Social

La CAF reste fermée deux jours par semaine jusqu'au 18 mars


La CAF reste fermée deux jours par semaine jusqu'au 18 mars
Pour la troisième année consécutive, la Caisse d'Allocations Familiales de la Réunion est contrainte de traiter l'ensemble des dossiers en début d'année, sur une période restreinte de deux mois. L'heure était donc au bilan ce mardi matin pour son directeur.

Si Jean-Charles Slama a bon espoir que cette situation change pour l'année 2014 (il serait actuellement en pourparlers avec la caisse nationale pour un retour à un dispositif débutant dès le mois de juillet), il a encore fallu cette année assurer un travail conséquent pour renouveler les droits de l'ensemble des allocataires. Pour pallier au retard de traitement de plus de 90.000 pièces début 2013, la CAF avait décidé de réorganiser son travail en interne et de modifier les modalités d'accueil en fermant les bureaux au public deux fois par semaine.

Entre les 240.000 courriers à envoyer à l'ensemble des allocataires, les 60.000 déclarations de ressources, la gestion trimestrielle des bénéficiaires du RSA, et la gestion mensuelle des changements de situation pour adapter les prestations familiales, Jean-Charles Slama admet que la situation est loin d'être simple même si elle est connue, "surmontable et gérable".

Le directeur avait malgré tout dû essuyer quelques critiques formulées par les représentants syndicaux. Il a d'ailleurs souhaité rétablir quelques vérités ce mardi: "Certains syndicats parlent de foutoir à la CAF, je trouve ces propos contre-productifs et dénués de fondement", explique-t-il avant de poursuivre : "Nous payons tous les mois 240.000 allocataires, à 90% de façon correcte".

A partir du 18 mars, la CAF proposera une offre de service à deux niveaux

Entre le 21 janvier 2013 et le 26 février 2013, la CAF a reçu 286.000 pièces, traité plus de 330.000 documents et géré 68.480 appels téléphoniques. A compter de la fin du mois de mars 2013, le directeur affirme que le retard aura été définitivement comblé. Et dès le 18 mars, une nouvelle offre de service, à deux niveaux, sera effective : l'accueil du public pour les cas les plus simples (les lundis, mercredis et vendredis), et un accueil sur rendez-vous (les mardis et jeudis) pour des dossiers nécessitant plus de temps, de compréhension, d'échange avec l'allocataire.

Un fort taux d'illettrisme, une dépendance vis à vis de la CAF, une tradition orale et de contact humain justifient entre autres le déplacement fréquent des allocataires alors même qu'il n'est souvent pas nécessaire. 20 à 30% des personnes accueillies pourraient éviter de se déplacer en envoyant leur courrier ou en utilisant les différents outils mis à leur disposition (service téléphonique, Internet…).

Un bilan de cette expérimentation sera dressé au mois de juin, mais en attendant, Jean-Charles Slama se veut rassurant : "Il ne faut pas dramatiser la situation. La CAF de la Réunion connait des difficultés mais elle a pu recruter une cinquantaine de nouveaux collaborateurs en 2012, sept au début de l'année 2013 et réussit à s'adapter aux contraintes qui n'existaient pas il y a dix ans. La productivité demandée aux salariés est normale", souligne le directeur. Jusqu'au 18 mars, la CAF a confirmé son intention de maintenir la fermeture de l'accueil au public deux jours par semaine afin de traiter les 35.000 dossiers encore dans l'attente.
Mardi 5 Mars 2013 - 16:17
.
Lu 1443 fois




1.Posté par Madinina le 05/03/2013 18:39
Quel foutoir oui.... et ça va être encore pire avec les jours et horaires ciblés selon le type de dossiers +ou - complexes à gérer. : ça va saigner à la CAF !
Et s'ils utilisaient internet pour les allocataires "cortiqués" si, si il y en a.. ça dégagerait du temps pour tout le monde et des économies de carburant en déplacement s souvent totalement inutiles pour tous ceux qui perdent une demie-journée à faire le pied de grue en plein soleil, en attendant d'être reçus ! (sans compter les guichets fermés pour RTT, maladie, congés etc..)

2.Posté par Mwa la pa di le 06/03/2013 05:36
Ce directeur aurait, par sa propre volonté ( le fait du prince), torpillé le dispositif de gestion des portefeuilles par agent. Il aurait contribué à déresponsabiliser les agents en les mettant dans un modèle de fonctionnement qui pourrait s'apparenter à "chacun surveille l'autre" . résultat : un mal être grandissant chez le personnel.
Mais le pire ce sont les conséquences : le non paiement à temps des allocataires, souvent des familles démunies et vulnérables. pas très joli tout cela !
Comment depuis tout le temps qu'il est à la tête de la Caf il ne se rend compte que maintenant de l'importance des Réunionnais pour les déplacement vers la Caf plutôt que le courrier et encore moins pour le net ? C'est tout bonnement sidérant !

Il serait temps que le Conseil.d'Administration. s'exprime sur cette situation, n'est il pas le représentant des Réunionnais ?

3.Posté par nicolas de launay de la perriere le 07/03/2013 17:54
embauche..imbécile !

4.Posté par mankin le 07/03/2013 18:55
3.....article qui vous concerne au plus haut point.

http://www.eradiquons.fr/2013/02/10/interview-du-docteur-s-polignac-auteur-de-la-nevrose-gauchiste/

Résumé : à l’inverse de renforcer le lien social, une certaine idéologie de gauche secrèterait la division, le ressentiment, et la haine de l’Autre

Eradiquons : Docteur, pourquoi ce titre qui en rappelle un autre bien connu* ? L’idéologie gauchiste serait-elle une religion ?

Docteur S.Polignac : au départ, lorsque j’ai commencé à me poser des questions sur les symptômes communs à certains de mes patients, je n’avais aucun a priori. Mon approche n’était en rien politique, je suis simplement parti des manifestations d’un mal être dont la structure était si spécifique que j’ai voulu en savoir plus et j’ai effectivement découvert derrière cela une toute autre religion chez des gens qui sont la plupart du temps complètement athées par ailleurs !

Eradiquons : que voulez-vous dire ?

Docteur S.Polignac : parmi les nombreux clients qui consultent dans mon cabinet en hôpital psychiatrique, j’ai découvert que certains symptômes coïncidaient parfaitement avec un engagement politique particulier, qui se caractérise par l’adhésion aux thèses dites de gauche, qu’elles soient d’extrême gauche ou simplement socialistes. Militants ou simplement sympathisants, ces gens souffrent très souvent des mêmes maux.

Eradiquons : lesquels ?

Docteur S.Polignac : je dirais en premier lieu une sorte de jalousie qui ne dit pas son nom, mais qui consiste à toujours se comparer avec ceux qui ont plus, plus d’argent, plus de réussite sociale, plus de pouvoir, et à les dénigrer comme si ces écarts étaient indus, injustes, comme s’ils leurs avaient été dérobés en quelque sorte. A cela s’ajoute comme conséquence mécanique le refus d’admettre, et même de voir tout ce qui peut expliquer ces écarts : talent, origine sociale, travail, chance. Dès que l’on demande à ces patients d’essayer de comprendre pourquoi de tels écarts, leur analyse se voile, leur objectivité fait défaut, et transparaît alors un immense ressentiment, une sorte de rancune profondément enracinée qui interdit toute analyse objective des faits. Ce refus de voir consomme bien évidemment beaucoup d’énergie, il s’agit d’un refoulement très douloureux, d’une dissonance cognitive d’une telle intensité qu’elle déteint sur la thymie de ces patients et qui bien souvent se double d’une véritable détestation d’autrui.

5.Posté par nicolas de launay de la perriere le 07/03/2013 20:30
4.
excellent. j'adhérerai sans peine si j'étais de gauche.. hélas...il en faut pour se situer au dessus des partis comme disait l'artiste..

by the way, quand vous aurez le quart du début de l'expérience que j'ai de la réalité sociale française de la TEP en passant par la multinationale et/ou les collectivités locales ou les EPA/EPIC.. on en reparlera.

;-)

6.Posté par nicolas de launay de la perriere le 07/03/2013 20:32
toujours aller au bout de ses sources..

*article fictif écrit avec tout le respect qui est du à l’auteur du livre passionnant « la Névrose chrétienne » et sans se prévaloir en quoi que ce soit de ce que celui-ci aurait pensé et déclaré au sujet du gauchisme


http://www.eradiquons.fr/2013/02/10/interview-du-docteur-s-polignac-auteur-de-la-nevrose-gauchiste/

7.Posté par mankin le 08/03/2013 18:13
by the way, quand vous aurez le quart du début de l'expérience que j'ai de la réalité sociale française de la TEP en passant par la multinationale et/ou les collectivités locales ou les EPA/EPIC.. on en reparlera.

;-)

++++++++++++++++++++++

qui a jamais douté que superman soit parmi nous ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales