Politique

LODEOM : Patrick Lebreton veut un "bouclier rural" pour les Hauts de la Réunion

A moins de deux semaines de la présentation de la LODEOM (Loi pour le développement économique de l'outre-mer) à l'Assemblée nationale, le député-maire de Saint-Joseph, Patrick Lebreton, a indiqué travailler sur un projet de "bouclier rural" qu'il a présenté à la presse. Ce "bouclier" favoriserait les territoires ruraux des Hauts du département...


LODEOM : Patrick Lebreton veut un "bouclier rural" pour les Hauts de la Réunion
C'est le 6 avril prochain que le député de la 4ème circonscription de la Réunion devrait défendre le principe de ce qu'il nomme un "bouclier rural" en faveur de la défense des Hauts de l'île qui, selon le parlementaire, risquent une désertification.

Après avoir été retravaillée par les sénateurs, la LODEOM devrait encore connaître plusieurs modifications à l'Assemblée nationale dans deux semaines. Dans le but de corriger ce qu'il qualifie de "déséquilibres", le député-maire du Sud a annoncé qu'il  était devenu nécessaire de mettre en place une réelle "discrimination positive" pour les territoires ruraux des Hauts de la Réunion.

Après l'extension du dispositif des zones franches d'activité (ZFA) par les parlementaires du Palais du Luxembourg à de nouveaux territoires et secteurs, Patrick Lebreton estime que cette décision agira au détriment des territoires à vocation rurale. C'est pourquoi, le député tentera de donner vie à son projet en faisant inscrire dans la loi, le "concept" de "discrimination positive" et offrir par là-même une attractivité concrète aux Hauts de l'île, lors de l'examen prochain de la LODEOM.

Par ailleurs, le député du Parti socialiste proposera aussi une orientation claire des crédits du fonds exceptionnel d'investissement en direction des territoires nécessiteux...

La lutte contre le pouvoir d'achat ne sera pas négligée par le maire de Saint-Joseph dans les jours et semaines à venir. Présent dans les rues de Saint-Pierre le 5 mars dernier lors de la première mobilisation générale du COSPAR, le député-maire de Saint-Joseph avait dénoncé un contexte social explosif inaudible par le président de la République. Trois semaines après cette mobilisation générale, le parlementaire réunionnais devrait faire des propositions sur une surveillance accrue des prix pratiqués localement.

Lundi 23 Mars 2009 - 18:30
Ludovic Robert
Lu 2026 fois




1.Posté par Cambronne le 23/03/2009 22:44
et pourquoi pas aussi des nouveaux nids pour les Papangues pauvres rapaces endémique ...

2.Posté par Cambronne le 24/03/2009 00:21
Pourtant Il serait plus simple aux maires incompétents d'avoir une volonté caractérisée de vouloir changer le PLU et les POS avec des plans d'urbanisme bidons l'art et la manière du foutage de gueule du comment faire pour bloquer toutes initiatives au développement économique de la Réunion d'entreprises et de créations d'emplois

3.Posté par AGENT DU CCAS le 24/03/2009 10:57
Et nout 200 Euros ou sa i lé

4.Posté par Ulysse le 24/03/2009 11:58
"bouclier rural" le nom, si c'est par référence au bouclier fiscal, me parait très inopportun et bien mal choisi.

5.Posté par DURANDAL le 28/07/2011 18:56
Commence à t'occuper de nos routes Mr le Député Maire, ce sont des vraies routes rurales trous nids de poule , avec des zones habitées non limitées en vitesse ' route bel air c'est bien dangereux 90 KM:h avec toutes ces résidences remplies d'enfants

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales