Economie

La CCIR et Sciences Po s'unissent dans la formation des jeunes étudiants réunionnais


La CCIR et Sciences Po s'unissent dans la formation des jeunes étudiants réunionnais
Ce matin, la Chambre de commerce et Sciences Po Aix en Provence ont signé une convention afin de proposer aux jeunes réunionnais le cursus "Master des affaires internationales" à la Réunion.

Un engagement pris dans le cadre de la mise en place de la futur Ecole supérieure de management de la Réunion, voulue et promise par le président de la CCIR, Ibrahim Patel. "C'est un projet qui me tient à cœur et représente un moment fort de nitre mandature (…). Il est très important de pouvoir proposer aux entreprises réunionnaises des jeune diplômés de haut niveau", explique Ibrahim Patel.

Avec ce Master (Bac +5 ans) les étudiants réunionnais désireux de continuer localement, après une école de commerce ou une licence, auront cette possibilité. "Un diplômé EGC s'il veut continuer ses études doit partir en métropole. Et il y a plusieurs freins comme l'aspect financier et l'éloignement familial (…). Nous pourrons offrir une une formation de haut niveau à Réunion pour les jeunes et les entreprises", poursuit-il.

Présent à cette signature, Christian Duval, directeur de Science Po Aix en Provence, ne peut que se satisfaire de cette possibilité offerte aux Réunionnais. "Dans cette période de trouble (économique ndlr), il faut mettre l'accent sur les formations. Le mieux est d'avoir des accords entre institutions et être reconnu ensemble. Aujourd'hui nous avons trouvé une organisation carrée et cohérente ce qui va nous permettre de faire un beau partenariat", souligne Christian Duval. Sciences Po Aix avait déjà approché l'Université de la Réunion pour mettre en place un partenariat. Une demande restée sans réponse, confie Christian Duval qui ne souhaite pas s'étendre sur le sujet.

Le Master proposé sera ouvert dès la rentrée 2015 pour une vingtaine de jeunes. Un enseignement fortement tourné sur les problématiques de la zone. Au cours de la formation, un stage de 6 mois en entreprise devra être effectué, de préférence à l'étranger, que se soit en Inde, Chine ou encore en Afrique. Le contenu doit permettre aux jeunes réunionnais d'accéder sur place à une formation de haut niveau et délivrée par une grande école. Quant au coût de cette formation, la quote part demandée aux élèves n'a pas encore été "arrêtée".

"Nous avons aujourd'hui l'obligation de réussir pour insérer nos jeunes dans la vie économique. Nous devons donner le meilleur de nous même pour que ces jeunes apportent la richesse de la Réunion vers la zone océan Indien, la métropole ou encore l'Europe", conclut Ibrahim Patel.
Vendredi 21 Mars 2014 - 13:44
Lu 1227 fois




1.Posté par Jimmy PONGERARD le 21/03/2014 16:23
Mr PATEL, vous n'avez pas fait beaucoup d'études mais je ne peux que vous féliciter pour cette initiative et encore bravo.

2.Posté par Noé le 21/03/2014 16:40
Une belle initiative, à saluer. Gageons que nos jeunes formés s'inscriront comme des acteurs dynamiques et incarneront une évolution positive du secteur économique local.

3.Posté par moi le 21/03/2014 21:45 (depuis mobile)
Jme dmande bien quelle valeur aura ce diplome? Sans doute pas inscrit au rncp.repertoire national des certifications professionnels comme bon nombres de soit disant master.l'article dit bien que l'université de la réunion na pas donné...

4.Posté par Toubkal le 22/03/2014 01:37
"Sciences Po Aix avait déjà approché l'Université de La Réunion pour mettre en place un partenariat. Une demande restée sans réponse" : seul un borgne devenu roi au pays des aveugles (espèce qui, hélas, n'est pas en voie de disparition au sein de la dite université) pourrait s'en étonner!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales