Social

La CGT Préfecture accuse le préfet de la "boycotter"

La CGT Préfecture de la Réunion a envoyé une lettre au préfet, Michel Lalande, qu'elle a rendu publique. Dans ce courrier, le syndicat reproche au préfet le "4ème report" du Comité technique de la préfecture et surtout d'avoir "reçu" deux organisations syndicales, l'accusant ainsi de "boycotter la CGT". Voici l'intégralité de cette lettre:


La CGT Préfecture accuse le préfet de la "boycotter"
"Monsieur le Préfet,

Mardi 17 avril devait se tenir le Comité technique de la préfecture. Vous avez décidé de le reporter à une date ultérieure. Si vous avez fait prendre des contacts avec certains syndicats de la préfecture en amont de ce Comité, la CGT dément formellement pour sa
part qu'elle a été contactée.

Il s'agit du 4ème report de cette instance en deux mois, reports dont vous ne communiquez jamais les motifs.

Ce même 17 avril, vous avez reçu successivement dans votre bureau deux organisations syndicales. Vous avez, de fait, transformé le Comité technique, instance représentative du personnel, en rencontres bilatérales excluant la CGT de vos entretiens.

Qu'avez-vous demandé aux autres syndicats lors de ces discussions entre "amis" ?
Qu'avez-vous dit que vous n'oseriez dire à la CGT ?

En procédant de cette façon, vous n'avez pas seulement commis une erreur, il s'agit d'une véritable faute.

Vous avez ainsi décidé de ne pas dialoguer avec la CGT. Vous avez ainsi décidé de boycotter la CGT.

Faut-il cependant vous rappeler que la CGT est élue et siège en Comité technique au même titre que d'autres ? Faut-il vous redire que la CGT a recueilli 27,5 % des voix lors des dernières élections et que le nombre de ses adhérents est de plus en plus important ?

Depuis votre arrivée à La Réunion, vous continuez vos pratiques discriminatoires à notre égard. C'est proprement scandaleux.

Et au-delà, en reportant le Comité technique aux calendes grecques, alors que certains sujets sont en sommeil depuis très longtemps, vous repoussez toujours plus loin les prises de décisions équitables qui s'imposent pour répondre aux attentes des agents de la préfecture et des sous-préfectures de La Réunion."
Vendredi 20 Avril 2012 - 14:34
Lu 1292 fois




1.Posté par Melenchon viens le 20/04/2012 14:57
Patience, encore une semaine et ceux qui ont servi sarkozy avec zele seront nettoyés dans l'épuration de la république.

Le recteur de la Réunion a fait circuler une lettre pour demander aux enseignants de ne pas aller aux meeting politiques durant leur temps libre au nom de "la neutralité du fonctionnaire". Bien évidement c'etait tellement gros que ca n'a pas été diffusé. Mais ce collabo devra sauter lui aussi pour son sarkozisme honteux.

2.Posté par CGT sans figure le 20/04/2012 18:40
Comme toujours le CGT n'ose pas attaquer de face !
Un courrier aux médias friands de ce genre de polémique n'est pas une méthode digne d'une organisation syndicale si importante.
Facile d'attaquer un représentant de l'état qui ne pourra pas utiliser les mêmes méthodes.
Ces propos ne relève pas le débat entre les sydicats, dommage.

3.Posté par fils de R le 20/04/2012 20:18
Prefet n' a pas le temps... il s'occupe de l'emploi local ... pas chez lui non non cà c'est déjà bien calé çà ... dans les collectivités locales ( non pas d'erreur là)... pour donner un coup de mains sur les emplois réginaux.... pour les mettre dehors. A bon entendeur.

4.Posté par Peuple de Moutons décervelés le 20/04/2012 20:47
J'ai toujours dit qu'il ( lalande ) avait une tête de faux-cul , cet incapable . Il faut le faire dégager à coup de pied au cul !

5.Posté par David Asmodee le 20/04/2012 21:03
Les pleurnicheries habituelles des syndicats.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales