Politique

L’islam de la Réunion pourrait être un exemple pour la République

Hier, à Paris, s’est tenu le colloque intitulé "L’islam de la Réunion : un modèle pour la République ?". Professionnels de la question, personnalités politiques et religieuses et membres d'associations étaient présents à l’Assemblée Nationale pour en débattre. Il est ressorti des échanges que, plutôt qu’un modèle, l’islam "de" la Réunion peut au moins servir d’exemple dans l’Hexagone. La question du port du voile intégral a également été abordée.


L’islam de la Réunion pourrait être un exemple pour la République
Alors que le projet de loi sur l’interdiction du port du voile intégral fait polémique et que se pose la question de l’identité nationale, Patrick Karam a organisé, hier, un colloque sur l’islam de la Réunion. C’est pour apporter "un éclairage positif" sur ce qu’il considère comme "un modèle qui fonctionne bien" que le délégué interministériel a réuni les parlementaires Anne-Marie Payet, Eric Raoult et Bariza Khiari, les président et vice-président du Conseil Régional du Culte Musulman, messieurs Abdoullah Mollan et Houssen Amode, ainsi que Mohammad Bhagatte, imam de la grande mosquée de Saint-Denis. Sont également intervenus Jean-Claude Judith de Salins, président de l’Association Réunionnaise Culture et Communication, Mémona Hintermann-Affejee, grand reporter à France 3 et Mohammed Moussaoui, président du Conseil Français du Culte Musulman.

M-Hintermann_H-Amode_AM-Payet
M-Hintermann_H-Amode_AM-Payet
"Dans l’Hexagone, le terme "musulman" est associé à échec scolaire et échec social. A la Réunion, c’est l’inverse" a déclaré le délégué interministériel pour expliquer la raison qui l’a amené à poser la question : "L’islam de la Réunion : un modèle pour la république ?". En effet, comme il a été rappelé hier, les musulmans, hommes et femmes, occupent des postes importants dans la société réunionnaise. Et, ceci, que ce soit dans les secteurs économique, social ou politique. La Réunion est d’ailleurs souvent citée en exemple pour son célèbre "savoir-vivre ensemble". "Mais cette harmonie reste fragile", ont tenu à souligner la sénatrice Anne-Marie Payet ou encore Houssen Amode, vice-président du CRCM et président de l’Association Musulmane de la Réunion, "même si les réunionnais sont fiers de ce qu’ils ont su créer à la Réunion".

L’islam de la Réunion, un exemple pour la république

M-Moussaoui
M-Moussaoui
Pour autant, la majorité des intervenants reste optimiste quant à l’idée de présenter l’islam de la Réunion, non pas comme un modèle, mais comme un exemple. Tous reconnaissent que la situation à la Réunion n’est pas analogue à celle de la Métropole, notamment par l’histoire du peuplement et par les origines des musulmans, et qu’il sera difficile de changer la vision de l’islam dans l’Hexagone. Mais ils sont confiants, d’autant plus qu’il fallu un siècle à la Réunion pour parvenir à cette entente entre communautés. "Je peux témoigner que les musulmans sont profondément respectueux de la République. Je crois à un islam soluble dans la laïcité", a ainsi déclaré Mémona Hintermann, ce qui lui a valu les applaudissements de la salle. Dans le même sens, Abdoullah Mollan affirme qu’"on peut être un vrai républicain tout en étant un musulman sincère".

A-Mollan_M-Baghatte_JC-JdeSalins
A-Mollan_M-Baghatte_JC-JdeSalins
Pour sa part, Mohammad Bhagatte pense que les structures Médersa, dont les imams réunionnais sont le fruit, pourraient être une source d’inspiration pour la formation des cadres religieux dans l’Hexagone. "L’islam de la Réunion se doit d’être un exemple au travers de ses structures, de sa persévérance, de sa patience et de sa tolérance. Il a également ponctué le fait qu’une connaissance solide de sa propre identité et de sa propre culture permet de ne plus craindre l’autre dans sa différence car c’est «la peur qui détruit tout".

Quid de la question du port du voile intégral ?

Le débat s’est ensuite orienté sur le rôle fondamental de l’Ecole. Selon Abdoullah Mollan, "la base, c’est l’éducation". La responsabilité d’une certaine presse, qui cherche surtout à faire de l’audience, a également été mise en avant par les intervenants et certains auditeurs.

B-Khiari_E-Raoult_P-Karam
B-Khiari_E-Raoult_P-Karam
En dernier lieu, s’est naturellement imposé le délicat sujet de l’interdiction du port du voile intégral. Sujet défendu par Eric Raoult, député de Seine Saint-Denis, et rapporteur de la Mission parlementaire d’information sur la pratique du port du port du voile intégral sur le territoire national, mais plutôt contesté par Bariza Khiari, sénatrice de Paris. S’ils se sont largement exprimés sur ce thème, le fait que la Réunion puisse là encore servir ou non de modèle, pour aider à régler la question, n’a pas été réellement élucidé. Selon Eric Raoult, "le port du voile, de la Niqab ou de la Burqa s’exposerait dans des termes différents à la Réunion. C’est-à-dire que ce serait lié à une pratique déjà ancienne, à une sorte d’élégance. Le port du voile en Métropole est parfois plus signe d’intégrisme que d’élégance". Et quand il a été demandé à l’imam Mohammad Bhagatte s’il était pour ou contre cette loi, il a répondu, circonspect : "Oui, à la pédagogie, oui à l’ouverture du dialogue, oui à un échange. Comprendre véritablement l’islam et pas seulement au travers de ce que véhiculent certains médias".
Vendredi 29 Janvier 2010 - 07:21
Bérengère Lefèvre
Lu 4737 fois




1.Posté par anonyme le 29/01/2010 07:57


"Le cheikh Mohammed Sayyed Tantaoui effectuait samedi une tournée dans des lycées dépendant d’Al-Azhar, pour s’assurer de l’application des mesures anti-grippe H1N1. Dans un lycée pour jeunes filles de Madinet Nasr, en banlieue du Caire, le cheikh « a été surpris (...) de voir l’une des collégiennes en niqab alors qu’elle était en cours », selon le journal.

Il s’est alors « emporté » et lui a demandé d’enlever son voile, affirmant: « le niqab n’est qu’une tradition, il n’a pas de lien avec la religion ni de près ni de loin ». L’adolescente a dû ôter le voile cachant son visage, même si l’une des enseignantes présentes a pris sa défense en affirmant que la jeune fille enlevait d’ordinaire son voile au sein de cet établissement non mixte et ne l’avait remis qu’en voyant arriver le cheikh.

L’imam a réagi en demandant à la collégienne de ne plus jamais porter le niqab, affirmant en outre être déterminé à interdire officiellement à toute personne portant le niqab d’entrer dans les lycées dépendant d’Al-Azhar, d’après Al-Masri Al-Yom."


Source ci-dessous.




2.Posté par la voix des sans voix le 29/01/2010 08:52
Le rôle de la MCUR, pour montrer les étapes de cette construction, la rendre intelligible à tous, est incontournable.

je répète : le projet muséal d'un genre inédit à La Réunion qu'est la MCUR est au cœur de ces problématiques, plus ou moins sensibles, de la construction sociale réunionnaise et c'est pour cela qu'il doit se poursuivre, en s'améliorant.
Qu'il s'agisse de permettre à tous les Réunionnais – et pas seulement à quelques lettrés – de s'approprier l'histoire du marronnage et de l'esclavage ; ou qu'il s'agisse de comprendre les processus et les voies complexes de notre construction sociale, cet équipement situé au carrefour de plusieurs disciplines et nourri de leurs travaux (en principe) est absolument indispensable : tout le monde ne peut pas aller suivre un colloque à Paris et les compte-rendus qui en sont faits sont toujours trop succints. Permettre ce travail d'intégration par tous – par des expositions, des vidéos, des photos, des conférences, etc…– est un devoir démocratique.

Hier, je réagissais à des propos malvenus de la déléguée régionale de Ni putes, ni soumises s'étonnant qu'on puisse parler, à La Réunion, d'un “Islam différent”. Tout le monde voit aujourd'hui que si un colloque a pu être organisé à Paris sur ce thème, c'est qu'il y a la matière pour cela. Et si certain(e)s l'ignorent de façon aussi fracassante, ils ont encore quelques excuses.
Lorsque la MCUR sera pleinement opérationnelle et enfin dans ses murs, ils/elles n'en auront plus.
Ti pa, ti pa n'arivé…

3.Posté par Jesus was a rolling stoned le 29/01/2010 08:56
D'une manière générale, la religion empoisonne beaucoup la planète depuis des siècles....combien de guerres et de problèmes générés par des textes écrits par l'homme, qui prônent tous plus ou moins la tolérance, mais qui génèrent un grand nombre d'intolérances...
Voiler une femme, c'est contraire à nos idées démocratiques et républicaines.....contraire à la liberté qui est la "marque de fabrique" de notre pays, la France.
l'exemple de la Réunion montre que l'on peut s'accommoder de tout...mais qu'en pensent les femmes sur ce sujet...on n'entend que des hommes à ce propos....
Ah oui!!! j'oubliais elle doivent marcher trois pas derrière l'homme et n'ont aussi pas le droit à la parole!

4.Posté par DADI le 29/01/2010 09:36
On peut apprécier le niveau de la connaissance qu'a E. RAOULT sur les musulmans de la Réunion: la burqua n'a jamais été une pratique ancienne ni une question d'élégance ! Il n'y avait pas de burqua à la Réunion il y a 30 ans. Et que les intervenants musulmans ne l'aient pas relevé ne me surprend pas, cela confirme ce que je pense de leur mode de fonctionnement fondé sur l'hypocrisie et le mensonge.

5.Posté par islam réunionnais = mcur=patrick karam? le 29/01/2010 09:44
Si ce colloque était vraiment objectif, il se serait tenu ici, et non pas à Paris, loin des yeux des réunionnais et pas uniquement avec des élus défendant la MCUR.


6.Posté par Jesus was a rolling stoned le 29/01/2010 09:45
La voix des cent voies cherche à ratisser large....les élections approchent!

Il faut dire qu'ils ne sont pas beaucoup à croire en ce projet machiavélique..si ce n'est ceux qui ont un intérêt direct à que cette magouille bétonné voit le jour....bling bling dans la fouille....
je vous cite; (...) "tout le monde ne peut pas aller suivre un colloque à Paris" ....en effet et encore moins en classe affaire au frais de la princesse République Française....n'est il pas?
Votre projet est un gouffre financier abject qui sert une cause clanique....et des intérêts privés, sous couvert de faire un musée dédié à tous!!! mensonge de politichiens professionnels!
Pourquoi ne pas mettre tous ses millions aux services des structures déjà existantes et aux associations culturelles actives qui en ont tant besoin??
Ne croyez vous pas que ce gaspillage pourrait servir à autre choses que passer la brosse à reluire sur votre gourou fripé?
Votre discours sent le tract à plein nez.....

Http:// c'est pas demain le veille.com

7.Posté par pavupapri le 29/01/2010 11:44
Islam et exemple sont déjà 2 termes antinomiques! ça s'applique d'ailleurs à n'importe quelle religion.
Pour le reste je plussoie jesus was a rolling stones, la religion n'est pas compatible avec liberté.

8.Posté par Caton2 le 29/01/2010 13:51
Si je comprends bien, personne n'a conclu que l'islam à la Réunion pouvait être un modèle pour la République. Le "modèle réunionnais" se fonde sur la réussite sociale et universitaire de certains membres de la communauté islamique réunionnaise. Mais le modèle est inadaptable à la métropole. Les musulmans réunionnais ont participé à la construction de la société réunionnaise, ils sont d'origine indienne, leur niveau social et culturel moyen est élevé. A part la religion, ils n'ont pas grand chose de commun avec la plupart des musulmans de France. Bref, cette séance d'autosatisfaction dont rien de concret n'est sorti, était à usage interne, pour le plus grand profit de l'Alliance, et aux frais de la princesse... Bien sûr, rien n'a été dit de la radicalisation des pratiques islamiques que tout réunionnais peut constater (voile, burqa etc.). Monsieur Mohammad Bhagatte a élégamment botté en touche. Un superbe non événement de non dit. Vive le roi Ubu!

9.Posté par Bel Caf lo vré Fra le 29/01/2010 15:13
Nout zarabs nou koné : nou té lékol ensamb, nou la zoué ballon ensamb, nou la fé larmée ensamb – na des moments nou té romark même pi zot roligion. A kose tout sa ? La garantie légalité la répiblique, la France ! La garantie tout i pé fé mié zot parents. Même si i manque enkor in gazon. La pas band komanders la Région ek zot sabouck en toile, touzour essaye ramène domoun ek la colonisation, l’esclavage (zot la romarké i parle pis capitaliste, i fodra kalkilé pou koué… même si nou doit défend tous les zours nout zintérés, partout, kom en France), ek la kiltire (zot kiltire, pour dresse domoun kom zot i vé) va pousse à nou dan in not somin. Mé tension, dans mon tan, lékol lavé point lo voile d’sis la tèt band filles zarab, dan’d somin navé point skafandre d’sis lo femms mizilman ; zordi, à la Réynion, l’islam politic lé là aussi, zot prédikaters i vient aussi, et nout vivre ensamb lé grignoté. Ni nerve pas, la répiblic lé là, mé ni largue pas : la rolizion, la kase ; dan’d service piblic, tout domoun pareil. Nout sitiation lé méyer que la bas, mé vante pas nous. In band fanatics i pé gate toute ! Et pi, fo touzour fé confiance nout zarabs.

10.Posté par zarabe le 29/01/2010 15:52
L’islam de la Réunion pourrait être une caution pour la République

http://www.saphirnews.com/L-islam-de-La-Reunion-une-caution-pour-le-gouvernement_a11067.html

11.Posté par curebien le 30/01/2010 11:39
7.Posté par pavupapri le 29/01/2010 11:44

Pour le reste je plussoie jesus was a rolling stones, la religion n'est pas compatible avec liberté
.

Et comme le projet de loi sur la burqa vise à libérer les femmes... on leur interdit (c'est synonyme de liberté ...) l'espace public.... du moins c'est le sens de la demande faite par M FILLON

http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/01/29/fillon-saisit-le-conseil-d-etat-sur-l-interdiction-de-la-burqa_1298805_3224.html






12.Posté par curebien le 30/01/2010 11:51
b[3.Posté par Jesus was a rolling stoned le 29/01/2010 08:56
Voiler une femme, c'est contraire à nos idées démocratiques et républicaines.....u[contraire à la liberté qui est la "marque de fabrique" de notre pays]u, la France.]b

Wikipédia : La liberté est la faculté d'agir selon sa volonté en fonction des moyens dont on dispose sans être u[entravé par le pouvoir d'autrui]u.

Quand vous assimilerez ça, peut être serez vous libre.

13.Posté par Caton2 le 30/01/2010 13:56
Curebien. Avez-vous lu l'article entier consacré à la liberté sur Wikipédia? Vous recopiez la première phrase de cet article et ça vous sert de pensée. Si vous aviez parcouru cet article jusqu'au bout vous auriez compris que la notion de liberté individuelle est complexe et qu'on est en droit de lui définir des limites dans la mesure où l'homme vit en société. Si vous suiviez votre logique jusqu'au bout à partir de cette seule phrase, vous pourriez vous autoriser à tous les crimes y compris le meurtre. Où serait la liberté de vos victimes? Relisez la déclaration des droits de l'homme, notamment le passage consacré à la religion.

14.Posté par curebien le 30/01/2010 14:39
b[13.Posté par Caton2 le 30/01/2010 13:56
Si vous aviez parcouru cet article jusqu'au bout vous auriez compris que la notion de liberté individuelle est complexe et u[qu'on est en droit de lui définir des limites ]udans la mesure où l'homme vit en société.]b

C'est bien ça le problème, on croit que c'est juste, on croit avoir raison, on dit qu'on a raison (un peu comme Blair aujourd'hui qui ne regrette rien de ce qu'il a fait en Irak quand bien même le monde entier sait qu'ils ont menti sur les ADM).

Mais on n'en sortira jamais de ce genre de débat, car d'un coté l'on voit le verre à moitié plein et de l'autre le verre à moitié vide..


15.Posté par Jesus was a rolling stoned le 30/01/2010 16:32
Curebien cherche la petite bébète.....la liberté est évidement une notion particulière...et j'évoque ici la notion de liberté pratiqué dans notre pays....(expression, pensée aetc..) et je trouve que par rapport à certains autres pays, nous avons beaucoup de chance....
allez faire un tour en Iran en ce moment par exemple.....et n'oubliez pas de filmer vos vacances pour nous rapporter vos souvenirs...dans 30 ans!

16.Posté par curebien le 31/01/2010 18:45
15.Posté par Jesus was a rolling stoned le 30/01/2010 16:32
...je trouve que par rapport à certains autres pays, nous avons beaucoup de chance....
allez faire un tour en Iran en ce moment par exemple.....et n'oubliez pas de filmer vos vacances pour nous rapporter vos souvenirs...dans 30 ans!



En terme de droit de l'homme je trouve que la Chine n'est pas mieux. Mais on va s'abstenir d'en parler, c'est pas correct. Ils sont nos alliés dans la chasse aux terroristes et sont nos partenaires commerciaux. Chut, faut surtout rien dire.

A d'autre svp, pas à moi.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales