Economie

La CGPER concrétise le futur de la filière canne


La CGPER (Confédération générale des planteurs et éleveurs de La Réunion) a participé à une commission paritaire hier après-midi au Centre technique interprofessionnel de la canne et du sucre de La Réunion (CTICS) à Saint-Denis. L'occasion pour la Confédération de réitérer leurs demandes concrètes.

"Nous avons déjà l'accord-cadre de six ans du préfet, affirme Jean-Yves Minatchy, président de la CGPER, au lieu des deux ans initialement prévus. Nous voulons aujourd'hui une garantie afin d'avoir une vision et pouvoir s'investir".

La CGPER a donc demandé un prix plancher de la bagasse: que la tonne soit fixée à 17 euros mais que le prix plancher soit à 13 euros. Jean-Yves Minatchy rappelle en effet qu'en 2014, la tonne était passée de 11 à 9,41 euros. Selon lui, elle passera cette année à 8,72 euros.

Et ce n'est pas tout. "Beaucoup de planteurs n'arrivent pas au seuil de richesse, ajoute-t-il, et c'est pour cela que l'on demande aussi la mise en place d'une richesse plancher à 12,50 euros".

Autres demandes: une aide à la plantation, soit 500 euros par hectare planté et une simplification administrative.

Un rendez-vous a été pris avec Tereos le 8 juin. Le 11 juin, la CGPER compte interpeler le Premier ministre Manuel Valls, en visite à La Réunion, sur le futur de la filière.
Mardi 2 Juin 2015 - 14:32
Lu 1158 fois




1.Posté par Pleureuse le 02/06/2015 17:17
Cette pleureuse de minatchy commence à nous gonfler
Elle est toujours à demander des aides et des subventions
Qui paye ?
C'est nous évidemment

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales