Social

L'intersyndicale répond à la Région

La grève de l'intersyndicale (CGTR Région Réunion, l'Unatos-FSU, le Sgpen-CGTR, la Sfaptr, l'Interco-Cfdt et la Sdu-Clias-Fsu) qui représente la majorité des adhérents syndiqués de la Région Réunion, est maintenue pour ce mercredi 18 novembre devant les grilles de la collectivité régionale. Elle considère comme une "provocation" la réponse anticipée de la collectivité régionale qui a publié un encart dans les deux presses quotidiennes d'aujourd'hui pour affirmer une gestion "équitable et responsable du personnel".


Alors que l'intersyndicale veut instaurer "un dialogue social" lors de la grève prévue ce mercredi 18 novembre devant la pyramide inversée, "c'est mal barré" regrette Patrick Corré, porte-parole de l'intersyndicale.

La région Réunion a donné une conférence de presse ce matin (ndlr : à laquelle nous n'avons pas été convié), pour dire qu'elle mène "une gestion équitable et responsable du personnel", en réponse à "certaines organisations syndicales" qui "ont exprimé devant l'opinion des revendications concernant le régime indemnitaire des agents de la Région Réunion" peut-on lire en page 15 du Quotidien et en page 19 du JIR. Cet encart de communication est qualifié de "propagande" et de "pipeau" par l'intersyndicale : "On essaie de nous donner le mauvais rôle" indique Patrick Corré, porte-parole.

"Ici, c'est à la tête du client"

Alors que l'intersyndicale a déposé son préavis de grève depuis plusieurs semaines pour un mouvement reconductible de 24h ce mercredi 18 novembre, un journaliste qui était présent ce matin à la conférence de presse de la Région assure qu'"elle n'aurait pas reçu le préavis de grève". Cette affirmation a sidéré les membres de l'intersyndicale, qui se sont demandés "où on va", avec une collectivité qui veut "minimiser notre mouvement".

Une seule organisation ne participe pas au mouvement de ce mercredi, l'Unsa, "le syndicat de la maison, qui exerce une pression sur le personnel pour les empêcher de faire grève" craint Eric Aure, agent de maîtrise au Conseil régional depuis 1984. "Je remplis les conditions pour être technicien catégorie B. En métropole, il y a une vraie gestion de carrière alors qu'ici, c'est à la tête du client".

Rappelons que la principale revendication de l'intersyndicale est que la Région applique le régime indemnitaire qui a été voté par décret, et qu'il soit au moins égal à la moyenne nationale, "au lieu du minima aujourd'hui. Il y a une sentiment d'inégalité très présent. D'un côté on est bien indemnisé, (les TOS employés par le Département) mais de l'autre on est au plus bas" regrette l'intersyndicale. A titre de comparaison, un agent TOS qui travaille au collège touche 242 euros de prime à compétence égale avec un TOS en lycée qui touche une prime de 92 euros, soit 150 euros de moins.
Lundi 16 Novembre 2009 - 17:21
Karine Maillot
Lu 1339 fois




1.Posté par darkalliance le 16/11/2009 18:36
Vous connaissez le fameux dicton créole ? : 'Bœufs travaillent, cheval i mange ...'

2.Posté par Sam Boat le 16/11/2009 18:59
La Décentralisation, instaurée en 1981, est, en soi, une bonne idée, un bon principe. Elle permet aux élus, et à travers eux, aux citoyens, de régler au mieux et dans des délais plus courts, les problèmes locaux.
Mais les dérives sont palpables. Le combat mené par cette intersyndicale en est une illustration. D'une façon générale, les luttes tendant à limiter, voire à faire disparaître ces dérives, apparaissent légitimes...jusqu'à la victoire totale.

3.Posté par mwa la pa di le 16/11/2009 20:20
C'est à la tête du client car nous sommes en pleine Région Bananière....

4.Posté par roro pareil le 16/11/2009 20:23
Nous soutenons l'intersyndicale dans ses revendications. Prenons le cas de la ville de la Possession, où le maire est roland ROBERT, plutôt le Dgs, pardon : Eh bien les primes dans cette collectivités sont distribuées à la tête du client. Les cadres mangent dans la mangeoire par contre les autres petits employés doivent pleurer pour avoir une prime.Mais beaucoup sont dignes et ne demandent rien au DGS. A la Possession, certains hauts cadres ont peur de certains employés, agents d'entretien sur des stades ou vigiles. Ces agents viennent et mettent la pression en tapant du poing sur la table, alors là ces mêmes cadres qui font pression sur des simples employés font dans leur pantalon et donnent des augmentations à ces employés qui font rien de toute la journée. Voila la réalité à la mairie de la POssession. On encourage la paresse. Vive le dgs. Et ils nous disent pas si le nouveau dgast a été augmenté. Un jour tout cela va s'arreter.

5.Posté par election magouille le 16/11/2009 20:32
En plus à la Possession, juste avant les elections professionnelles. La fille du maire et des employés à la solde de roro sont passés dans les services, ont fait pression sur les employés. Demandéz leur qui ont gagné ces elections. la cgtr biensur. Les autres syndicats n'ont pas bronchés. Regardez maintenant où sont les representants de ces autres syndicats. ILs sont
chefs aux services techniques, ou travaillent planqués au service des sports. Ils ont primes, voiture et gsm.

6.Posté par arlette du conseil régionale,je suis dans la grève le 17/11/2009 06:10
Tenez bon et ne vous laissez pas influencer par Yvon Virapin qui va venir à la charge , c'est un filou plus un requin. Il n'y a jamais eu de démocratie à la région,t out est à la tête du client, comme les primes et tout le reste; il faut que le personnel se réveille ,mette sa peur de côté, surtout quand il 'agit de leur droit.Ce n'est plus possible de continuer travailler ,à évoluer de cette façon.Il y a 2 individus qui sont résponsable du muselage de tout le personnel . on est bafoué ,enfermé .c'est Houssen Amode le dgs et Idrisse Omarjee au cabinet qui sont en grande partie de tous ces dysfonctionnements de ces injustices, vraiment plus à la hauteur de leurs responsabilités.Ces 2 personnages font de l'ombre au président et son équipe.On ne peut plus continuer avec eux.Comment le président et les élus les acceptent encore.Notre grève et un début pour la liberté .pour le droit et respect au travail. Mobilisons nous!!!!!

7.Posté par auceae le 17/11/2009 07:22
je veux chant c mon réve de chant depius 4 ans merci

8.Posté par boyer le 17/11/2009 07:33
Lorsque Verges fustige les fonctionnaires d'Etat, le SGPEN CGTR (mais pas yvan Hoarau) fait très justement remarquer dans un communiqué que le PCR menage: les grands patrons, les professions libérales, les revenus du capital, les niches spéculatives, les élus.

http://www.sgpen-cgtr.com

Lors de sa conférence de presse du mercredi 23 septembre 2009, le Président de la Région avait déjà proposé la mise en place d'un fond de développement intitulé fonds d'épargne solidaire dans lequel les majorations des fonctionnaires seraient versés et où l'épargnant pourrait récupérer sa mise au terme d'un certain nombre d'années (?!).

Lors d'une nouvelle conférence de presse, vendredi 13 novembre 2009, pour commenter l'intervention de Sarkozy faite le 6 novembre sur le compte rendu du comite interministeriel de l'outre mer, le président de Région remet le couvert.

Il réitère son souhait de mettre en oeuvre, un emprunt forcé en quelque sorte !

Cette proposition appelle de notre part les observations suivantes :

* Une nouvelle fois, ce sont les fonctionnaires qui sont stigmatisés, comme responsables de la situation économique de La Réunion.


* Au nom de quelle justice sociale, les fonctionnaires seraient-ils les seuls à contribuer à ce fond ? pourquoi pas les grands patrons, les professions libérales, les revenus du capital, les niches spéculatives, les élus, etc..


A aucun moment la proposition du Président de la région ne mentionne la problématique de la cherté de la vie à la Réunion.


(...)
Pour [la CGTR-Fonction Publique, ce n'est pas l'indexation des salaires et la majoration des pensions des fonctionnaires d'état qui sont des anomalies mais bien l'absence de mesures de correction salariale pour les salariés notamment du secteur privé, car le coût de la vie est, comme le montrent les résultats des études et enquêtes, élevé pour tous, du fait notamment des marges pharaoniques des lobbies d'importateurs et de la grande distribution. ]i

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales