Social

La CGT Energie soutient les grévistes Domiens

La CGT Energie publie un communiqué de soutien aux grévistes Domiens.


La CGT Energie soutient les grévistes Domiens

"Quand les Directions stockent la poudre et jouent avec le feu...


Alors que la mobilisation des agents IEG des POM grandit de jour en jour, les Directions d’EDF et des ENN multiplient les tentatives de pourrissement du conflit engagé avec lucidité, responsabilité et détermination par la CGT des Pays d'Outre Mer.

Ces Directions prennent ainsi volontairement le risque de rupture d’alimentation des usagers dans les différents pays en refusant de répondre aux légitimes revendications fondées en droit, en multipliant les recours à des fonctionnements techniques risqués des installations de production.
Les 24, 25, 26 et 27 février, dans le respect de l'usager, de très nombreuses actions de baisse de production, fermeture d’agence et de manifestation ont été réalisées par les agents à La Réunion, en Guadeloupe et à la Martinique.

Les Directions, face à l'ampleur de cette mobilisation des Pays d'Outre Mer, ont tout d’abord tenté de faire appel à la répression, constat d’huissier, référé d'heure en heure, demande de réquisition, retrait de banderoles syndicales sur piquet de grève et pressions individuelles.

Devant l’échec de ces tentatives, elles n’ont ensuite pas hésité à mentir aux agents et à la population pour tenter de masquer la réalité et par stratégie instrumentaliser la population et le monde économique, notamment en annonçant que la grève était terminée alors que les assemblées générales ont simplement suspendu les modalités d’actions dans l’attente de rencontres CGT/Direction à EDF, à la Séchilienne Sidec ainsi qu’à la CDE.

Dans cette attente, les préavis de grève ne sont pas levés et aucun protocole de fin de conflit n’a été ni négocié, ni signé. La revendication donc demeure intacte. Et dans ce contexte cartésien, il n’y a aucune raison que le conflit engagé s’arrête, bien au contraire.

A EDF, la Direction a été encore plus loin. Alors que la Direction locale EDF Réunion annonçait une ouverture de discussion entre les Directions nationales et la FNME CGT dès le 28 février, il aura fallu que la Fédération prenne l’initiative d’un contact téléphonique pour constater qu’il n’était pas question pour EDF de négocier sur l’évolution de la compensation d’écart de vie chère.

La Direction des Ressources Humaines n’a en réalité que confirmer à la Fédération que sa position n’avait pas évolué par rapport à celle exprimée lors de la rencontre tenue à Paris dans le cadre du préavis et qui a inévitablement conduit à la mobilisation de ces derniers jours.

Sans doute signe de sa grande difficulté face à la détermination accrue du personnel, la Direction d’EDF vient de remettre en cause sa crédibilité devant les agents et leur famille mais aussi devant les populations, le monde économique et les pouvoirs publics des POM.

La CGT, quant à elle, n’entend pas se laisser détourner de la défense des intérêts des salariés, de leur famille et des populations, elle va donc continuer son combat avec détermination et honnêteté.

A cet effet, la CGT des Pays d'Outre Mer appelle maintenant l'ensemble des agents des IEG à se tenir prêts à une mobilisation sans précédent sous les formes décidées en Assemblée Générale. A défaut de diligence des Directions concernées, à respecter les conclusions de l'accord du 22 février 1972.La CGT dans son ensemble démontrera qu'il n'est pas bon de stocker la poudre de la discrimination et de jouer avec le feu du mépris, ce face à une exigence de justice et d'application de droit réclamée par les agents depuis plusieurs années.

Montreuil, le 2 mars 2011"
Mercredi 2 Mars 2011 - 16:59
Lu 1845 fois




1.Posté par boyer le 02/03/2011 18:33
super!

enfin la CGT telle qu'on la connaissait autrefois.

2.Posté par CGTiste frontiste le 02/03/2011 18:52
A voir si les CGTistes frontistes vont cautionner les CGTistes cocos.

3.Posté par Marie Reine le 02/03/2011 19:04
Au secours ! La CGT nationale vient en renfort à ses troupes. Quel aveu de déconfiture ! Un coup il parle salaires, mais comme c'est pas propre, il parle de la loi et puis c'est finalement la faute au zoreils qui soit-disant gagne beaucoup plus. c'est pittoyable.
Il faut sauver le soldat Hoarau. Le pauvre. il met le feu aux poudres, ne sait plus comment s'en sortir alors quand la direction de l'EDF lui offre une sortie il l'accepte (voir ses déclaration de dimanche soir à la télé). Seulement le HIC c'est que la base y croit toujours aux 53 % et en plus chez Sidec y a pas la pers 684. Ils sont roulés dans la farine. Pauvre Hoarau, il voulait devenir le chef CGT des POM, lé tombé dans les pommes !

4.Posté par bbkdom le 02/03/2011 20:37
Pourquoi considérer les institutions et alliances politiques comme un refuge? Prophétiquement, la Bible parle d'elles comme d'un " refuge du mensonge " On peut en effet les qualifier de la sorte, car tous ceux qui espèrent en elles seront terriblement déçus.

5.Posté par Réunionnais le 03/03/2011 00:46
CGT....de toute façon la CGT a toujours été d'accord avec n'importe quelle grève.....c ça la CGT....tu peux voler dans la caisse,la CGT va faire grève pour ta réintégration.....etc...etc.....pour avoir bossé en usine en métropole , je sais ce que c'est la CGT....on pouvait facilement baratiner et trouver un prétexte pour faire grève ,en utilidant le délégué CGT, quand on avait pas envie de bosser.....( j'étais jeune dsl) alors la CGT.......CAMEMBERT....et 53 %.....dans le fion.....excuse je voulais dire pas question !!!!!!!!!

6.Posté par Surcouf le 03/03/2011 10:38
Comme le bon vieux temps du PC en France, on repart: C'est la lutte finale etc etc
Pendant ce temps là, les touristes ont fui les Antilles, DOMOTA a ruiné la Guadeloupe et nous on attend toujours que les investissements reprennent. Nul doute que les grèves et les coupures de courant, ça aide ! Allez, vive le SMIC à 3000 euros et 53% de majoration de salaire pour tous , surtout pou ceux qui n'ont "que" 25% pour l'instant.

7.Posté par boyer le 03/03/2011 10:44
oui l'histoire de la CGT est d'avoir été jusqu'a ces dernieres decennies à la pointe des combats progressistes.

Rappelons nous que la greve generale lancée par la CGT en 1944 a contribué à la liberation de la France .

8.Posté par alice le 03/03/2011 16:38
Sauvez le soldat Patrick Hoarau !!!

Les zoreils CGT viennent à la rescousse!! Quel aveu de faiblesse !!!

Mais au fait il est où l'autre Hoarau (Yvan) ? court-circuité ?

Quel mascarade !!!

9.Posté par pipiok le 08/03/2011 23:32
il n'y a que la vérité qui blesse les égos de certains. L'opposition systématique au d'un droit des salariés, c'est malheureusement l'aveu de ce monde égoïste dans lequel nous vivons. Si les agents EDF et SIDEC gagnent ce combat, l'argent qu'ils obtiennent çà va aller ou? Dans l'économie locale ou pas? Pourquoi edf achètent ses divers voitures et autres en métropole et non pas à la Réunion? Pourquoi le prix de la facture elec augmente alors qu'on n'est pas dans un système concurrentiel de fournisseur? VOUS VOYEZ? IL Y A DES QUESTIONS QUE VOUS N'AVEZ PAS DE RÉPONSE ET POURTANT? On se fait bien tarauder. Je suis pour la défense des salariés et non pour les employeurs de grosses boites car eux ils sont riches, ils ne veulent pas tirer sur les gros bénéfices au détriment de ceux qui produisent.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales