Economie

La CGPME boycotte le bonus de 50 euros

Hier, les entreprises du caillou ont reçu un courrier de la Confédération des petites et moyennes entreprises (CGPME) leur conseillant de ne pas verser le bonus exceptionnel. La raison : la validation juridique de l'accord d'extension poserait encore problème selon le syndicat.


La CGPME boycotte le bonus de 50 euros
"Les salariés réunionnais touchant moins de 2,16 Smic auront-ils tous droit au bonus exceptionnel?", c'est la question que se pose le Journal de l'île ce matin.

L'accord sur le bonus de 50 euros, étendu en juillet dernier à l'ensemble des entreprises de l'île, ne satisfait pas le syndicat des petites et moyennes entreprises. Selon lui cet arrêté "soulève de nombreux problèmes".

Le Medef, signataire du dit accord, ne pourrait être mandaté quand il s'agit de salaires et l'extension ne s'appliquerait pas à tous les secteurs d'activité. La Confédération conseille donc aux entreprises de ne pas verser les 50 euros. L'argument avancé : le risque pour ces dernières de ne pas bénéficier des exonérations de charges prévues dans le cadre de la Lodeom si l'accord n'est pas valable.

La CFDT n'a pas manqué de réagir : "L'article 3 de la Lodeom stipule que toute entreprise versant un bonus exceptionnel a droit à une exonération".

Le bras de fer entre la CGPME et les signataires de l'accord est donc loin d'être terminé.
Vendredi 28 Août 2009 - 10:01
Audrey Caldone
Lu 740 fois




1.Posté par papapio le 28/08/2009 11:16
"La CGPME boycotte le bonus de 50 euros" et les Primes à millions des traders, qui ne serons donc pas versées !... Convenant enfin, que les manipulations et plus values boursières se faisaient bien sur le Travail productif des entreprises, plutôt que sur les hypothèques de leur avenir et des cotisations retraites illégalement saisies sous forme d'intérêts.....Pfeuuu...
50 €, c'est même pas la moitié d'un plein de porche Cayenne..." Arrêtes déconner don"...

2.Posté par nicolas de launay de la perriere le 28/08/2009 14:04
et bien que l'on suspende les exonérations de cotisations patronales, tant que le bonus n'est pas versé..on verra bien qui a de quoi tenir ce bras de fer ...
rappelons le , 3000 euros annuel pour un smicard, d'exonérations de cotisations patronales..contre 600 euros annuel de bonus exceptionnel...

3.Posté par Pierre Dupuy Junior le 28/08/2009 15:27
Article 23 En savoir plus sur cet article...
Modifié par Loi n°2004-575 du 21 juin 2004 - art. 2 JORF 22 juin 2004

Seront punis comme complices d'une action qualifiée crime ou délit ceux qui, soit par des discours, cris ou menaces proférés dans des lieux ou réunions publics, soit par des écrits, imprimés, dessins, gravures, peintures, emblèmes, images ou tout autre support de l'écrit, de la parole ou de l'image vendus ou distribués, mis en vente ou exposés dans des lieux ou réunions publics, soit par des placards ou des affiches exposés au regard du public, soit par tout moyen de communication au public par voie électronique, auront directement provoqué l'auteur ou les auteurs à commettre ladite action, si la provocation a été suivie d'effet.

Cette disposition sera également applicable lorsque la provocation n'aura été suivie que d'une tentative de crime prévue par l'article 2 du code pénal.


Loi sur la liberté de la presse, 29 juillet 1881, en sa modification du 21 juin 2004. Après reste à déterminer si le fait de refuser de verser un bonus imposé par la loi constitue un délit au sens légal du mot.

4.Posté par nicolas de launay de la perriere le 29/08/2009 10:13
que les salariés déposent plaintes, avec le soutien de leurs organisations syndicales !

5.Posté par paul97430 le 29/08/2009 20:41
c' est acoeurant d entendre ça ; il n ont pas les moyens de donnez les 50 euros mais d investire ils en n ' ont .

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales