Economie

La CCIR vote son budget rectifié 2011

L'assemblée générale de la Chambre de Commerce et d'Industrie s'est réunie cet après-midi, le budget rectifié 2011 a ainsi été examiné. Sans surprise, la toute jeune mandature et les membres de l'ancienne équipe s'affrontent sur un grand nombre de sujets. Les premiers rappellent qu'ils ont été investis il y a à peine deux mois, les autres membres mettent déjà la pression...




L'examen des budgets rectifiés 2011 de l'ensemble des services était une partie importante de l'ordre du jour de l'assemblée générale, de la Chambre de Commerce et d'Industrie.

Concernant la concession aéroportuaire, la Chambre rappelle que la procédure du passage en société aéroportuaire se poursuit. L'aéroport marque une activité soutenue en 2010 et, en ce début d'année 2011, le chiffre d'affaires est supérieur aux prévisions initiales. Le programme de développement des installations aéroportuaires (accueil de l'A380 dès 2014, extension du terminal passagers à l'horizon 2016-2017) est lancé.

Face aux inquiétudes des membres de la Chambre, le président Ibrahim Patel explique qu'"aujourd'hui il y a un préalable, l'Etat est actionnaire majoritaire à 60%. Il se désengage à hauteur de 40 à 45%. Les 15 autres % seront redistribués à la Chambre de Commerce pour maintenir un caractère local. On a obtenu cette garantie. Par ailleurs, tout le monde reconnait la bonne gestion de l'aéroport depuis 47 ans, avec une fréquentation en hausse en terme de trafic. L'Etat nous a donné verbalement des garanties. Nous irons dans la société aéroportuaire très rapidement".

"Je suis en colère contre l'hypocrisie qu'il y a dans cette salle"

Pour la zone portuaire, les prévisions de trafic marchandises pour 2011 sont en augmentation (4,2 millions de tonnes). Le programme d'investissements atteint 31,5 millions d'euros. Les opérations les plus significatives étant l'extension du Port Est, l'acquisition d'une dragline ou encore la rénovation des portiques. A noter que l'emprunt est désormais de 11 millions d'euros contre 22 millions au budget primitif 2011.

Les élus ont ensuite largement discuté sur le volet formation qui est déficitaire. "Nous allons à un moment donné perdre le port et l'aéroport. Comment ce volet de formation va permettre à l'économie réunionnaise d'évoluer?", interroge Pascal Plante, membre élu. Le budget rectificatif 2011 enregistre des premiers résultats visant à réaliser des économies substantielles, particulièrement sur les frais de structure et les services supports. Le second objectif est d'augmenter l'activité temps plein et apprentissage par une politique de contractualisation pérenne avec les financeurs. L'Ecole de la Deuxième Chance, non prévue au budget primitif, représente l'évolution la plus marquante du budget rectificatif.

Joel Mongin est celui qui conclut ce volet : "Je suis en colère contre l'hypocrisie qu'il y a dans cette salle", lance-t-il, remarque qui fait sourire l'assemblée. "Ne venez pas aujourd'hui nous donner des leçons (référence au travail mené par l'ancien président de la Chambre (Eric Magamootoo) à ce sujet".

"Il faut le temps que les uns et les autres s'adaptent"

Le budget rectification du service général, du siège, des services économiques et du CRITT (centre régional d'innovation des transferts de technologie) a suivi. L'occasion pour Ibrahim Patel de rappeler l'ambition de cette nouvelle mandature : "Nous menons un travail de proximité afin de donner tous les moyens nécessaires aux entreprises pour se réapproprier les services de la Chambre. Nous en sommes au début, le nouvel organigramme présenté il y a semaine est effectif à partir du 1er avril. Il faut le temps que les uns et les autres s'adaptent".

Le 11 mars, la Commission des Finances s'est réunie afin d'émettre un avis sur le budget rectifié 2011. Il est rappelé que l'année 2011 est une année charnière pour le devenir de l'institution suite à l'impact de la sortie programmée de la concession aéroportuaire. "Il faudra être vigilant sur la situation de trésorerie de la CCIR dans sa configuration future (hors aéroport et port) afin de ne pas mettre en péril les grands équilibres financiers", explique la Commission des Finances, qui a émis un avis favorable à l'adoption du projet rectifié 2011.

Préoccupation forte sur le budget des services généraux et sur les équilibres financiers de la CCIR ainsi que des efforts "insuffisants" en matière de transfert du personnel... Le groupe du Medef reste vigilant et attend de voir. Pour cette raison, il a décidé de s'abstenir. Le nouveau budget consolidé est finalement voté à la majorité (0 contre, 13 abstentions).
Lundi 4 Avril 2011 - 17:40
Melanie Roddier
Lu 1511 fois




1.Posté par papillon le 06/04/2011 16:52
Vraiment ? c'est tout ce qu'il y a dire sur cette assemblée ? et bien, heureusement que les journaux sont là pour nous parler du scandale de ces 30 ha pour lesquels la CCIR paie les taxes foncières depuis parfois plus de 20 ans, et qui sont complètement exploités à des fins privées, et ce sous le couvert de plusieurs précédentes mandatures. Heureusement que les quotidiens sont là pour nous dires que des élus ont "laissé" des entreprises privées et des particuliers exploiter des terrains appartenant à la CCIR en vue de profits personnels. Heureusement que ces journaux sont là pour nous dire ce qu'ont fait les précédentes mandatures des biens des contribuables. Parce qu'ici aucun commentaire...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales