Social

La CGTR Educ'Action appelle à la grève pour les TOS

Le syndicat CGTR Educ'Action lance un préavis de grève pour les TOS (techniciens et ouvriers de service) des collèges pour le jeudi 31 mai prochain. Le syndicat revendique des tickets-repas accordés par un protocole d'accord avec le Conseil général depuis février 2010 mais toujours pas respecté, tout comme l'engagement de titulariser les agents ayant plus de 10 ans d'ancienneté. Le syndicat regrette que ce protocole d'accord ait été perdu par la collectivité, qui en demande une nouvelle copie. La CGTR Educ'Action dénonce par ailleurs le clientélisme au niveau des recrutements. Une réunion est prévue la veille du jour de grève.


Depuis le 5 février 2010, un protocole d'accord a été signé entre le Conseil général et la CGTR Educ'Action pour que les quelques 600 agents TOS des collèges bénéficient des tickets-restaurants pendant le temps où ils sont de permanence, ce qui représente entre 13 et 25 jours, et qu'ils soient délivrés sur l'année certains agents travaillant en horaires décalés.

Protocole d'accord "perdu par le Conseil général"

Ce protocole d'accord a été "perdu par le Conseil général" qui demande aujourd'hui à recevoir un exemplaire du document, ce qui amène les syndicalistes à se poser des questions sur la façon dont collectivité de gère ses affaires. "Une gestion à la petite semaine", n'a pu s'empêcher de dire Patrick Corré.

De plus, le Conseil général s'était engagé à travers ce même protocole d'accord à titulariser les personnel TOS ayant plus de 10 ans d'ancienneté, passant d'abord par une période de stage. "Mais cette engagement n'a pas non plus été tenu", regrette le syndicat. "Nous avons quatre collègues qui ont plus de 10 ans d'ancienneté, dont trois qui sont toujours en contrat précaire et un qui est sur le bord du chemin", regrette Nadège Delmard, adjointe technique territorial. "L'établissement a même demandé à l'un des agents ayant plus de 10 ans d'ancienneté et qui d'ailleurs est âgé de plus de 50 ans, de former de nouveaux arrivants stagiaires", un comble pour le syndicat.

"Il y a comme une odeur de clientélisme"

Par ailleurs, le syndicat perçoit d'un mauvais oeil le recrutement de 17 agents stagiaires, "il y a comme une odeur de clientélisme", dénonce Patrick Corré. "On ne sait pas d'où ils arrivent", indique Nadège Delmard, qui ajoute que certains lui ont assuré qu'ils étaient intouchables, "parce que c'est untel qui les avait placé là". Pour le syndicat, il y une rupture d'égalité de traitement des recrutements dans la fonction publique. Pour toutes ces raisons, un appel à la mobilisation est lancé pour le jeudi 31 mai prochain. Le Conseil général a convoqué le syndicat autour d'une table ronde la veille de la grève, à 9h30 au Palais de la Source.
Vendredi 25 Mai 2012 - 17:54
Lu 861 fois




1.Posté par alane le 25/05/2012 21:29
Il y a quand même un problème avec ce syndicat qui n'en n'est plus un car c'est désormais un parti politique .La CGTR est depuis la présidentielle une section du front de gauche de Melenchon et c'est un mélange des genres qui me pose un problème.

Alane

2.Posté par Tanbi le 26/05/2012 07:21
1. "...c'est un mélange des genres qui me pose un problème."


Quel problème ? La CGTR a le mérite de dire tout haut ce qu'elle pense. Si Mélanchon épouse les thèses de la CGTR, il n'est donc pas incohérent que la CGTR fasse campagne pour lui.

De même que si le MEDEF avait fait campagne pour Sarkozy, j'estimerai cela cohérent, et dès lors, moi ça ne m'aurait posé aucun problème.

3.Posté par noe le 26/05/2012 10:19
La CGTR Educ'Action est tj présent ...Il ne se passe pas une journée sans qu'il attaque le recteur , la Région , le Département ... Il ne sait plus où commencer ...

Ridicule , quand tu nous tiens !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales