Politique

L'opposition de droite juge sévèrement les premiers mois du maire du Port


L'opposition de droite juge sévèrement les premiers mois du maire du Port
L'opposition de droite de la mairie du Port dresse le bilan des huit premiers mois d'Olivier Hoarau.

Le préambule donne la mesure. "Après plus de 40 ans sous l’égide du Parti Communiste Réunionnais et 8 mois sous celle du mouvement Pour La Réunion, nous constatons que les méthodes, le clientélisme et les petits arrangements ne changent pas au Port", déplorent Valérie Auber et Patrick Jardinot, les deux seuls conseillers de droite au sein de l'assemblée portoise. L'élue en vient à déplorer que "des agents d’une commune limitrophe aient été catapultés à la mairie du Port avec la bénédiction d’une ancienne élue saint-pauloise".

Le tandem Valérie Auber - Patrick Jardinot explique que l'accès à l'information est rendu difficile pour les élus d'opposition qu'ils sont. "Nous ne disposons que de bribes d'informations". Le manque de transparence est mis en exergue. Un défaut de la nouvelle équipe qui se retrouve finalement dans la forteresse qu'est devenue l'hôtel de ville, regrette Valérie Auber.

Dernier exemple en date : l'organisation de la Fête de la Lumière le 30 octobre. "Nous avons été étonnés de devoir procéder à un vote sur le principe, en l’absence d’éléments sur le financement prévisionnel de cette manifestation", retient-elle notamment des dernières délibérations.

La mise en place des activités périscolaires au Port a fait l'objet de nombreux questionnements lors de cette conférence de presse. Selon les opposants, ces activités ne concernent que 550 élèves sur les 5.952 que compte la commune en élémentaire. "Nous constatons que le maire a été élu pour ne s’occuper que de 9,24% des enfants de la commune".

"Ce sont les Portois qui auront à payer la facture !"

D'autres critiques sont aiguisées. D'abord sur le choix du samedi matin. Il débouche sur un taux d'absentéisme de 19% selon le rectorat. L'autre constat concerne le taux effrayant du nombre de jeunes Portois sortant du système scolaire sans diplôme : 65%. Si elle conçoit l'importance des activités péri-scolaires tournées vers le sport et la culture, la candidate de la droite unie aux municipales estime que ce temps périscolaire devrait être mis au bénéfice du soutien scolaire.

Dans la même lignée de l'échec scolaire et de la formation, l'opposition propose au maire, Olivier Hoarau, d'abandonner le projet de la FAC des cadres et des autodidactes. "Ce n’est pas une priorité pour la ville du Port car nous prônons l’ouverture de structures en adéquation avec le niveau de formation des Portois. Celles déjà existantes ne leur profitent pas en premier lieu". Patrick Jardinot donne un exemple avec l’école d’apprentissage maritime (EAM), qui sur l’effectif global compte seulement 20% de Portois.

Depuis le vote du budget rectificatif 2014 enfin, le tandem demeure perplexe sur la mobilisation de 1,1 million d’euros vers le fonctionnement, consécutif selon eux à des créations de postes qui ne se justifient pas alors que l’audit sur le personnel communal n'est toujours pas bouclé.

La comparaison du compte administratif 2013 avec le budget supplémentaire leur font dire que les dépenses de fonctionnement par habitant dérape. De 1.365 euros l'an dernier, celui-ci serait passé à 1.448 euros par habitant. "Ce sont les Portois qui auront à payer la facture !" prédisent-ils.
Vendredi 7 Novembre 2014 - 17:31
Lu 942 fois




1.Posté par ines le 08/11/2014 07:56 (depuis mobile)
Et ben!!! Il etait temps que la droite reagisse...

2.Posté par Jojo le 08/11/2014 08:37
Rien de bien nouveau.

Clientélisme, que ce soit la droite, le centre ou la gauche, le clientélisme est la base pour avoir des voix.

Les petits arrangement, et alors la droite a bien fait la même chose avec Hamilcaro pour ne mettre que celui là.

Les portois devront payer la facture, ah! bon Aubert va supprimer la taxe foncière et d'habitation, elle va attendre la manne de l'Etat providence. A droite comme à gauche c'est toujours la même chose, ce sont les citoyens qui payent, surtout que l'Etat se désengage partout.

La seule chose a dire c'est que le Port devrait changer pour la droite, c'est-à-dire pour une autre gouvernance qui ne fera pas mieux ni plus mal.

Journalistes, c'est super votre métier, vous faites un article une fois, et que ce soit de droite ou de gauche, ils diront toujours la même chose, c'est l'autre qui est mauvais moi, je suis le top du meilleur.

Vive l'éternel copié/collé.

3.Posté par Jannine le 08/11/2014 10:42
Le plus comique c'est la présence de Langenier sur le terrain dans le cadre des futures élections départementales. Ils ne savent plus quoi manipuler ces quelques cancres qui dirigent le PCR, ils se reconnaitront.

4.Posté par zenesrebel le 09/11/2014 07:24 (depuis mobile)
Post2: moin lé konpletman dakor avek ou! La droite, la gauche parey mêm, un band bezer d paquet

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales