Société

La CGTR et le SDU-CLIAS-FSU contre le clientélisme et le calendrier scolaire


La CGTR et le SDU-CLIAS-FSU contre le clientélisme et le calendrier scolaire
La CGTR Éduc'action et le SDU-CLIAS-FSU, soutenus par le Saiper, ont présenté au cours d'une conférence de presse trois sujets problématiques à leurs yeux. Il s'agit de la suppression de postes au CRDP (Centre Régional de Documentation Pédagogique) ainsi que la nomination de son nouveau directeur, le clientélisme dans les collèges et lycées de l'île comme au foyer de Terre-Rouge et le calendrier scolaire.

Concernant le CRDP, le recteur, Thierry Terret, également président du conseil d'administration du CRDP "devrait revoir les cinq suppressions récentes de postes", selon Patrick Corré, secrétaire général de la CGTR Éduc'action. "À La Réunion, les antennes ferment les unes après les autres".

La nomination du nouveau directeur de la CRDP pose aussi problème: "Les cadres locaux avec les compétences requises auraient dû être privilégiés dans le recrutement pour ce poste, explique Patrick Corré, nous ne souhaitons en aucun cas parler de génétique ou de Réunionnais pure souche mais simplement de personnes ayant un centre d'intérêt matériel et moral à La Réunion. Cette nomination est politico-partisane parisienne et c'est encore une histoire de copinage". Christian Picard, secrétaire départemental du SDU-CLIAS-FSU, ajoute: "Il faut éviter le communautarisme anti-zoreil. Mais il faut aussi éviter les fuites de nos cerveaux qui se sont formés ici".

"Un tel clientélisme est inacceptable"

Le problème du recrutement perdure également dans les collèges et lycées, selon les syndicalistes, et va à l'encontre de l'accès égal aux emplois dans le secteur public. "Nous invitons nos collègues en CDD, qui ont été remplacés par les gros bras des élus, à porter plainte auprès du procureur de la République et nous les soutiendrons. Un tel clientélisme est inacceptable et nous proposons encore une fois que la Région et le Conseil général passent par un organisme neutre tel que Pôle Emploi pour recruter".

Christian Picard évoque même la frustration de certains employés face à des chefs de services et des TOS (Techniciens ouvriers et de service) embauchés par la Région dans les établissements: "Il y a de l'intimidation, même auprès des chefs d'établissement. J'ai même été contacté après trois tentatives de suicide".

Pour le calendrier scolaire, les désaccords avec le recteur continuent. Selon les groupes syndicaux, c'est la méthode de choix du calendrier employée par le recteur qui est "inacceptable". "Normalement, le recteur propose un calendrier, puis les syndicats proposent des contre-dates, précise Patrick Corré. Mais cette fois le recteur a proposé un calendrier métropolitain, un calendrier climatique et un calendrier mixte (réunionnais, ndlr). La majorité des syndicalistes ont voté pour le troisième. Mais le recteur a choisi ses propres dates qui penchent plus vers le calendrier métropolitain". Les trois groupes demandent donc à ce que la consultation se fasse "de manière démocratique et non pour la satisfaction personnelle du recteur". Une motion sera donc présentée pour obtenir l'abrogation de ce calendrier scolaire.
Vendredi 13 Décembre 2013 - 16:14
SH
Lu 392 fois



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 10:02 Cap requin: Trois requins prélevés

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales