Economie

La CNL dénonce l'abus des bailleurs sociaux sur les locataires

Selon la CNL, la Confédération nationale du logement, les bailleurs sociaux de la Réunion auraient perçu près d'un million d'euros de manière illégale auprès des locataires ces cinq dernières années.


La CNL dénonce l'abus des bailleurs sociaux sur les locataires
Erick Fontaine, administrateur de la Confédération nationale du logement (CNL) s'exprime dans le Quotidien d'aujourd'hui pour dénoncer les abus des bailleurs sociaux sur les allocataires réunionnais.

Après avoir analysé les charges locatives des logements sociaux, ce dernier se rend compte d'écarts considérables entre deux blocs d'un même ensemble dans le secteur de l'Ouest, soit pas moins de 900 euros de décalage au niveau des charges, sans que cela ne soit justifié par le bailleur.

"On peut aussi voir dix compteurs d'eau facturés sur une résidence alors que seuls deux servent. Ou un abonnement téléphonique pro relié à un digicode. Ça ne sert à rien et ça ne peut pas être facturé aux locataires", explique l'administrateur dans le Quotidien. En additionnant tous les abus qui s'étalent sur cinq années, le montant s'élève près d'un million d'euros.

Au regard de ces abus, le président de la CNL, Jean-Michel Saingainy, suggère la mise en place d'un observatoire des charges locatives et la formation de citoyens "sentinelles" dans chaque résidence.
Samedi 1 Août 2009 - 17:44
Karine Maillot
Lu 3074 fois




1.Posté par JUBILATION 57 le 01/08/2009 18:42
Cela s'appelle de l'escroquerie et quand il y a escroquerie, on se plaint!

2.Posté par Coo2gle le 02/08/2009 09:42
Mise en place d'un observatoire ? C'est tout ? Pas de sanction ? Les responsables voyous restent en place ?

L'escroquerie continue...

3.Posté par Cambronne le 02/08/2009 12:49
les bailleurs sociaux de la Réunion auraient perçu près d'un million d'euros de manière illégale auprès des locataires ces cinq dernières années.

Et cela étonne encore à chaque passage des baleinas Mascareignas en Respublica Jacobine Bananas ...
Quand j'observe comment sont attribué les appels d'offre rien que sur les choix des architectes alimentaires « l'on pourrait en déduire qu'il y a bien de la corruption dans les marchés d'attributions » l'on pourrait y adjoindre lépineuse question subsidiaire quand se sont souvent « Les collectivités ne joueraient pas le jeu… », ou elles feraient allusion à peine masquée à une corruption institutionnalisée pour entretenir la peur et le manque .

Franchement ou passe tout le pognon des encaissements des loyers ?

Pourquoi la SIDR ainsi que la SHLMR font elles partie de l'actionnariat de la compagnie Air Austral ?

Pourquoi l'arrogance et la dictature des décideurs optent ils leur visions sur des projets toujours plus coûteux sans aucune concertations , nocifs à environnement avec une architecture merdique ne respectant que trop rarement les normes et surtout inefficaces pour répondre aux attentes de vie des réunionnais repère de laideur avec le temps et non-valorisant pour la Ville
Faisant que le record d'improductivité de la dépense publique en matière de logement social à nouveau battu par ile de la Réunion pourtant les fonds sont là pourquoi ces gens ne s'attachent ils pas à répondre aux attentes ? .

Quand dans une décontraction feutrée ils abusent d'un droit de préempter par les différentes communes de ile de la Réunion pour X millions d'euros auxquels il conviendrait d' y ajouter des travaux divers et variés qui dépasseront facilement les X millions d' euros.
Pour quoi faire ?
Des logements sociaux. ?
Certes, mais combien exactement ?
Lorsque de nombreux appartements resteront vacants ! je n'oserais pas parler de la vétusté du parc vieillissant

Ce petit exemple est un modèle du genre dans le Landerneau Réunionnais , un parfait résumé de l'absurdité et du gaspillage de la politique clientéliste jusqu'au-boutiste de certains administrateurs de ces bailleurs sociaux et autres SEM souvent complices avec des Maires , fardée de bons sentiments. Il suffit d'ailleurs de prononcer le mot "clientélisme" pour faire sursauter quelques élus zélés en conseil sur le choix des futurs projets .

Voilà ce qui arrive quand on appuie là où ça fait mal quand la corruption n'est qu'un moteur à propulser la virtuosité de ces profiteurs . dire su'il y a encore des optimismes d'une naïveté sans bornes... j'en serais presque ému.
Tous nous savons dans cette funeste comédie d'hypocrites que chaque attribution de maitrise d'œuvre , d'architecte, et choix des entreprises de gros œuvres etc... sont décidés à l'avance et les appels d'offres des ces bailleurs sociaux ne sont qu'une mascarade pour amuser la galerie un feux dans un champ de cannes destinés à faire bonne figure devant la loi .


Pour l'avoir vécu avec je n'ai pas peur de le dire SIDR et SHLR voir comment de multitude d'avenants aux contrats seront apportés sans aucune vérification, sinon celle du montant du chèque qui faudra certainement verser.
L'attribution des bailleurs sociaux (une fois que les membres de l'office se sont servi) et faites suivant les instruction des élus siégeant des communes avoisinantes.
Les statutaires employés sont carrément au dessus de ce que l'on pourrait imaginer, voiture de fonction au dessus des gammes préconisés, bon essences utilisés a titre personnel.
ect ...
Pire on embauche suivant des directives ordonnées par les uns et les autres, par exemple, les amis fils neveux et nièces de Monsieur machin , ancien maire d'une commune du nord , a été embauché sans aucun justificatif ou une quelconque compétence pour le job qu'il occupe.
tous les jours constatation nos vertueux élus profitent de leur position dominante , font du clientélisme, c'est un peu comme une marque de fabrique typiquement tropicale version réunionnaise ....Ça en dit long primo , sur l'estime de nos gouvernants pour le respect des consommateurs et ensuite, secundo , sur le protectionnisme de nos élus de la Réunion pourries par la corruption depuis des dizaines d'années quand l'on regarde les commissions des SEM .
"pourquoi trouvons nous toujours les mêmes entreprises qui gagnent les marchés ?"
"pourquoi trouvons nous toujours les mêmes Architectes qui gagnent les projets ?"

4.Posté par nicolas de launay de la perriere le 02/08/2009 13:08
C'est comme l'observatoire des prix.Belle couillonniss'... quand on pense que des sociétés achètent aux grandes surfaces les tickets de caisse pour faire de l'analyse produit, prix et j'en passe au profit des marques distribuées dans les grandes surfaces (www.fr.nielsen.com), quand on pense que ces gens de la grande distrib' n'ont pas osé éventuellement proposé pour une meilleure transparence, l'utilisation de ce même moyen pour parvenir à l'un des but de l'observatoire des prix, on est obligé de crier à l'incompétence des personnels des services de l'Etat, à l'ignorance de nos partenaires sociaux, et à un certain mépris du consommateur par la "grande distribution" locale...

Pour ce qui est de ce potentiel futur observatoire du logement, pas besoin d'être devin pour voir qu'il ne servira à rien.

Comme l'a dit jubilation57, quand on se fait escroquer, faut porter plainte. Que font les associations de consommateur ? de la comm' ?

5.Posté par tironé le 02/08/2009 16:12
il faut dénoncer les escrocs ! qui sont les administrateurs?

6.Posté par ludovic leste le 03/08/2009 01:31
Un observatoire ne servira pas à grand chose, nous le constatons déjà avec celui des prix.
Constater les infractions ne sert pas grand chose si il n'y a pas de réaction. Le c.n.l me semble avoir choisi la médiatisation de ces membres plutôt que la défense des locataires. Sont action me semble similaire à l'association "agir pour nout toute" qui n'agit que pour un certain parti de la place, en oubliant le peuple qui l'a si bien manipuler!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales