Social

La CINOR veut "maitriser les coûts du foncier pour favoriser le logement social"

9.000 citoyens sont demandeurs de logements sociaux. Pour favoriser sa construction, la signature d'une convention ce matin entre la CINOR et l'EPFR permettra de diminuer d'au moins 20% le cout d'acquisition du foncier.


Le logement social est plus qu'insuffisant dans toute l'ile. La région Nord n'est pas épargnée et la CINOR (Communauté Intercommunale du Nord de la Réunion) se devait de passer à la vitesse supérieure en devenant un "réel acteur du logement social" affirme sa présidente. Ericka Bareigts a une approche pragmatique du logement social et salue la "qualité de travail des différents protagonistes" soulignant que le début des études a eu lieu seulement en 2008.

La collectivité souhaite, à travers la signature ce matin d'une convention avec l'EPFR (Établissement Public Foncier de la Réunion), permettre une réduction du coût du foncier de 20% et ainsi favoriser les opérations de construction mais aussi de rénovation de l'habitat social insalubre.
"La Cinor est la dernière collectivité avec la mairie des Avirons à rejoindre l'EPFR" se félicite Raymond Lauret, son président. Le rôle de l'EPFR est de favoriser l'acquisition de terrains achetés au prix des domaines, permettant aux collectivités de construire du logement social.

"43% de la population du Nord a moins de 35 ans"


Le manque d'accessibilité et l'absence de réseau d'assainissement sont des freins à la construction de logements sociaux, raison pour laquelle ces réseaux doivent être construits ou améliorés. La collectivité y contribuera à travers des investissements.

Afin de mettre en œuvre les projets, les élus et partenaires ont défini les bénéficiaires des aides se basant sur un constat : plus de 43% de la population du Nord est composée de jeunes actifs, de jeunes en formation, de couples avec enfant ayant moins de 35 ans ."Ce sont les jeunes qui feront la Réunion de demain" déclare Ericka Bareigts faisant tout pour éviter "une situation d'exclusion sociale et de fait une exclusion du logement". "Il faut répondre aux besoins et aux attentes des citoyens, il y a urgence sociale".

"Des aides au développement durable"


A l'heure où le développement durable prend une place considérable, certaines mesures ont trait à ce domaine, parmi elles, des projets de récupération et de valorisation des eaux de pluie. "Les chauffes-eau solaires sont déjà largement aidés, mais pas les systèmes de ce type, raison pour laquelle nous y mettons l'accent", justifie Ericka Bareigts, avançant 1.500 euros d'aide par logement et "un dispositif qui sera ajusté".
Le financement est quant à lui dores et déjà intégré au budget prévisionnel 2010, "les aides seront applicables dès le 1er janvier prochain" annonce la présidente.

Une Charte du cadre de vie en habitat collectif signée

La CINOR a également signé ce matin une charte du "cadre de vie en habitat collectif" avec les différents bailleurs (SHLMR, SIDR, SODIAC, SEDRE, SEMADER, SEMAC et ARTOS). Cette charte vise à mieux gérer les déchets en habitat social collectif, et sensibiliser les locataires au tri efficace et valorisé de leurs déchets.

Sur la vidéo, Ericka Bareigts et Raymond Lauret détaillent certains aspects.
Mardi 15 Décembre 2009 - 16:19
C. L
Lu 1361 fois




1.Posté par nicolas de launay de la perriere le 16/12/2009 01:22
le problème à la Réunion, c'est que chaque élu veut raser gratis avec l'établissement ou la collectivité dans laquelle il est élu, de sorte de pouvoir briller plus fort que l'élu de l'autre camp ou de son camp, qui siège dans la collectivité qui a la compétence dont celui qui veut raser gratis, aimerait s'emparer..
bref..
un grand barnum qui a encore de beaux jours devant lui, avec la médiocrité des élus en poste.

2.Posté par nicolas de launay de la perriere le 16/12/2009 01:25
le système d'aide en question ne fera qu'augmenter les prix des dits dispositifs, dont la plupart sont éligibles à des mesures de défiscalisation (impôt sur le revenu).
mais à la Réunion, tous les ménages ne sont pas propriétaires, ni ne sont imposables..

quid par exemple, des habitants en logement collectifs ? vont ils pouvoir obtenir cette aide de la cinor ..on imagine déjà le grand gaspillage à venir ..à moins que les sociétés d'hlm ne récupèrent cette manne, en cumulant les aides théoriques par logement..

grand barnum ? méga n'importe quoi plutôt.

3.Posté par Bertrand le 16/12/2009 09:05
commencer à maitriser les coûts de vos salaires , de vos cumuls , de vos copinages ce sera un début

combien coûte Ericka Bareigts à notre commune , ainsi que les autres mandats

le vice présidents ainsi que les autres mandats dont deux n'ont pas passé la 3e
oui la poilitique du copinage nout coûte très cher

moi y en a vouloir vos sous


Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales