Economie

La CCIR inquiète pour le dispositif d’exonération des cotisations employeurs

Communiqué de la CCIR concernant le dispositif d’exonération des cotisations employeurs outre-mer:


La CCIR inquiète pour le dispositif d’exonération des cotisations employeurs
"Le Ministre des Outre-mer a décidé de faire évoluer dans le cadre de la prochaine loi de finances 2014, le dispositif d’exonération des cotisations employeurs outre-mer.
 
En tant que Président d’une chambre consulaire représentant les intérêts des entreprises réunionnaises, les propositions formulées me paraissent être totalement inadaptées à la réalité économique.

La mise en œuvre du dispositif tel que proposé reviendrait à supprimer une partie des exonérations des cotisations patronales LODEOM.
Pour celles qui seraient préservées au titre des rémunérations intermédiaires, l’évolution annoncée entraînerai une baisse du niveau des exonérations, atténuée selon le projet d’article, par la montée en puissance du Crédit Impôt Compétitivité Emploi (C.I.C.E).

Dans les faits, cette évolution impactera lourdement nos entreprises. Au quotidien, il leur sera demandé de supporter des charges supplémentaires qui seraient rattrapées l’année suivante par le C.I.C.E.

Ce dispositif affaiblira donc la trésorerie de nos entreprises alors que celle-ci est déjà fortement réduite. Il complexifiera la gestion de nos TPE  allant à l’encontre de ce que prône le Gouvernement.

Au-delà du caractère extrêmement négatif de ce projet, la CCI Réunion est fermement opposée à toute remise en cause des exonérations de charges sociales patronales qui ne viendraient qu’alourdir le contexte économique de crise que nous traversons.

Le ralentissement de l’activité sur notre île s’est déjà traduite par la fermeture de près de 14 000 entreprises depuis 2008. Les derniers chiffres des dettes fiscales et sociales s’élèvent à 1.1 milliards de dettes.  Enfin,  le nombre de chômeurs de catégorie A s’établit désormais à près de  135 000 en juillet 2013.

Dans cette situation déjà grave, il est inconcevable de modifier une mesure qui fonctionne et dont la remise en cause ne ferait que condamner une grande partie de nos entreprises.                                                                                         
 
Le Président
Ibrahim PATEL"
Mercredi 11 Septembre 2013 - 09:49
Lu 514 fois




1.Posté par David ASMODEE le 11/09/2013 11:35
Il faut arrêter de se faire des cheveux blancs et prendre la vie d'un côté zen. Si cette exonération prend fin, j'en licencierai un pour financer la taxe des autres. Basta.

2.Posté par polo974 le 11/09/2013 13:45
Depuis le temps que david dit qu'il licencie, il doit être en effectif négatif, là...

à part ça:
""" Dans cette situation déjà grave, il est inconcevable de modifier une mesure qui fonctionne et dont la remise en cause ne ferait que condamner une grande partie de nos entreprises. """
c'est sûr que depuis la mise en place de cette mesure, le chômage a diminué de.... ah, ben non, il n'a pas diminué, au contraire...

3.Posté par pat974 le 11/09/2013 15:39 (depuis mobile)
Deja aidees pour l'assouplissement de leurs dettes sociale. iI est normal,qu'elles paient deja leurs charges patronales qu'elles doivent avant de recevoir des exonerations.

4.Posté par jean jouhis le 11/09/2013 21:04
patel té surtout inkiet pour ta trogne

5.Posté par dadou le 13/09/2013 21:04
aux indemnites faramineuses de nos elus,il ne faut surtout pas y toucher!!refus categorique de baisse de 10% mais par contre taxer sans vergogne le peuple ,aucune gene!! la chasse aux niches fiscales genre forfait scolarité...taxe de 0,3% sur les retraites... et nous nous laissons tondre malgres toutes les belles promesses !!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales