Société

L’observatoire atmosphérique du Maïdo inauguré


L’observatoire atmosphérique du Maïdo inauguré
Le Maïdo de nouveau à la Une. Cette fois-ci pour de bonnes raisons...scientifiques, qui feront de cet outil un moyen d'études poussées de l'atmosphère.

L’année 2010 avait été marquée par le démarrage effectif de la construction de l’observatoire atmosphérique du Maïdo. Le chantier avait débuté en juin par la construction de la voie d’accès depuis le parking du site du Maïdo, non loin du Belvédère. La mise en place de la ligne électrique depuis les hauts de Petite France avait été ensuite effectuée, pour, faut-il le rappeler, une implantation en plein coeur du Parc national.

L’incendie d’octobre 2010 sur le massif a induit un retard de plusieurs mois, décalant la mise sous tension de la ligne électrique et donc les travaux de construction du bâtiment dont le gros œuvre avait débuté en février 2011.

Le nouvel incendie sur le massif en octobre 2011 a induit de nouveaux retards dans le second œuvre. En mars 2012, le bâtiment était enfin en voie de finition, la réception des différentes parties devant être effectuée à partir de mai, pour un début de l’installation des instruments en juin. Installé depuis juillet, c'est officiellement ce matin que le coupé de ruban a eu lieu.

Monter très haut pour s'affranchir de la pollution lumineuse

A 2200 mètres d’altitude, ce bâtiment est destiné à abriter les instruments de l’OPAR (l'Observatoire de Physique de l'Atmosphère de La Réunion) qui sont actuellement sur le site de l’Université à Saint-Denis.

Ce site présente un intérêt majeur pour l’étude de la stratosphère tropicale car sa position en latitude est particulièrement intéressante mais aussi, son altitude permet, en s’affranchissant de la couche limite fortement chargée en vapeur d’eau, d’améliorer considérablement la qualité des mesures par télédétection. Il présente un intérêt tout aussi important pour l’étude et le suivi de la composition chimique de la troposphère.

Il faut savoir que le fonctionnement de la plupart des instruments de télédétection (FTIR, radiomètres, lidar) est perturbé par les effets négatifs de la couche limite tropicale (humidité, pollution, lumière etc.) Cet inconvénient sera résolu par la construction de la station d’altitude implantée au piton Maïdo.
Mardi 23 Octobre 2012 - 16:53
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1261 fois




1.Posté par citoyen de boucan le 23/10/2012 17:15
une grosse verrue de beton dans le coeur naturel du parc national. Pour les promoteurs avait certifié comme toujours que le construction serait integrée dans le paysage. Un mensonge de plus, et surement pas le dernier.

2.Posté par Honteux le 23/10/2012 18:35
encore du fric foutu en l'air, qui permettra d'engraisser quelques pistonnés !

3.Posté par franck le 23/10/2012 19:32
belle opération, innovante pour l'Ile et pour la R&D
très bien

pour le post 1 : mettons l'Ile sous cloche, ce sera mieux, c'est sûr...

4.Posté par Zarbi le 23/10/2012 20:22
Quelle horreur sur un site classé Unesco ! Je préfère ne pas imaginer les tractations et compromissions qui ont abouti à ce désastre , sans aucun doute certains intervenants y ont trouvé matière à s'enrichir comme toujours au détriment de l'intérêt collectif .
Oui ... la caution scientifique : la vaseline pour faire glisser l'escroquerie ; comme le Japon qui continue à pêcher des baleines pour la recherche ... scientifique .

5.Posté par citoyen de boucan le 23/10/2012 20:27
pour le post 3 : le bon gestionnaire ne mange pas la poule aux œufs d'or, il la soigne pour avoir des oeufs frais tous les jours

6.Posté par timagnol le 23/10/2012 21:08
Selon que vous soyez puissant ou misérable ou en l'occurence que vous soyez gd' ki institutionnel de la recherche peÎ surindexée ou RSA tendance nassimah, vous pourrez profiter de cette verrue dont le palmarès annoncé est de défoncer les portes ouvertes connues depuis x années aux Hawaî. Et le park cosson et sa directrice ectoplasme dans tout ça ? OU KI LE BAND TI BIVETTES SOMIN VOLCAN ?

7.Posté par dash8 le 23/10/2012 22:27
@ 3.Posté par franck le 23/10/2012 19:32
L'innovation passe par le fait de s'intégrer en harmonie dans le cadre naturel. Il y a des "scientifiques" trop gros doigts à la Réunion, et qui à force de conneries et de privilèges se font de plus en plus détester. Sans compter la mauvaise image donnée. Dommage, et encore une connerie du parc qui laisse passer, on est habitué, ce parc est devenue la risée de la Reunion

8.Posté par L'Ardéchoise le 23/10/2012 23:51
Mais que c'est laid !
Comment a-t-on pu laisser faire cela ?

9.Posté par noe le 24/10/2012 07:08
Très belle construction à l'avant-gardiste !
Cela montre le savoir-faire réunionnais en matière de recherches pour bien s'intégrer dans l'environnement des Hauts !
Une belle fleur dans le Parc National !
Nous saurrons tout sur l'air frais des hauts qui attire beaucoup pour les pique-nique tous les week-end ...

félicitation pour les concepteurs !

10.Posté par .PEî FOUTU!!! le 24/10/2012 08:16
comment les scientifiques, le parc, l'etat et les zélu(e)s ont ils pu valider un gros projet béton pareil de cette envergure dans un écrin aussi magnifique,,,.??quand un citoyen lamda voit cette verrue comment voulez-vous qu'il respecte son environnement!!!.

11.Posté par pipoteur le 24/10/2012 08:22
Une belle oeuvre de Paul vergès Noé!!! Comme quoi par pure provocation tu tombes d'accord avec celui que tu critiques par ailleurs. MDR

12.Posté par CONTRIBUABLES!!! le 24/10/2012 08:23
qui sont les associations environnementales subventionnées par l'argent public? ont pu laisser construire une laideur pareille au cœur d'un parc!!!. la population devrait être tenu au courant de tous les magouilles qui s’opèrent au niveau de ces instances??.

13.Posté par paul le 24/10/2012 10:15
Encore un bel exemple de l'argent foutu en l'air. Pour les décideurs de gaspi, pensez, si vous en êtes capables, à ceux qui ont du mal à boucler les fins de mois. Il est vrai que vous n'êtes pas concernés.. A quand l'observatoire de la bêtise humaine ?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 10:02 Cap requin: Trois requins prélevés

Mercredi 7 Décembre 2016 - 09:47 Casting: La série CUT cherche des acteurs

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales