Economie

La CCIR organise une "journée de la réconciliation" entre les banques et les entreprises

Ce matin, le président de la CCI Réunion, Ibrahim Patel, a présenté la journée intitulée ''les clés du financement de l’entreprise'' qui se déroulera le 28 avril 2014. Cette journée permettra aux entreprises ou particuliers de rencontrer des représentants des banques de la Réunion afin d’échanger sur le problème du financement. Une journée qui a pour but d'amorcer une meilleure coopération entre les banques et les entreprises.


La CCIR organise une "journée de la réconciliation" entre les banques et les entreprises
Aujourd’hui, jeudi 24 avril, s’est tenue une conférence de presse à la CCI (Chambre du Commerce et de l’Industrie) à Saint-Denis. Ibrahim Patel, le président de la Chambre, a présenté la journée des "clés du financement de l’entreprise" qui aura lieu lundi 28 avril au siège de la CCIR. De 9h à 17h, les visiteurs seront accueillis en entretiens individuels par des banques et des professionnels financiers à leur écoute.
 
Cette rencontre aspire à simplifier les rapports entre les banques et les entreprises, en renouant le dialogue entre elles. Notamment sur les difficultés de financement des crédits accordés aux entreprises ou aux particuliers. Depuis 2008, une crise durable s’est installée à la Réunion. Accompagnée d’un sentiment de doute et de méfiance de la part des banques et envers les particuliers. Face aux difficultés des entreprises à faire face à la conjoncture, les banques durcissent leurs conditions d’attribution de crédits et de financements. La journée de lundi arrive alors que le taux de création d’entreprise s’élève à 14,1% en 2013.

"La CCI a toujours vu les banques et les entreprises comme des partenaires"
 
Ibrahim Patel est très optimiste concernant cette journée spéciale et constate un véritable "engouement" de la part des agents économiques concernés. Selon lui "tous les partenaires" se sont mobilisés rapidement, montrant une volonté certaine de trouver des solutions et "réinstaurer la confiance".
 
La "journée de la réconciliation", comme il la nomme, devrait rassembler la majorité des représentants bancaires de la Réunion, dont la BPI (Banque Publique d'Investissement). Ibrahim Patel considère qu’ "aujourd’hui, tout le monde doit se tenir la main" et affirme que "la CCI a toujours vu les banques et les entreprises comme des partenaires".
 
Présent également lors de la conférence, Marcelino Burel, à la tête de l’ordre des experts comptables, assure qu’il fera de ce thème son "cheval de bataille" en 2014. Puisque le parcours financier des entreprises dépend de plusieurs critères complexes, l’expérience des comptables est très avantageuse pour elles. Dans des démarches de financement d’une entreprise, ceux-ci facilitent les échanges, l’instauration de la confiance, et ont en mains toutes les clés juridiques, fiscales etc....
 
Le 12 juin prochain, l’Ordre des comptables devrait s’exprimer sur des probables financements alternatifs pour fluidifier les échanges entre les banques et les entreprises.
 
Malgré un taux directeur de la BCE (Banque Centrale Européenne) assez bas (0,25% en novembre 2013), les banques n’accordent pas facilement des crédits par risque de non-remboursement. Malheureusement, même si le coût du crédit n’est pas élevé, s’il est inaccessible alors il devient inutile.
 
La Région soutient le projet
 
Didier Robert, président du Conseil Régional, soutient entièrement le projet qui est pour lui "éminemment sensible et important". Pour construire le développement du territoire réunionnais, les acteurs publics, comme la Région, sont aussi indispensables. Ils accompagnent les entreprises et les banques pour relancer l’économie de l’île qui a "un énorme potentiel, avec une jeunesse de plus en plus formée et des secteurs d’activités prometteurs".
 
Pour Didier Robert, le chômage dont souffre l’économie mondiale et la Réunion depuis la crise de 2008 "n’est pas une fatalité, mais bien une réalité" sur laquelle il faut rebondir.
 
Rappelant son travail pour la Réunion, avec "les grands chantiers" qui injectent 3 milliards d’euros dans l’économie de l’île jusqu’en 2020, il pense "qu’il faut aller plus loin et comprendre quels sont les problèmes liés au financement des entreprises". Les banques "doivent avoir conscience de l’engagement de la Région et se montrer moins frileuses".
 
A long terme, Didier Robert espère créer un groupe de travail commun permanent entre les acteurs économiques, pour convaincre de la viabilité des projets financiers des entreprises et réévaluer certains secteurs pour anticiper les possibles difficultés.
 
Si l’aboutissement de ce projet, proposé par Younous Vally, Secrétaire et vice-président de la Commission du Commerce Non Alimentaire, paraît un peu utopique, Didier Robert y "croit encore plus maintenant, car il ouvre un débat inexistant aujourd’hui"
Jeudi 24 Avril 2014 - 15:32
Maëlys Peiteado
Lu 1174 fois




1.Posté par idée excellente le 24/04/2014 17:13
C'est une très bonne idée de voir tous les acteurs économiques se réunir afin de porter une voix commune dans l'intérêt de tous.
Et je constate, ou plutôt soulève le fait que la Région est un acteur majeur de l'économie locale et ceci depuis 4 ans et ceux grâce au plan de relance des communes (80% de financement dans les projets communaux) !

2.Posté par Sin 2ni dabor le 24/04/2014 17:14
Que des intentions mais un grand bémol quand on voit à tel point que les responsables de banque se servent d'abord

2,14 millions d'euros par an pour Jean-Paul Chifflet, patron du Crédit Agricole, soit un salaire en hausse de 38,8% par rapport à l'année précédente...

3,44 millions d'euros pour Jean-Laurent Bonnafé, patron de la BNP, en hausse de 8,1%...

2,7 millions pour Frédéric Oudéa, patron de la Société Générale, soit 8,5% supplémentaires.

.. 1,44 million d'euros pour François Pérol, patron de la BPCE...

Alors que de nombreux Français voient leur pouvoir d'achat diminuer ou le gel de leur rémunération.

Seule arme : la menace de l'arrêt du soutien de l'Etat en cas de coup dur.

3.Posté par Titi or not Titi le 24/04/2014 17:28
Patel : ccir
Patel : rsi
Patel , lé belle même !! 😄😄

4.Posté par Bizarre... le 24/04/2014 17:34
Aucune article sur Zinfos sur la participation de le Région au carnaval des Seychelles !

Peur le la polémique, voire du scandale ?

5.Posté par Et le scandale des frais bancaires ? le 24/04/2014 17:39
... très très supérieur à la Réunion, alors qu'en métropole les opérations sont souvent gratuites.

Aussi bien pour les particuliers que pour les entreprises.

Que font la CCIR, la Région, les autres chambres, contre ce scandale ?

6.Posté par Les banksters le 24/04/2014 17:56
- les banksters prennent votre fric;

- les banksters ne vous donnent rien pour votre fric, ou alors des clopinettes, alors qu'ils gagnent des fortunes avec;

- au contraire, les banksters vous font payer, très cher, la gestion de votre fric;

- et quand vous demandez aux banksters de vous prêter un peu de votre fric, c'est non, ou alors faut casquer, et à des conditions très dures et dangereuses;

- les banksters internationaux ne payent aucun impôts, ou des impôts ridicules sans aucun rapport avec leurs bénéfices réels;

- et enfin, le pire à venir, en cas de faillite, soit faudra payer les banskters pour les renflouer, soit même les banksters piqueront directement dans votre fric sans rien vous demander (Chypre) !

Et après vous voulez qu'on parle d'amour avec les banksters ???

7.Posté par pour qui le 24/04/2014 19:08
pour qui ? y a plus de sous

d'ailleurs M. Patel j'ai un dossier au RSI , géré par la CCIR suite a Bejisa. Vous avez promis 1500 euros pour les entreprises touchés par Béjisa
nous arrivons au mois de mai et toujours rien.

vous vous foutez de notre gueule m. Patel ?

faut arrêter de promettre et de ne pas la tenir la promesse

8.Posté par Frédéric CARMAGNOLE le 24/04/2014 20:34
Bonne initiative, nettement mieux en tout cas que le laisser faire d'une ambiance pourrie et des regards en chien de faïence. Chacun de ces acteurs de toute façon, à besoin de l'autre pour avancer.

9.Posté par marie le 29/04/2014 17:03
C'est avec l'argent de qui, les banques font la pluie et le beau temps?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 11:12 Le RSI assigné en référé

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales