Société

L'objectif des "80 marquages" de requins était déjà celui annoncé en octobre 2011


© Udo Engelhardt
© Udo Engelhardt
La préfecture veut "booster" la campagne de marquage des squales. Reste à savoir si cette intention renouvelée suffira à faire grimper les chiffres. Le discours tenu hier soir est un copier-coller des objectifs fixés en... octobre 2011.

A l'époque, lors d'une conférence tenue dans les murs de la sous-préfecture de Saint-Paul, 80 marquages étaient espérés :  40 tigres et 40 bouledogues. Problème : la capture des squales ne se fait pas sur commande.

Lors du dernier bilan présenté officiellement en préfecture il y a un mois, le nombre de marquage avait atteint la barre des 22 requins ! Pour rappel, la première sortie en mer des hommes de l'IRD, de Squal'Idées avec l'appui technique d'un pêcheur professionnel, avait eu lieu le 18 octobre 2011.

Sur les 22 requins marqués, neuf seulement étaient des bouledogues. La déception était énorme puisque les principales attaques sur l'homme à la Réunion semblent être l'oeuvre de cette espèce. En contrepartie, 13 requins tigres avaient été fichés. Après le passage dans notre département du champion d'apnée Frédéric Buyle en décembre 2011, les apnéistes avaient pris le relais. Deux marquages ont pu être effectués en apnée par le CRESSM*.

Deux à trois sorties en mer par semaine

La première phase de marquage avait été plus compliquée que prévue. La difficulté n'avait pas étonné les pêcheurs. Vingt-trois sorties en mer sur une durée de trois mois ont eu lieu entre mi-octobre 2011 et mi-janvier 2012. Dans ces conditions, l'objectif des 80 requins marqués d'ici fin 2012 affiché par la Préfecture hier soir semble d'ores et déjà hors d'atteinte. Cette dernière espère néanmoins mettre plus de chance de son côté en multipliant les sorties. Ainsi, deux à trois sorties par semaine contre une à deux pour la première phase devraient mécaniquement augmenter les chances de réussite.

Sur la méthode de capture, rien d'innovant. Les expéditions s'appuieront soit sur la technique de la palangre horizontale dérivante et la palangre horizontale de fond (ancrée) pour la pêche au large. La palangre verticale ancrée et dérivante, le montage en catalina et la traîne lente ont par ailleurs été utilisées près de la côte. Les semaines et mois qui viennent diront si l'objectif des 80 marquages était réaliste.

*Comité régional d’études et de sports sous-marins
Mardi 7 Août 2012 - 11:55
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1193 fois




1.Posté par problématique du porte monnaie le 07/08/2012 12:09
Un bruit cours que chaque sortie est facturée à l'état 13 000 euros....vous avez la possibilité de le savoir ?

Je dis ça parce que en générale 30 euros de gazoil et 50 euros de matériel de pèche pour les lignes suffisent.

Il y en a vraiment qui se foutent du monde si ces chiffres sont avérés...

2.Posté par noe le 07/08/2012 13:10
Ce n'est pas parce quon veut capturer 80 requins qu'on arrivera tous à les capturer ...
Ce chiffre fixe l'objectif mais n'est pas une fin en soi ! C'est aléatoire !

Moi je les capture , je leur fais un bisou et je les relâche ...Il suffit de les mettre sur le dos pour qu'ils restent tranquilles et vous chantent une romance ...
C'est ça , aussi les requins ! il suffit de leur parler gentillement , pour les dresser à devenir vos amis ...vos anges gardiens !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales