Courrier des lecteurs

L’invraisemblable aveu du préfet Sorain

Mardi 26 Janvier 2016 - 13:35

L’invraisemblable aveu du préfet Sorain
Interpellé par la tribune libre de notre député européen, Younous Omarjee, qui s’est offusqué - à juste titre - d’avoir été invité à une réunion "initiée" par le ministre de l’Intérieur et des Cultes à notre préfecture en raison de son appartenance supposée de musulman réunionnais, le préfet Sorain a dévoilé le pot aux roses.
 
C’est le CRCM qui lui a fourni la liste des personnes à inviter à cette réunion ayant pour objet la prévention de risques djihadistes.
 
Les bras m’en tombent !
 
L’État français a donc bel et bien fait preuve de communautarisme dans sa démarche. Et c’est le CRCM qui devrait être sur la sellette qui a fixé le choix des invités. C’est délirant ! ! !
 
Quand on sait que son président n’a jamais été un homme de dialogue avec quiconque, la décision de lui avoir laissé cette initiative a été plus que hasardeuse.
 
En tout cas, cette révélation nous donne raison : la lutte contre le djihadisme doit d’abord passer contre tous les préjugés, les erreurs et les insultes des musulmans dits modérés qui sont le terreau où éclosent les graines de djihadistes.
 
Depuis la maternelle, à la médersa, les non-musulmans sont appelés « mécréants ». Younous Omarjee n’a pas de souci à se faire pour ses obsèques s’il venait à décéder demain à Paris ou à Bruxelles.
 
Sa dépouille serait rapatriée aux frais du CRCM à La Réunion, emmenée à la mosquée de la rue Mal-Leclerc, dénudée (avec une petite serviette sur le sexe), mise sur le dos et arrosée à grands coups de seaux d’eau tandis qu’un célébrant répéterait sans cesse " Alahou Akbar, Allahou Akbar, Allahou Akbar ! ".
 
Le plus grand problème n’est-il pas que lorsqu’un homme se prénomme Youssuf, Younous, Mohamed, Saïd, Abdou, Idriss, Ahmed, Mustapha, il est définitivement catalogué musulman par le CRCM et par toute la " communauté " et " bénéficie " d’obsèques musulmanes, même s’il n’a jamais fréquenté une mosquée ?
 
Sa veuve, même non musulmane, n’ayant qu’un seul droit : celui de se taire et de laisser faire le service funéraire " marron " islamique. Alors, si c’est le CRCM qui "recrute " les invités à la préfecture, qu’en sera-t-il du contenu de cette rencontre ?
 
Le préfet, seul, aura-t-il les compétences nécessaires pour mettre les dignitaires musulmans face à leurs contradictions et face à leurs responsabilités ?
 
Armand GUNET
"Réagissons ! "
Armand GUNET
Lu 315 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 19 Novembre 2017 - 08:05 Thierry Robert est-il un fou dangereux ?

Vendredi 17 Novembre 2017 - 15:31 Le fameux chemin pavé