Groupement Hospitalier Est Réunion

La CRC épingle la gestion financière du Groupement Hospitalier Est Réunion
Autre élément à charge pour la gestion du GHER, les huit emprunts "toxiques" contractés par le SIH portant sur des opérations de la construction et des équipements. Ils ont fait l'objet d'une renégociation lors de leur transfert vers le GHER visant à "sécuriser partiellement les emprunts présentant un risque élevé", souligne la CRC, mais également à financer le solde de l'opération de construction et les dépenses d'équipement. Une négociation qui a permis d'obtenir de nouveaux emprunts "adossés" à des taux fixes. "Mais elle a conduit à étendre la durée de sa dette sur 40 années (…) et a entraîné une pénalité de renégociation d'un montant de 10 millions d'euros", explique la Chambre régionale.


La CRC épingle la gestion financière du Groupement Hospitalier Est Réunion
Le recours à l'emprunt soumis à l'autorisation de l'ARS

Les exemples sont encore nombreux et la Chambre régionale des comptes écorne la gestion du GHER sur 30 pages de rapport. Dans ses conclusions la CRC a déclaré "recevable" la saisine faite par l'Agence de Santé Océan Indien. "On constate qu'après corrections des insécurités, le compte de résultat prévisionnel principal 2012 présente un déséquilibre de 2.959.147 euros", souligne-t-elle. La Chambre régionale des comptes souligne le caractère "lacunaire" du plan de redressement présenté par la direction du GHER, sans "réelle maitrise des dépenses de personnel" en se basant sur des "hypothèses optimistes" d'augmentation des produits liée au développement de l'activité du Groupement Hospitalier Est Réunion de Saint-Benoit. Pis, les opérations liées à la renégociation des emprunts (voir plus haut) peuvent mettre en "cause la pérennité de l'exploitation de l'établissement", ajoute la CRC.

La Chambre régionale des comptes, s'appuyant sur le code de la santé publique, a décidé de placer sous une tutelle qui ne dit pas son nom de l'ARS le GHER: "Compte tenu de sa situation financière, le recours à l'emprunt de l'établissement sera soumis à l'autorisation préalable de la directrice général de l'Agence de santé Océan Indien", conclut-elle.

La CRC épingle la gestion financière du Groupement Hospitalier Est Réunion

Vendredi 28 Septembre 2012 - 16:06
Lu 3905 fois




1.Posté par citoyen le 28/09/2012 18:44
Un directeur gros doigts que tout le monde connait pour ses réseaux mais d'une compétence limitée....

Ca n'a pas empêché, Monsieur, de renouveler le parc automobile et de changer sa C6;;

Si la CRC va gratter un peu néna des pratiques bizarres... mais le réseau veille...

ZISKAKAN?

2.Posté par zorro le 28/09/2012 18:49

On comprend pourquoi le réseau a choisi FRUTEAU.. comme président FHF....
Un protection, un député mais .... hier cétait VIRAPOULE;;;

cest la girouette qui tourne

3.Posté par GHER, ARAST 2 poids 2 mesures le 28/09/2012 19:18
Si on se réfère au rapport de la CRC publié sur ce site, et malgré les dénégations pathétiques du Conseil Général (au fait ont-ils porté plainte...LOL, sûr que non), l'ARAST a été liquidée alors que le Département n'avait pas respecté le plan de reprise, ni le prix national de l'heure d'aide à domicile. Ce qui fait que 1 200 emplois et des actions très utiles à la population ont été supprimés alors qu'au final le Conseil général devait de l'argent à cette association.
Dans le cas du GHER les chiffres sont affolants, pourtant cabris y mangent salade et même beaucoup mieux que ça.

4.Posté par tamarin des hauts le 28/09/2012 20:10
ouh la la ça sent le roussi pour la direction du GHER et son directeur emblématique, qui ne sait pas aligner 2 phrases correctes l'une à la suite de l'autre.....qu'a cela ne tienne il est à la direction d'un hôpital de cette taille.
Que va faire le reseau pour sortir son poulain, leur frère de cette mouise qui pendait à son nez et l'avait pas besoin de faire l'ENSP pour voir que lu n'avait point le niveau de diriger un établissement hospitalier, mais voilà c'est un membre influent du reseau (...)....
il a toujours réussi a écarter les gens compétents de son entourage pour s'entourer d'incompétents, et d'alimentaires pour qu'il reste en haut de la marche.il en a placardiser plus d'un dans le temps du CHI.
je crois qu'il a sévit aussi au niveau des oeuvres sociales hospitalières, avec ses fréres FM, et apparement ils ont laissé des traces là bas aussi, décidement ou il passe les budgets trépassent ...lol
on attend vivement la suite, la CRC peut saisir la justice, non ????

5.Posté par GASPILLAGE le 28/09/2012 19:48
Jean Claude Fruteau en tant qu'à président doit répondre au sujet de ces recrutements massifs . Bien entendu ce sont des personnels non médicaux car pour récompenser sa clientèle électorale impossible de prendre de personnes qualifiées...

6.Posté par Oté ! le 29/09/2012 01:33
Oh mais j'y pense: Chantal de Singly vient d'être muté en métropole... elle devait commencer à déranger le Député, Président du CA du GHER... un petit coup de fil à Paris et hop, c'est réglé ... enfin presque. Ne reste plus qu'à muter le magistrat en charge du dossier et le Président de la CRC...... Une bonne petite démocratie bananière tiens....Ces pratiques portent préjudice à l'image de la pensée et de sa philosophie et les utilisent au profit d'intérêt particulier cupide ...

7.Posté par noe le 29/09/2012 07:23
Trop de dépenses et pas assez de malades !

Cet hôpital souffre d'une mauvaise image surtout venant d'un chirurgien qui ne sait que "charcuter" les malades durant les opérations chirurgicales ...opérations à la va-vite , engueulades de malades , bref , les soins sont mal traités ...les patient préfèrent aller ailleurs dans d'autres cliniques de St Denis !

Ceux qui sont inconscients sont emmenés dans cet hôpital de l'Est mais les autres demandent qu'on les emmènent plutôt à St Denis !
Ces images négatives collent comme "tempane" sur cet hôpital !

8.Posté par bénedictain le 29/09/2012 08:59
même pour un bras casser je ne part pas dans cette hôpital pour info plus de mort que de malade guérie j'ai la chance d’avoir une voiture et 2 semaines de cela j'ai préférer faire 50 km pour me rendre au CHD de belle pierre (ce n'est pas pour leur faire de la pub car la bas aussi y'a des petit problème.) a 2h00 du matin pour mon fils malade pour moi vos mieux se faire opérer dans la brousse de mada que de se faire poser un plâtre au GHER combien de médecins on décliner l'offres pour bosser avec heu je connais déjà 3 .......si vous voulez mourir vite prenez des médicaments générique ou faite vous hospitaliser au CHER.....

9.Posté par Tonton le 29/09/2012 10:44
C'est un scandale. Les réseaux mafieux on s'en fout (y avait les mêmes à l'ARAST.....). Comment ces incompétents osent mettre en danger la santé des réunionnais par cette gestion clientéliste catastrophique, on fait pas du social dans les hopitaux on soigne des gens malades. Quant à la CRC et l'ARS, il ne suffit pas de constater ces dérapages mais il faut les sanctionner. MDR la mise sous tutelle d'un établissement au bord du gouffre. Les dirigeants ont mis le GHER dans la mouise, maintenant l'ARS doit se débrouiller pour lui faire remonter la pente. Honte aux dirigeants de cette structure.

10.Posté par ndldlp le 29/09/2012 13:07
gageons que la DHOS va "muter" d'office ce directeur dans un poste confortable et chauffé dans un coin paumé de France où il sera nuisible à personne..c'est bien tout ce qu'il mérite.. à moins d'une mise à la retraite "d'office"...?

11.Posté par benedictin le 29/09/2012 14:00
Un regard vers les gros bras de bras fusil...

12.Posté par fafa le 29/09/2012 14:07
il est pas compétent? pas de résultat ?c'est déja le bordel , et ben on le vire pour faute grave, son boulot c'est de faire en sorte que cela fonctionne correctement, si c'est pas le cas il dégage et bastante de ces pseudos directeur general.....

13.Posté par Boa Bill le 29/09/2012 17:19
Je suis stupéfait, à chaque fois que je lis un compte-rendu de la CRC, de constater que finalement rien ne change vraiment et que personne ne semble avoir de comptes à rendre aux contribuables que nous sommes.

A quoi sert donc la CRC ?

Je vous le demande, en tant que contribuable !

Bertel de Vacoa

14.Posté par Boa Bill le 29/09/2012 17:22
Au niveau National, il en est de même pour la CDC

Ils dénoncent mais au final, il ne se passe rien et c'est toujours nous qui payons.

Bertel de Vacoa

15.Posté par guetali le 30/09/2012 05:57
Il n'est pas inutile de préciser qu'à ce jour on en est à près de 7 millions de déficit prévisionnel pour 2012, bienvenue dans la vraie vie Arsène....

16.Posté par totoche le 30/09/2012 10:10
Et si la Martine de mes 2 Singly gly avait pu placer une goyave d'importation à la tête du GHER la solution de financement aurait pu se trouver très facilement et très vite !.
Seulement voilà c un réunionnais et de surcroît coloré qui est sa tête ! alors c plus difficile et même inacceptable par les néocolonisateurs.
Et nous réunionnais qu'attendons nous pour être solidaire ! nous devrions être fier que des réunionnais dirigent enfin nout péi !
manifestement à la lecture des commentaires noulé plus colonisateurs que le néo !
ARS contrôle t-elle avec la même équité les autres hôpitaux ? qui sont dirigés par qui ?
des copains et des coquins de la Martine ?
investigons? Regardons l'horizon Corse et Antillais il faut un bon baisement dans la cour Patel !

17.Posté par Dr ANONYME le 01/10/2012 16:57
A peine croyable, la petite clinique de St-Benoit que j'ai connu du temps du Dr MOREAU et du Dr Alain LEJADE (1965-1970) gagnait assez d'argent oui assez d'argent mais en bossant dur dur avec de la chirugie de qualité qui fut capable de faire construire à elle seule (sans emprunter si je ne me trompe) la grande clinique Sainte-Clotilde.

Nous avions averti voici un an que le plus difficile n'est pas de construire un grand batiment à cet endroit, mais de recruter un bon chirurgien qui veulle y vivre. On ne nous a pas cru. Les administratifs qui ne voient pas cela ne méritent pas leurs salaires.

Il ne reste plus qu'à faire l'inverse : vendre le GHER à CLINIFUTUR. Tout retard à prendre cette bonne décision nous coutera cher à nous tous.

Parler du déficit de la Sécu en l'attribuant entièrement à des professionnels de santé qui d'ailleurs se raréfient tiens pourtant (Et pourquoi donc ?) et en oubliant ces déficits hospitaliers gigantesques à coté des coûts jugés excessifs du système libéral qui n'est pas parfait non plus, c'est se tromper.

18.Posté par Dr ANONYME le 01/10/2012 17:36
C'est une affaire déjà ancienne :

http://www.zinfos974.com/Reglements-de-comptes-au-COGOHR_a2586.html

19.Posté par un six font font font .. le 03/10/2012 10:20
16.
total hors sujet..Bien essayé le coup de la diversion..

20.Posté par grondin le 05/10/2012 22:42
@19 bien essayé le coup du syphon pour tenter le hors sujet MAIS :
@16 est bien dans le sujet

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales