Social

La CGTR proteste devant le commissariat Malartic


Des membres de la CGTR se sont posés devant le commissariat de police Malartic pour protester contre l'arrestation d'un syndicaliste. Pour ces derniers, les forces de l'ordre ne différencient pas les manifestants aux fauteurs de trouble.
Cet après-midi, parmi les affrontements, plusieurs arrestations ont été effectuées par les forces de l'ordre.

Mardi 10 Mars 2009 - 18:40
Melanie Roddier
Lu 890 fois




1.Posté par jpp974 le 10/03/2009 18:55
On croit rever et en plus venir à une manif avec des marmailles alors qu'on ne maitrise rien...

2.Posté par Nicolas le 10/03/2009 19:27
Justice pour tous y compris pour les syndicalistes excités et pitoyables.

Depuis quand on manife avec des mineurs!! Ils savent que c'est passible de prison?

3.Posté par mel450 le 10/03/2009 19:57
j'ai vu au journal de rfo que la personne arrêtée était en état d'ébriété, et la police dit qu'il avait deux galets dans la main. Drôle de syndicaliste!!!

4.Posté par Jeff le 10/03/2009 20:05
Quelle honte, en prison ce syndicaliste pousse au crime. Moi, je plains les gens du Chaudron qui sont stygmatisés par tous ces cretins.

Oui, il faut trouver une solution de partage, c'est URGENT mais ces syndicalistes ils se battent pour se partager le gâteau.La misère est la plus grande injustice mais nos syndicalistes se battent pour se faire un nom au lieu de négocier.

Tient les profs n'étaient pas dans la rue? C'est vrai, ils leur fallaient lutter contre le site internet : aide au devoirs ou quelque chose comme cela. Quand je pense qu'ils ont fait la gréve parcequ'ils ne voulaient pas avoir les "livres" scolaires en lignes sur Internet. J'ai honte d'avoir été prof.


5.Posté par Trouillomètre au maximum le 10/03/2009 20:19
Le soi-disant "syndicaliste" est bourré, il a des galets dans la main. Il les laisse tomber innocemment au moment de son arrestation. Il ne veut pas se laisser arrêter et se rebelle. La police est obligée de l maîtriser.
Ses con génères "syndicalistes" veulent donc sa libération et vont provoquer les flics devant le commissariat ...
On s'étonne après ça que la France soit un des pays les plus faiblement syndicalisé, mais que en revanche le peu de syndicalistes qu'il y a ont un pouvoir de nuisance extraordinaire ...

6.Posté par HERZOG le 10/03/2009 20:39
Difficile de croire aux propos de Yvan HOAREU, concernant les débordements de la manifestation, sachant que le COSPAR s'est rendu dans des quartiers sensibles pour rameuter tout le monde. Il n'attendait que celà dérape pour avoir un peu de légitimité sur son mouvement. Il faut dire que ce monsieur, a décider de prendre à son compte la lutte contre les injustices, sachant que lui même bénéficie des avantages du système.

Vu la tournure des évènements, l'abile intervention de Mr CAILLE au nom du MEDEF, prenant de cour MR VERGES et Mme DINDAR, qui devront rapidement apporter les 50€ manquant concernant les salaires.

Et dans tout celà, Mr RATENON, TECHER et consorts, équipiés du COSPAR, avec comme force vive, eux mêmes, et rien d'autres, repartirons de cette avanture comme ils sont venu :

ce coup ci y aura rien pour "les békeurs d'cle", rien pour les chomeurs et èrémistes.

7.Posté par Cambronne le 10/03/2009 22:08
Libérez nos Kamaraaaaaaa deux

mais comme disait coluche: "au lieu de scander ce n'est u'un début, continuons le combat, il aurait fallu dire ce n'est qu'un combat, continuons le début".«Dans les manifs, rien ne sert de partir à point, il faut courir.»

8.Posté par Benjamin Franklin le 10/03/2009 22:13
Ha ben là, c'est fort, manifester avec des poussettes bébé, je comprends si c'était une promenade pour un bol d'air, mais dans ces conditions les bébés prennent un bol de lacrymogène.

9.Posté par Gros Louis le 10/03/2009 22:18
Et si les flics (pour utiliser un terme cher à nos syndicalistes PCR) coffrait Ivan le terrible pour qu'il donne des informations sur les vols (n'ayons pas peur du terme) des terrains communaux au lotissement Jujubes à La Possession! Ce lotissement est l'oeuvre de M. Eric Panechou, pote de M. Roland Robert et ex-président du comité de jumelage de La Possession, fermé pour cause de mauvaise gestion sous la présidence de Ibrahim Dindar, l'ailmentaire le plus connu de la commune de La Possession. C'est la chambre régionale des comptes qui a demandé la fermeture de ce comité, agence de voyages et resto de luxe de certains privilégiés.....

10.Posté par franck974 le 11/03/2009 00:13
protestez donc !
on en a rien a faire !

11.Posté par jujuBES le 11/03/2009 08:20
Il m'a semblé effectivement entendre sur RFO qu'un responsable de la CGTR avait appelé les manifestants à se rapprocher de la préfecture. Même si l'objectif n'était pas clairement énoncé, il va sans dire que monsieur Yvan HOarau (notre petit DOmota) lui ne pouvait que souhaiter que ça pete. Quand on voit la tronche qu'il a à la télé, il doit assouvir sa haine dans ce genre d'action. Puisque la CGTR membre du COSPAR déraille, comment se fait il qu'il n'y a pas désolidarisation des autres composantes de ce collectif soi disant neutre. On voit très bien dans cette attitude la totale soumission aux thèses du syndicat rouge; les autres partenaires de ce collectif ne seraient ils que des suiveurs. . . . .nous sommes une fois de plus dans la pensée unique. En tous cas si je comprends les revendications exprimées, je ne suis pas sur que les méthodes employées pour y trouver une réponse soient les bonnes. Lorsqu'on n' arrive pas à imposer ses idées par le dialogue , on rend son tablier; on n'envoie pas en pature des ivrognes, des névrosés , des enfants mêmes .
Trop facile, en face les policiers ne viennent pas avec leurs enfants, donc on peut les caillasser! Voilà encore une triste image du fameux rapport de force dont se targuent les responsables du cospar.

12.Posté par Françoise le 11/03/2009 18:56
L'article L. 3341-1 du code de la santé publique précise :

« Une personne trouvée en état d'ivresse dans les rues, chemins, places, cafés, cabarets ou autres lieux publics, est, par mesure de police, conduite à ses frais au poste le plus voisin ou dans une chambre de sûreté, pour y être retenue jusqu'à ce qu'elle ait recouvré la raison»

Donc, si je comprends bien, la police avait parfaitement raison d'arrêter le monsieur juste parce qu'il était ivre. Le reste (par exemple les galets), c'était des "accessoires". Alors pas besoin de râler. Et buvez de l'eau c'est meilleur quand il fait chaud.



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales