Sport

LRF: Las des "affrontements", Yves Dupuy prône un football "apaisé et enthousiaste"

Entouré de ses colistiers, Yves Dupuy, candidat à la présidence de la ligue régionale de football, a présenté ce vendredi un programme s'articulant autour de quatre axes : l'axe structurel, l'axe sportif, l'axe éducatif, et l'axe relationnel.


Après avoir annoncé sa candidature à la présidence de la ligue régionale de football et la composition de sa liste, Yves Dupuy a donné une conférence de presse ce vendredi pour présenter son programme.
 
"Beaucoup de choses de passent, et nous regrettons ce climat délétère", fait-il savoir en préambule. "Nous sommes dans un Etat de droit, et s’il y a des actes répréhensibles, la justice doit prendre ses dispositions", poursuit-il, estimant qu’il n’a pas "à se positionner".
 
Pour le candidat, la situation d’opposition entre les deux autres candidats en lice que sont Noël Vidot (le président sortant) et Yves Ethève (l’ancien président briguant un nouveau mandat) est plus que regrettable. Il déplore des affrontements ayant entraîné "des dégâts collatéraux", et déclare : "Il y a un besoin d’apaiser le football, de l’harmoniser. Il faut que le football dégage de l’enthousiasme, car sans ça, on ne peut pas avancer !"
 
C’est avec sa liste dont le sloggan est "Horizon 2020" que l’ancien directeur du Pôle Espoirs souhaite ainsi redorer l’image du football qu’il constate"ternie". Son programme se décline autour de 4 axes : 

L'axe structurel. L’ambition d'Yves Dupuy est de mettre en place "plus de cohérence" dans les services de la ligue. Il souhaite "une gestion décentralisée avec l’antenne sud et une permanence dans l’Est" et affirme vouloir travailler de concert avec les clubs et les municipalités. "Nous voulons que sur quatre ans, tous les clubs puissent se structurer en fonction de leurs possibilités".
 
L’axe sportif. Il s'agit évidemment d'un axe majeur. Le candidat souhaite un calendrier sportif claqué sur l’année scolaire, et met l’accent, entre autres, sur le football d’élite. "Nous voulons une refonte de l'installation du Pôle espoir et augmenter sa visibilité" indique à ce sujet le colistier David Ferrère. L'idée est aussi de créer une structure "Elite régionale", qui serait la suite du Pôle espoirs pour ceux n'intégrant pas des centres de formation en métropole. De même, la féminisation de ce sport fait aussi partie des grands enjeux mis en avant. "En 2020, on aimerait que tous les clubs aient une section féminine", précise d'ailleurs Marie-Thérèse Sinama. Relancer l'attrait de l’arbitrage, qualifié d'"élément déterminant", est une autre priorité. En outre, la mise en place d'un institut de formation des cadres, à destination des éducateurs, arbitres et dirigeants est au programme. Favoriser le football diversifié, rendre les championnats plus attractifs et assurer un rayonnement dans l'océan indien et en métropole le sont également. 
 
L’axe éducatif : "On ne  peut pas faire du foot en négligeant cet aspect. Mettre en place un plan éducatif est une de nos priorités, pour que des valeurs soient véhiculées au niveau de nos jeunes sportifs", indique Yves Dupuy, pour qui cette éducation par le sport pourrait "contribuer à réduire des problèmes de société". Des campagnes de lutte contre les addictions et le dopage sont prévues, tout comme la mise en place d’action de sensibilisation contre la violence et les actes d’incivilité.
 
L’axe relationnel. Yves Dupuy juge important de "renouer toutes les relations". L’idée ici est notamment de développer l’attractivité de la ligue. "En termes de communication et de marketing, il y a des efforts à faire, car c’est quasiment inexistant", souligne Samuel Hivanhoé, qui indique que le programme prévoit la création d'une structure marketing. Il s'agirait également de "passer à l’ère du football 2.0 en occupant le terrain du numérique", par une présence sur les réseaux sociaux et l'amélioration de l’ergonomie du site internet. Des actions qui visent à "ramener du public dans les stades". Une réflexion sur les tarifs (tarifs attractifs, tarifs préférentiels, package…) est aussi prévue. Tout comme des efforts en matière de sponsoring,"en allant chercher les partenaires privés".
 
S'il est élu, Yves Dupuy assure qu’il ne fera qu’un mandat en temps que président, même s'il souhaiterait que son équipe puisse poursuivre le travail entamé. "En 2020, il sera temps de laisser ma place à quelqu’un d’autre, mais je serai présent pour l’accompagnement". En attendant le 18 décembre, date de l'élection, lui et ses colistiers restent optimistes et estiment leur candidature plus que nécessaire. "Si on ne part pas sur de nouvelles bases, la situation sera catastrophique. Nous, nous serons dans une politique d'ouverture". 
Lundi 12 Décembre 2016 - 14:38
MA (marine.abat@zinfos974.com)
Lu 1183 fois




1.Posté par Maitre CoNNar le 12/12/2016 18:35
lui et ses colistiers restent optimistes hi hi hi
ou fé pas le poids ti coq ..ou lé un bon bougre mais ou voit pas gramoun Etheve y sar regagne son place ? ah ah ah

2.Posté par James le 12/12/2016 18:56 (depuis mobile)
Zot i aime etheve le boug la ruine la ligue et la pourri le foot !!! Football i ressemble pu rien depuis ces 30 années de présidences arrête avec sa !! Dupuy c un boug droit et pas un véreux

3.Posté par legendre de noé le 12/12/2016 21:51
Maître con... ça sonne bien et ça reflète bien le degré de réflexion de certaines personnes en manque de neurones. Soit les présidents de club sont intelligents et à eux de faire le nécessaire pour arrêter cette mascarade, soit ils prouvent qu'ils ont des petits pois dans la tête, alors, ils remettront en place un boug y veut barre la mer partout, malgré des qualités certains mais pas que... 30 ans c'est trop arrête ek ça ! quelle grosseur couleuvre zot y veut avaler pour comprendre ??

4.Posté par Ex President le 13/12/2016 08:36 (depuis mobile)
Pour diriger une aussi grosse institution que la LRF, il faut surtout avoir les compétences et être un meneur d''hommes....et c''est pour cela que Etheve doit passer. Biensur que tout n''est pas parfait mais Etheve est un homme TJS accessible

5.Posté par STOP INJUSTICE le 13/12/2016 20:12
YVES Dupuy = YVES etheve son équipe est faite avec des dalons de l' ex président .......................
il ne faut pas nous prendre pour des imbéciles .
Et dire qu ' ETHEVE se représente ..;;;;;il a encore envie de racketter les clubs , et tirer profit à n'importe quel prix, il veut encore ns sortir des 140 000 euros de frais d' Avocats , des milliers d'euros pour location de salles formation, et j'en passe et des meilleurs ......STOP on dit STOP A l 'INJUSTICE
vous n' avez plus Mr ETHEVE votre place dans le football, d'ailleurs plus nulle part !!!!!!! on vs en fait la promesse .de vous barrer la route ....................

6.Posté par Maitre CoNNar le 13/12/2016 22:04
@ 5.Posté par STOP INJUSTICE le 13/12/2016 20:12

Pourquoi ou avance un tas la connerie ? la première injustice c'est d'avancer des choses dont vous n'êtes pas témoin ...
il y a les commissaires aux comptes
les présidents de clubs que vous insultez
peut parce que ou té pas dans la ronde ou lé jaloux ? ca c'est de l'injustice

alors coq y bataille pas dans tante ...attenne dimanche aprés na kozé

7.Posté par sotp aux nazes ! le 14/12/2016 15:44
Aujourd'hui au débat de Free Dom !!

Néna un t répond a coté t laisse pas cosé son adversaire,
Un autre la pas ni du tout au débat..
et Dupuy que la montré que li t capable d'écouter et de proposer des solutions !!!
ça c'est un président !!VIDOT et ETHEVE dimanche zot peut reste zot case les président de club la enfin vu sur qui zot t peut compter et c bien Yves DUPUY ;)

8.Posté par STOP INJUSTICE le 17/12/2016 16:23
Post 6 Ne parlez pas pour rien dire, ETHEVE est un malhonnête , il faut qu'il paie pour ce qu'il a fait .....on n'en veut plus dans le football, nous avons avec nous quelqu'un qui travaillait avec ETHEVE , c'était son secrétaire, il ns a prévenu déjà à l' époque des magouilles qu'il faisait .......
Comme l' autre ( GRAND RAID ) , on dilapide de l' argent qui ns appartient pas , c'est tellement facile !!!!!!, il se reconnaitra ........

Nouveau commentaire :
Twitter